mardi 19 janvier 2010

Habemus Bureaucratum

Les résultats de la frénésie électorale de Noël dernier commencent à tomber, Alchemica est désormais bureaucrate et TigH beaucoup moins. Félicitations à l'un et à l'autre, surtout à l'autre en fait, car vu la dureté de certains commentaires il faut un certain courage pour avoir voulu mener ce vote jusqu'à son terme (ou, plus simplement, vouloir continuer à contribuer). Si vous n'avez jamais participé à une élection wikipédienne sachez qu'il est particulièrement stressant de se soumettre aux votes et critiques communautaires; et si vous y avez déjà participé, souvenez-vous de votre fébrilité à lire chaque nouveau commentaire qui apparaissait dans votre liste de suivi (et votre surprise après certaines lectures). Le grand désavantage de l'usage des pseudonymes sur internet c'est qu'ils déshumanisent, et autorisent ainsi certaines attitudes qu'on ne se permettrait pas dans un face-à-face.

Bref.

Cela étant dit, on a eu un éventail suffisamment large de candidatures simultanées (cinq au total avec Chandres, Égoïté et Litlok) complétées par un opportun sondage pour essayer de comprendre ce qu'attend la communauté de ses (candidats) bureaucrates.

Commençons par la fin et pourtant ma première surprise: le pouvoir discrétionnaire des bureaucrates est totalement intégré par la communauté. Je ne devrais pas être surpris en fait, vu que la question a directement été posée il y a exactement... un an. Avec presque 80% de répondant considérant à l'époque que la procédure fonctionnait, je m'étonne même qu'on redemande à peine douze mois plus tard et en l'absence de décision problématique dans l'intervalle.

J'ai déjà remarqué que cette possibilité d'arrondir les angles et extraire la substantifique moëlle d'un vote était très surestimée: le consensus semble bien qu'on n'a rien trouvé de mieux et que ce n'est pas en reposant la même question, dans le même contexte, qu'on risque d'avoir une réponse différente. A la question "Considérez-vous comme faisant partie des priorités le fait d'amender le mode de l'élection des administrateurs afin de réduire le nombre de cas litigieux", seules deux personnes ont répondu Oui, et 27 qu'on pouvait continuer comme cela, le reste des utilisateurs s'étant exprimés par ailleurs sur les autres questions indiquant par leur absence que le populus wikipedus s'en moque royalement. Espérons donc qu'on nous épargnera la même antienne en 2011.

Deuxième surprise, du coup, l'ampleur du rejet (38/51, soit les trois-quarts des avis) suscité par la proposition d'étendre ce qu'il est désormais convenu d'appeler l'"innovation espagnole", à savoir l'unification des statuts d'admin et bureaucrate. Au vu des réponses, il y a une défiance certaine vis-à-vis de la capacité du corps administratif dans son entier à être plus efficace que le collège restreint actuel; sans forcément évoquer des scénarios catastrophe un peu fantaisistes, les psychodrames épisodiques qui animent le bulletin des administrateurs n'y sont peut-être pas étrangers. On peut dès lors et là aussi raisonnablement penser l'idée enterrée pour quelques temps.

Troisième point enfin, qui là n'est malheureusement pas une surprise: à l'exception notable du vote TigH, peu de personnes votant Contre auront répondu directement à la question de confiance qu'on leur posait. De fait, il s'agira plutôt d'indiquer une position vis-à-vis d'un point ou un autre du système (j'exagère un peu mais ça me fait penser à des votes protestataires). Je prends un peu d'avance en décomptant déjà les deux votes venant à échéance demain, et en classant les motivations affichées je vois ceci:


Élections au statut de bureaucrate 2009-10. Cliquez pour agrandir.


Un seul des candidats semble ici faire l'unanimité contre lui, le reste des votes se partageant sur d'autres questions plus générales. Ce qu'il est intéressant de remarquer, c'est qu'on a à la fois des gens pour et contre le cumul des mandats (admin/bureaucrate ou arbitre/bureaucrate). Ce qui est encore plus intéressant, c'est que pour chacune des quatre élections hors TigH, près de la moitié des répondants ont pris soin de préciser quelque chose du genre "A part ça, rien contre (voire plutôt pour) le candidat". Schizophrénie quand tu nous tiens1.

Ayant tout cela en tête, la question à 1'000 dollars et qui fait tout le charme du pouvoir discrétionnaire est donc: avec deux candidatures à cloturer qui, à l'heure où j'écris ces lignes, recueillent entre 71 et 79% des voix, que doit-on comprendre de ce vote quand à la capacité et la légitimité des deux candidats restant à accéder au statut de bureaucrate?

1. Avec cette réflexion pertinente de Moez à ceux qui professent qu'il faut être d'abord admin pour décider des élections d'admin: "les votants pendant les élections d'admins ne sont pas admins non plus et ce sont eux qui, finalement, décident ou non si untel(le) est élu(e) ou pas, et même compte tenu du pouvoir discrétionnaire des bureaucrates."

5 commentaires:

Clem23 a dit…

Voilà qui nous promet des débats intéressants sur le BB à partir de demain ;D. Pour te dire, et alors que j'ai bien du boulot par ailleurs, je viens de passer une heure à regarder d'anciennes candidatures de bubus sur en ;D

Clem23 a dit…

Il y a un paramètre dont tu ne parles pas (ou pas beaucoup) et qui est important à mon sens. C'est celui de savoir tout simplement si la communauté souhaite vraiment choisir de nouveaux bubus et augmenter l'effectif, vu que le nombre a toujours été (historiquement) limité. On n'a jamais à se poser la question pour les admins, à part 2-3 avis provocs occasionnels tout le monde est d'accord sur le fait qu'il n'y en a pas assez et qu'il faut en ajouter en permanence. Pour les bubu c'est moins clair - c'est pour ça qu'il me semble important de bien prendre en compte un avis "pas besoin de plus de bubus", même s'il ne traduit pas d'animosité envers le candidat.

Popo le Chien a dit…

Ca fera partie des choses à discuter demain. Je trouve que cinq bubus actifs c'est le strict minimum pour fonctionner en temps normal - beaucoup moins avec les périodes de vacance qui suivent une démission. Tout ce qu'on a en plus (et, soyons honnêtes, on ne risque pas d'avoir 5 ou 6 nouveaux éligibles de sitôt), c'est dès lors bonus.

On a tendance à sacraliser la position au dépend de l'efficacité et du service.

Litlok a dit…

Pour mémoire, il n'y a qu'une seule élection à discuter demain, celle d'Égoïté. Mon élection se termine le 22... Pas de précipitation, vous n'avez qu'un seul cas à débattre à la fois ;-)

Clem23 a dit…

Honnêtement, sans donner par avance mon avis, il me semble qu'il y a seulement une candidature pour laquelle la discussion est nécessaire et souhaitable, le résultat de l'autre me paraît assez évident.