jeudi 14 janvier 2010

De l'étiquette

Ne me demandez pas pourquoi, mais l'autre jour je suis allé voir Flickr, le site de stockage d'images de Yahoo. Et il faut quand même bien admettre que pour le Facebook de la photographie1, c'est vraiment bien fait. Quel rapport avec Wikipédia, me direz-vous? Eh bien en substance, j'ai réalisé que lorsque l'on y cherche quelque chose, on le trouve, ce qui n'est pas vraiment le cas chez nous.

La différence: Flickr utilise des étiquettes, Wikimedia des catégories.

La catégorisation telle qu'elle est vécue sur les différents projets wikimédiens, c'est ni plus ni moins qu'une extension pénienne pour bibliothécaire. Une méthode de classement et d'archivage du XIXe siècle que l'on applique à un projet du XXIe, ça ne semble choquer personne: l'important ici semble de vouloir faire de l'hyperlien pour l'hyperlien. Si vous êtes sur l'article Chenonceau et cherchez à connaître les autres châteaux français, vous avez déjà un premier problème, parce que les seules catégories disponibles en bas de page sont les catégories Château de la Loire et d'Indre-et-Loire (et d'autres, y compris la probablement subjective et certainement franco-centrée catégorie:Jardin remarquable).

Si je clique sur la catégorie de Chateaux de la Loire, je trouve la catégorie-mère Châteaux français par région, et ses 23 articles (des listes, essentiellement) et 24 sous-catégories. Coup de chance, si je monte d'un cran dans la catégorie:Château français, parmi les dix articles (dont au moins une probable recopie de site web et sept mal catégorisés) et six sous-catégories on trouve effectivement Liste des châteaux français, lien sur lequel je m'empresse de cliquer.

Las! La page d'arrivée ne contient que deux modèles, un menu déroulant me proposant la liste des châteaux par ordre alphabétique, période ou région (ainsi que la catégorie liste de châteaux qui, incidemment, ne contient qu'un seul des deux classements précédemments indiqués), et un lien vers le Portail des Châteaux de France, qui vise apparemment à concurrencer le Michelin (à terme).

Je ne veux pas faire compliqué, je clique sur la liste alphabétique. Nouvelle page, qui cette fois m'indique que mes 537 châteaux2 sont répartis sur 26 pages alphabétiques. Le L me donne 33 noms, par exemple (1 pour le X, 3 pour le Y - bien celui d'Yquem n'y soit honteusement pas mentionné).

La liste par période est à la fois incomplète et fantaisiste (comme signalé en page de discussion le Louvre et Fontainebleau ont quasiment une aile par période de François Ier à Napoléon), et celle par région m'invite à choisir... parmi une liste de liens regroupant les chateaux par région.

Bref, c'est à la fois super bien organisé et complètement absurde: du vrai n'importe quoi. Ce que je cherchais (une liste complète des châteaux français) n'est pas disponible, et le seul moyen de trouver quelque chose est de savoir où le chercher (auquel cas on n'a plus vraiment besoin de naviguer ces catégories, vu que l'on sait où l'on va).

Sur Flickr, à l'opposé, si je tape "Chateau" et "France", on me liste dans la seconde les 28'000 photos disponibles sous Creative Commons (ou les 6'700 pour "Chateau" et "Loire").


NB: la thématique est à la mode (et les grands esprits se rencontrent), je la vois traitée ici et .


1. Au sens que ça ne sert pas à grand-chose sinon à parler de soi.
2. Il est aimablement précisé "à ce jour". C'est vrai qu'il faut toujours être prudent, le retour au Moyen-Âge n'est jamais très loin.

4 commentaires:

Guil2027 a dit…

C'est marrant parce que moi c'est exactement l'inverse! J'ai du mal à trouver ce que je veux sur Flickr, je trouve que c'est le bazar et je me dit souvent : quel dommage qu'il n'y ait pas de catégories comme sur wikipédia :)!

Serein a dit…

Je crois qu'une des perspectives de la refonte de Commons engagée depuis quelques mois maintenant tourne autour de la catégorisation des images et de la notion de tag, justement...

http://blog.wikimedia.fr/ameliorer-lergonomie-de-wikimedia-commons-pour-encourager-la-participation-1157

Coyau a dit…

C'est frappant, la problématique de la catégorie est dans l'air ces 24 dernières heures, en effet.

Traiter de subjectif et franco-centré un label touristique du ministère de la Culture (français) c'est un peu comme si je traitais le Canton de Nidwald d'helvético-centré. :D
Et ne t'avise pas de me piquer mon fonds de commerce des vieilles pierres.

Popo le Chien a dit…

@Guil: Disons qu'avec Flickr et son nombre quasi-illimité de mauvaises photos, ça ne facilite pas les choses. Mais c'est quand même pratique pour chercher.

@Serein: je suis tombé sur une vieille page de discussion ayant lancé l'idée, mais elle avait l'air abandonnée. Content de savoir que ça a été relancé ailleurs.

@Coyau: je suis sûr qu'il y a des jardins remarquables ailleurs dans le monde (le label est français, pas le concept). Pour la subjectivité, il suffit de se dire que le Jardin d'acclimatation de Paris n'en faisait apparemment pas partie...