lundi 27 décembre 2010

A propos des commentaires

La ligne rouge à ne pas franchir.
Petite mise au point: les commentaires, sur ce blog, sont libres. J'ai pour principe de ne pas censurer, et j'ai le cuir épais: vous pouvez y dire n'importe quoi, critiquer, contester, digresser, voire même souligner combien je suis une andouille ou variations sur ce thème (certain habitués se reconnaîtront). Vous pouvez également vous écharper entre commentateurs - ça change du bistrot, ça met de l'ambiance, bref rien à redire là non plus.

La limite (car il y en a une), c'est quand lesdits commentaires servent à régler vos comptes (via noms d'oiseaux et/ou dévoilement d'identité) avec des personnes qui ne participent pas à ce blog et qui donc, a priori, n'ont pas idée que vous utilisez le vaste internet pour leur casser du sucre sur le dos. C'est d'une part abuser de mon hospitalité, et d'autre part ces comptes seront bien mieux réglés directement et entre adultes, que ce soit sur la page utilisateur de la personne qui doit souffrir votre inimitié, ou par email. Mais, dans tous les cas, pas de ça chez moi (je viens de supprimer un de ces messages, d'où la présente intervention).

Plus généralement, et de manière bien moins sérieuse, s'il y a bien quelque chose que j'ai remarqué (les collègues blogueurs confirmeront ou pas) c'est que ce ne sont pas les billets que j'aurais a priori trouvés les plus intéressants qui suscitent le plus de réactions. Parfois c'est même le silence radio sur un truc qui je pensais allait changer la face du monde -auquel cas je me demande si je ne délire pas tout seul dans un coin. D'autre fois, les remarques portent sur un point tout à fait annexe ou qui n'a même rien à voir avec ce qui m'a donné l'idée d'aborder le sujet du jour. C'est intéressant, ça montre que chacun voit midi à sa porte et que d'une personne à l'autre il y a souvent un sacré décalage horaire.

J'ai lu un jour qu'un bon billet de blog, ça devait être au final trois minutes de détente offertes au lecteur et rien de plus. C'est loin d'être faux. Mais commentez, commentez, ça n'a pas besoin d'être toujours super profond et ça fait (presque) toujours plaisir, en retour, de se savoir lu (les collègues blogueurs confirmeront - ou pas).

8 commentaires:

Darkoneko a dit…

(les collègues blogueurs confirmeront - ou pas)

Je me lève et je confirme \o/ XD

Anonyme a dit…

Désolée Popo, pour les commentaires des jours derniers.
Ceci dit, je trouve quand même moins gênant de dire "je pense que Pierrot = Grimlock", ce dont je ne m'étais auparavant jamais autorisée à discuter avec quiconque et surtout pas derrière le dos des intéressés (sachant que tous les deux lisent ton blog), plutôt que d'affirmer "Musicaline est un faux-nez, comme tout le monde pourrait te le dire", ce qui implique que cela a déjà été discuté sans que je ne sois au courant et sans qu'on ait eu la décence de me poser la question (enfin si, un wikipédien l'a fait, par mail, et je lui ai répondu, mais je ne crois pas qu'il en avait discuté avec d'autres auparavant. Peut-être avait il "assisté" à des discussions ou simplement compris des insinuations. Et il n'a pas été clamer ma réponse sur les toits).
Mais je suis probablement de parti pris sur ce coup-là.
A part ça, comme Darko, je confirme, et en tous points.
Bonne reprise à toi.
Musicaline

Parpaing content a dit…

"Ou pas" : non seulement cette petite conclusion est à la mode, mais en plus elle dissimule mal sous un aspect second degré l'incertitude ou l'indécision, bref un manque de caractère. Deux raisons pour ne pas l'utiliser.

Anonyme a dit…

@ Parpaing content
Sauf qu'entre le manque de caractère et la rigidité psychologique, il existe un grand nombre de nuances intermédiaires que les extrêmes ont des difficultés à percevoir. Le monde n'est pas que binaire.
Musicaline

darkoneko a dit…

Le monde n'est pas noir et blanc, mais ennuyeusement gris

gede a dit…

Il ne faut pas sous estimer les plus que 3 minutes de détente que peuvent offrir la lecture des commentaires.

Quand il y en a 42, qu'on les suit de loin en loin, c'est digne d'une série soap !

Anonyme a dit…

@ Darko
Je ne trouve pas que le gris soit ennuyeux, il y en a tellement : gris taupe, gris souris, gris perle, grigri (non, pas celui-là), gris cendré, vert-de-gris, gris acier, gris de Payne, gris ardoise, gris tourterelle, gris anthracite, petit-gris et gris de Toul...
@ Gede
42, c'est digne de Wp ! :oD
Musicaline

Coyau a dit…

Je confirme.

Cela dit, en tant que lecteur, quand je lis un truc avec lequel je suis d'accord ou sur lequel je n'ai aucune idée, je n'ai pas grand'chose à ajouter.

Si tu y tiens vraiment, je peux te faire la météo ou te donner la recette de la soupe à l'oignon, mais je ne sais pas si ça va vraiment faire avancer le débat, quelqu'il soit.

Cela dit, je suis d'accord avec ce que tu dis, il fait assez gris, dehors, par la fenêtre, mais je suis à l'abri (merci). Pour la recette, euh… je ne vais pas griller toutes mes cartouches du premier coup.