samedi 13 février 2010

Larousse Killer

La force du Wiktionnaire? Probablement pas les définitions, repompées pour l'essentiel de l'Académie française, mais avoir su proposer argot et interwikis et d'autres éléments à valeur ajoutée. Ca peut paraître bénin mais ça, on ne le retrouve pas ailleurs (à ma connaissance). Idem pour Wikipédia et sa longue traîne de l'encyclopédisme.

La question, du coup, est de savoir ce qu'apportent les autres projets qu'on ne trouve pas ailleurs.


4 commentaires:

Coyau a dit…

Moi qui trouvais le wiktionnaire assez faible sur l'argot, justement...

Par contre, et je ne sais pas dans quelle mesure ça existe ailleurs (et en mieux, certainement), mais quel que soit le mot, dans quelque langue que ce soit et quelle que soit sa forme (conjugué, décliné, au pluriel, avec une graphie archaïque, avec une faute d'orthographe, etc.), on trouve un définition en français (dans la mesure où les entrées existent).

otourly a dit…

Le Wiktionnaire est bien plus que ça, mais je ne crois pas que le larousse soit inquiété comme ce fut pour encarta...
http://otourly.wordpress.com/2010/02/13/le-wiktionnaire-est-ton-ami/

Popo le Chien a dit…

J'ai corrigé un peu le texte pour refléter vos remarques et préciser ma pensée: l'argot et les interwikis sont effectivement pour moi les plus significatifs, mais ce que je veux dire avant tout est que le Wiktionnaire, même s'il avance plus lentement que WP car disposant de moins de main-d'oeuvre, a un énorme potentiel de réussite car sa valeur ajoutée est déjà visible.

Il serait intéressant de voir si chacun des autres projets wikimédia propose quelque chose qu'on ne trouve pas ailleurs.

otourly a dit…

Effectivement ce serait intéressant de voir les originalités de chacun des projets