vendredi 20 novembre 2009

Super Nobody

Il y a quelques jours de cela, je survolais le journal des créations de pages et me disais qu'il y a quand même pas mal de gens qui prennent leurs désirs de gloire pour une réalité. Et de nos jours, quand on a plus d'estime de soi que d'humilité, l'étape essentielle de la reconnaissance consiste bien sûr (et malheureusement) à s'écrire un article sur Wikipédia.

Je ne parle pas ici de créations collégiennes ni de groupes de Heavy Metal en devenir, mais bien celles d'adultes a priori sains d'esprit, des citoyens comme vous et moi - à la différence, donc, que vous et moi n'éditons pas de pages nous concernant. J'hésite d'ailleurs encore à lancer quelques noms aux fauves de l'internet (car la juste punition de l'hybris, me dit Wikipédia, est la némésis - la destruction), mais je me contenterai je pense de vous renvoyer vers l'édifiante page des demandes de restauration, où le nombre d'anonymes s'étonnant de ce qu'on puisse douter de leur importance en ce bas monde est proprement édifiant. Bref, pour un questionnement plus poussé sur les motivations de certains de ces célèbres inconnus, je vous renvoie également au dernier billet de Bokken sur un sujet connexe.

Non. Moi, ce qui me chiffonne aujourd'hui, c'est cette notion de notoriété. On accumule les créations d'actualité ou de personnes qui, en tout état de cause, ne passent pas le moindre critère de reconnaissance dans le vaste monde. Et à votre avis comment la mesurer, la reconnaissance du vaste monde, en ce qui concerne les personnes vivantes et les groupes ou entreprises, au XXIe siècle?

Que ceux qui n'auront pas pensé à Internet éteignent leur ordinateur et demandent la résiliation de leur abonnement. Quand à moi je l'avoue, je l'admets, je suis membre de l'Église de Saint-Google. Chacun son coming out.

Alors évidemment il y a plein de mais et de si, et des conditions en tous petits caractères. Mais dans l'ensemble, et dans le cas d'espèce, je suis de plus en plus convaincu que le bruit perceptible via une simple recherche Google permet de savoir si une personne, entreprise ou groupe, dispose d'un seuil minimal de notoriété. Google, en fin de compte, mesure l'impact factor du commun des mortels (et des autres).

Popo le Chien, figurez vous, atteint presque les 40'000 résultats sur Google (pour seulement 17'000 contributions sur WP, qui ne sont de toute façon pas recensées). Pour un pseudonyme, une personne imaginaire, c'est plutôt pas mal. Et en comparaison de nombre de ces "stars" injustement censurées, je fais carrément figure de super star. Ou super nobody.

Du coup, je me dit qu'il n'est pas exagéré, quand je regarde l'autobiographie d'un artiste ou la communication d'une entreprise dont je m'apprête à demander (ou acter) la suppression, d'en espérer au moins autant, voire un peu plus avant de reconsidérer mon geste. Non?

14 commentaires:

Coyau a dit…

Je fais 50 300, qui m'écrit une hagiographie ?

gede a dit…

Je reconnais tes pulsions canines : de la pure frime que tout ça. Tu n'as que 155 hits véritables : http://www.google.fr/search?hl=fr&client=firefox-a&rls=org.mozilla:fr:official&hs=tOZ&q=%22popo+le+chien%22&start=180&sa=N

Sérieusement : je crois qu'il y a deux bullshits totals dans les PàS. 1) ce n'est pas un vote (c'est quoi alors ? Le moyen par lequel un génie supérieur va découvrir le sens véritable du monde en faisant la clotûre ?) 2) google c'est pas bien (parce que les chiffres c'est mal, et quand ils sont américains, c'est super mal ?). Google est un indicateur d'une qualité rare, surtout lorsque l'on fait le tri : si l'on s'aperçoit de l'existence d'un grand nombre de hits renvoyant à des créations auto promotionnelles, on peut être sur que le type est inconnu et que Wikipédia est le dernier aboutissement de sa stratégie.

Popo le Chien a dit…

@Gede: ah oui c'est vrai ça, on me l'a déjà sorti le coup du "google est américain, on peut faire mieux que croire à leurs chiffres". Je n'ai pas osé répondre.

Pour le coup des votes en PàS, il faut néanmoins bien admettre que les considérer comme des choix binaires (plus de supprimer ou plus de conserver) encourage les bourrages d'urnes - suivez mon regard vers un passé plutot récent.

M0tty a dit…

Je fais 107.000... j'ai droit à quoi ?

Sans compter que google ne tient pas compte des homonymie (par exemple, mon pseudo est hyper utilisé d'après ce que je vois), et que cela n'a aucune garantie qualitative... Ne faudrait il pas, plutôt que de la quantité, tenir compte de la qualité et de la pertinence des sources, pour juger de la notoriété. Après tout c'est la seule chose qui compte pour la création d'un article sur wikipédia : que le sujet possède des sources secondaires de qualité.

Mais je peux me tromper...

darkoneko a dit…

j'ai que 90.100 :/ bouh

Serein a dit…

1 330 000 pour Serein. Ouais. J'vous explose tous :p

~Pyb a dit…

448 000 000 pour "~Pyb" XD

Serein a dit…

Pyb, tu triches, ça compte les "pub", pas les ~Pyb... non mais.

belett a dit…

Et moi 1 300 000 :P

De tout façon User:R nous bat tous : 2 370 000 000 !

QED : Google peut-être utile mais peut surtout être faillible.

Personnellement, je trouve les résultats sur Google Books ou Google Scholars plus significatifs.

Oxo a dit…

Oxo : 5 870 000. Je suis impressionné...

Gribeco a dit…

245 000. J'exige mon article ! (Et Salebot a 170 000.)

Anonyme a dit…

Euh... Je suis carrément pas convaincu par le critère des 40 000 résultats sur Google. Vu qu'une recherche sur une star de la recherche comme Vladimir Vapnik n'en obtient que 17 000... Si tu ne considères que ce critère, tu n'auras plus sur Wikipédia que des biographies de footballeurs et de pokémons, et plus aucune de chercheur... (d'ailleurs, une star de la recherche en intelligence artificielle comme Yann LeCun, bien que français, n'a pas son article dans la Wikipédia francophone...).

Popo le Chien a dit…

Eh bien à vrai dire, je pense effectivement qu'une star de la recherche (Ad Bax en ce qui me concerne) n'a pas forcément à avoir son article sur WP, sauf à gagner un prix Nobel ou inventer un truc génial tout en ayant une vie assez hors du commun comme Alan Turing ou Craig Venter.

C'est quand même bizarre, cette manie de vouloir créer des fiches sur des gens qui ne font que leur boulot (bien certes, mais juste leur boulot). C'est si exceptionnel que ça d'être intelligent et bosseur?

Anonyme a dit…

Un peu d'accord avec toi, et c'est bien pour cela que j'ai préféré ne pas créer moi-même l'article sur Yann Le Cun. Pourquoi créer des articles qui n'intéressent apparemment pas grand monde ?
Cependant, des types comme Vapnik ou Le Cun, tu parles avec des mecs qui sont étudiants ou chercheurs en intelligence artificielle, que ce soit en France, en Italie, en Espagne, en Écosse, aux ÉU... Ce sont leurs dieux... et ils s'endorment en relisant la Bible (ainsi qu'est appelé Statistical Learning Theory, de Vapnik). Dans les congrès on leur demande des autographes...
Moi ça me paraît peser plus lourd que les 40000 résultats de "Popo le chien" sur Google, même si tu as toi aussi droit à une juste reconnaissance pour la qualité de ton blog :-)