lundi 21 décembre 2009

L'église au milieu du village

"Le peuple s'est exprimé. Reste maintenant à savoir ce qu'il a voulu dire." Cette citation de Bill Clinton, finalement, c'est un peu la justification du pouvoir discrétionnaire des bureaucrates dont on parle beaucoup. Beaucoup trop en fait, vu qu'il n'a pas grand-chose à voir avec la réalité de la choucroute.

J'essplique.

On a en réalité plusieurs problèmes qui, sans surprise, sont un peu mélangés:
  1. On a besoin de bureaucrates pour traiter les affaires courantes;

  2. Le pouvoir discrétionnaire fait grincer des dents, à tort et à raison.
Premier point: on a effectivement besoin de bubus. Pas pour jouer aux sages quatre fois par an, mais simplement parce qu'il arrive parfois que des requêtes traînent plusieurs jours sans qu'on les remarque (personne n'est là sur le moment, la requête glisse rapidement tout en bas d'une liste de suivi, c'est assez facile en fait). Je précise bien parfois, pas de manière systématique (heureusement!), mais pour la personne qui n'a qu'une seule demande de renommage ou de botflag en suspens, et que cela dure depuis une semaine, ça lui fait une belle jambe que de savoir que dans 95% des cas l'affaire est traitée dans les 24h.

Le problème, c'est que ce besoin immédiat est complètement pollué par la question du pouvoir discrétionnaire. Ce que j'essaie de dire c'est qu'on a besoin de mains maintenant, au jour le jour, et pas dans trois mois et pour l'hypothétique cas de figure où une PDD sur la généralisation des droits bureaucratiques passerait (ce qui est loin d'être garanti, vu la défiance vis-à-vis de certains admins). Il est tout à fait possible, et je tiens ici à le souligner, d'approuver l'élection des divers candidats tout en approuvant par la suite une réforme des modes d'élection ou de fonctionnement. Bloquer l'un en attendant d'hypothétiques jours meilleurs pour l'autre, c'est casser le système pour prouver qu'il ne fonctionne pas. C'est une pratique qui satisfait des principes moraux ou idéologiques certes, mais certainement pas encyclopédiques.

Le deuxième soucis, donc, c'est la propulsion sur le devant de la scène du fameux pouvoir discrétionnaire. En gros, quand un candidat obtient plus de 80% d'approbation le statut lui est accordé d'emblée, mais quand on est dans une "zone grise" située entre 66 et 79,9%, les bureaucrates y regardent d'un peu plus près - pratique en vigueur également chez les germanophones et anglophones.

Depuis sa formalisation autour d'octobre 2006, ce fameux pouvoir aura concerné -au mieux- une quinzaine de candidats1. Il y aura eu dans la même période près de 150 candidatures admin ou bureaucrate (soit 135 traitées sans discussion), 223 demandes d'usurpation de compte et 870 demandes de renommage de compte utilisateur. Moins de 1% du travail, donc, génère ces jours-ci 99,9% de la discussion.

Tout cela remet un peu les choses en perspective.

A tous ceux qui pensent qu'on élit un Comité de sages avec des superpouvoirs, je répondrai qu'on vote surtout pour choisir quelques techniciens avec un peu de bon sens et peu tentés par les prises de tête lorsque la mécanique aura besoin d'un (tout petit) peu d'huile. Wikipédia est une construction pragmatique. Les grands principes, c'est chez Larousse.



1. Dans le désordre: Vyk (pas élu), Adrille (élu), Bokken (élu), Grimlock (élu), Meodudlye (pas élu), Tieum512 (pas élu), Hégésippe Cormier (élu), TigH (élu), Creasy (élu), Ohkami (élu), Tejgad (élu), Dodoïste (pas élu), Elfix (élu), Diti (élu), Kyro (pas élu)... et votre serviteur, pour son statut de bubu. Plus les sysopages temporaires de Vyk et Savant-fou.

11 commentaires:

Erdrokan a dit…

En même temps, je trouve cela normal qu'on se pose plus de questions sur l'application éventuelle de l'Article 16 de la Constitution de la Cinquième République française plutôt que le droit de donner la légion d'honneur à plus ou moins n'importe qui sans justification. Et pourtant il y a eu plus de légions d'honneurs données que de fois où l'article 16 fut utilisé lors de ces 50 dernières années...

My 0.02 CHF

darkoneko a dit…

très vrai, le casser le système pour prouver qu'il ne fonctionne pas :/

Popo le Chien a dit…

@Erdrokan: Oui, sauf que la différence qui me parait essentielle est qu'on n'est pas la République française mais un projet d'encyclopédie.

J'assume totalement cette approche nord-américaine qui dit qu'il faudrait parfois arrêter de se tripoter la nouille sur de grands principes quand la pratique suffit. Parce que sinon on peut effectivement commencer à poser la question de la remise en cause du statut d'admin, de la durée limitée des mandats, de la séparation des pouvoirs admin/arbitre, etc.

@Darkoneko: tu es mon plus grand fan, toi, non?

~Pyb a dit…

Faudrait présenter les choses ainsi : "Exercez vous dans le bac à sable appelé bureaucrate, avant de devenir administrateur."

Alvaro a dit…

Tout à fait d'accord avec Popo, sur ce qui se passe en ce moment.

Le sul « désaccord » (arf, le gros mot ;-) que je vois, c'est l'étendue de la zone grise. Perso, je la situerais entre 75% et 80% ; en dessous de 75% ça veut dire qu'il y a qd même plus d'une personne sur 4 qui fait pas confiance, c'est déja énorme.

En fait, ce « pouvoir discrétionnaire » je l'avais créé, à la base, pas pour faire une élection de deuxième niveau, en comité restreint, mais pour harmoniser les actions des bubus et, aussi, faire le tri de certains votes, genre « j'suis pour, mais je vote contre pour que ça fasse pas stalinien » ou pas trop prêter attention à certains votants « un peu louches », genre juste le nb de contribs kivabien pour se prononcer mais qu'on voit pas souvent.

Popo le Chien a dit…

Dans les faits je ne crois pas qu'on se soit jamais posé la question pour quelqu'un en-dessous de 70%.

Erdrokan a dit…

Popo, si on est juste un projet d'encyclopédie (rien de grave ou de vraiment sérieux, donc), pourquoi ne pas donner le statut de bureaucrate à tous les "autopatrolled" (90 jours d'inscription ET 500 contribs).

Si j'étais un extrêmiste, j'étendrais ça aux comptes inscrits depuis plus de 4 jours (comme pour pouvoir modifier les pages semi protégées) mais je ne suis qu'un modéré ;)

Popo le Chien a dit…

@Erdrokan: effectivement, ça dépend si on est aussi pour le port d'arme généralisé aux plus de 18 ans. Bubu n'est pas un grade, c'est une responsabilité.

Erdrokan a dit…

Facile à écrire quand on est shérif avec étoile au poitrail ET colt à la ceinture :p

Popo le Chien a dit…

"Le monde se divise en deux catégories. Ceux qui ont un flingue, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses."

1 euro pour toi si tu reconnais le film sans tricher :-)

Erdrokan a dit…

Tu crois m'avoir sur "Le bon, la brute et le truand" ?? Non mais oh ^^


c'est pas "un pistolet chargé" la vraie réplique (en vf) au fait ?

T'es assez crédible en Lee Van Cleef, remarque