vendredi 11 décembre 2009

Cé qu'è lainô-vice en la matière

En ce moment, c'est la célébration de l'Escalade. Je sais, « en ce moment », c'est vague mais il faut bien dire qu'entre le jour J (et encore cela dépend du calendrier grégorien ou pas), la course sportive et la célébration officielle, on a un peu l'impression que cela dure deux semaines. Je ne vais pas trop m'étendre sur la partie sportive car je connais trois wikipédiens (dont votre serviteur) qui ont fait cette année une performance digne d'un escargot asthmatique hors du commun, en tout cas souvent mieux que l'an dernier (hop nous !) et on n'est pas du genre à la ramener quand on tutoie l'Olympe.

L'anecdote ici, c'est que dans ma boîte aussi on fête cela et comme il y a pas mal d'étrangers1 qui sont là de passage, il faut leur expliquer cette fête super locale2. C'est une personne des ressources humaines qui s'en charge et elle sait maintenant ne plus faire l'amalgame entre Savoie et France (au début du XVIIe siècle en tout cas). Puisque c'est moi qui l'avais reprise à ce sujet, je vais la voir avant le début de la « cérémonie » pour la chambrer un peu. Je zieute son papier et vois que c'est la version anglophone de l'article de Wikipédia. Sans préciser que j'ai capté d'où cela venait, je lui balance : « Hey tu te foules pas, tu n'as rien écrit par toi même » « Non, en français j'aurais pu le faire directement à l'oral mais en anglais, je suis moins à l'aise ».

J'ai été patient, j'ai bien écouté son speech jusqu'au bout et je peux certifier qu'elle n'a même pas crédité les auteurs, ni fait circuler la GFDL aux personnes dans la salle (je précise s'il y a des rêveurs qui me lisent). Devant cet immonde forfait, je n'ai pas agi.

Que la première personne qui aurait interrompu tout cela pour parler de licences libres, conditions de réutilisation et creative commons au lieu de manger un bout de chocolat3 me jette la première marmite.




1 ce qui à Genève est un pléonasme, je sais.

2 j'ai connu des gens vivant à une heure de là qui n'en avaient jamais entendu parler. Ceci explique peut-être pourquoi cela s'exporte au Palais fédéral.

3 au lait, snif

5 commentaires:

Sylenius a dit…

Ah toi aussi, bof le chocolat au lait ? C'est pour ça que j'ai quitté la Suisse, honnêtement, quel mauvais goût.
Je pense émigrer en Belgique, y parait que c'est mieux là-bas {{ange}}

Popo le Chien a dit…

Ah, la course... j'étais chaud cette année, j'aimerais bien qu'ils en refassent une par mois.

Et je confirme qu'à Lausanne (59km) c'est impossible de trouver une seule marmite, même à la Migros. Tsss.

Erdrokan a dit…

@Sylenius : Il paraît que la marmite est plutôt au lait en principe. Sinon j'ai aucun souci à trouver du chocolat noir en Suisse.. au contraire ;)
Pour la Belgique, t'y gagneras peut être en chocolat mais t'y perdras en bière /troll^^

@Popo : une par mois, rien que ça, t'es taré :) Et dire que tu rates la Coupe de Noël ce dimanche, ralalala.


bon et sinon le respect des licences, vous vous en foutez aussi ? Ben c'est du propre tout ça

Schutz a dit…

Le respect des licences, non je m'en fiche pas, d'autant plus que c'est moi qui ai fait le plus de contributions à l'article [[L'escalade]] en anglais...

Sinon, dans un cas pareil, je n'insiste pas non plus sur les licences, mais je mentionne quand même que ce serait cool de citer la source -- tout le monde a à y gagner.

En général, mes collègues mentionnent facilement Wikipédia quand ils l'utilisent (typiquement, au début d'une présentation qui a un titre un peu abscons, le présentateur dira "d'après Wikipédia, ça veut dire ça et ça").

Erdrokan a dit…

Je rappelle que t'es connu comme un agent wikim(p)édien dans ton entreprise, moi pas :).
Cela dit, d'expérience, il arrive que la personne dise "j'ai été chercher ça sur Wikipédia", là elle n'y a pas pensé. Mais je me rappelle une présentation plus formelle où c'était clairement écrit.

(bravo pour l'article sur en. à part ça, niveau images sur Commons, y a pas grand chose... j'en rajouterai quelques unes, même le passage du Monnetier, vu que j'y étais et qu'il est fermé 364j par an)