mercredi 2 décembre 2009

Wikipédisation des WikiGrills

Le « WikiGrill » nouveau est arrivé et il provoque comme chaque fois quelques discussions parmi les contributeurs de Wikipédia. Au-delà du contenu particulier de l'article-cible, il est peut-être également temps de tirer un premier bilan du contenu de cette rubrique du magazine Books, qui existe depuis maintenant plus d'un an.

Il y a eu en effet une évolution assez nettes entre les premiers WikiGrills et les dernières critiques publiées. Au début, l'idée semblait être de confronter une entrée de Wikipédia et un spécialiste du sujet traité, capable de livrer une critique approfondie de l'article visé. Une rencontre entre l'encyclopédie des amateurs et les vrais détenteurs du savoir, en somme.

Avec le temps, les auteurs se sont apparemment fait plus difficiles à trouver et durant la deuxième moitié de l'année 2009 seul Olivier Postel-Vinay, le directeur de la rédaction de Books, a maintenu la rubrique en vie. D'abord en traitant de thèmes proches de sa formation en philosophie (Socrates, Foucault…) puis dernièrement sur un sujet, le réchauffement climatique, qui semble beaucoup plus éloigné de son champ de compétence. Et de fait, la critique est beaucoup plus superficielle et porte essentiellement sur des défauts – les références utilisées, leur présentation, la cohérence du texte – qui peuvent être décelés par tout lecteur vaguement au fait des canons de la publication scientifique, même s'il ignore tout des recherches sur le climat.

Certaines de ces observations semblent tout à fait raisonnables mais ce qu'il y a d'ironique dans tout cela, c'est qu'on ne serait pas surpris de trouver une critique de ce type sur le site Wikipédia lui-même, par exemple au détour d'une des interminables discussions préalables à l'obtention du label « article de qualité ».

2 commentaires:

Gentil Hibou a dit…

Au début des gens compétents sur le sujet mais ignorants du fonctionnement de Wikipédia ne comprenaient pas trop les enjeux de la rubrique Wikigrill. C'était le bon temps où je pouvais dézinguer sérieusement le truc.

Maintenant on a un gars qui parle de choses qu'il ne maîtrise guère (sujets + WP), mais qui a parfaitement défini les objectifs de la rubrique qu'il a créée. C'est moins drôle, limite pathétique.

Popo le Chien a dit…

Je crois comprendre un peu la démarche du bonhomme: quand on publie (un journal ou un blog, c'est finalement pareil), on cherche toujours de nouveaux sujets.

Là, il trouve un filon inépuisable, où il ne se mouille pas vraiment en donnant une opinion pleine de banalités, et avec aucune structure ferme en face pour demander un droit de réponse. Temps de travail faible pour impact je suppose correct (après tout les gens aiment bien qu'on tape sur les puissants).

La paresse intellectuelle est parfois rentable, et si j'avais les mêmes impératifs économiques de faire du remplissage, c'est certainement une piste que j'aurais moi aussi explorée (et abandonnée, parce que je préfère généralement être pris au sérieux par ceux qui savent plutôt que par ceux qui ne savent pas).