vendredi 14 janvier 2011

Sky is the limit

Nous apprenons par le biais du blog de Wikimedia France que la bibliothèque Commons vient d'atteindre les huit millions de fichiers. Me souvenant avoir vu  il n'y a pas si longtemps un billet célébrant les cinq millions, je me dis que ce truc se remplit à la vitesse grand V. Du coup, je décide de vérifier, juste comme ça, ce que cela représente d'ajouter plus de 6'000 fichiers par jours:

Nombre de fichiers hébergés sur Wikimédia Commons, 2004-2011
Plus il y en a, et plus on semble en ajouter (bon, ce n'est pas le stockage qui coûte le plus cher de nos jours). Et puisqu'on me soutient mordicus que tout reste à faire et à documenter (ce qui n'est pas faux), où va-t-on, avec tout cela? Excel me propose de calculer (et tracer) une courbe de tendance:

Projection jusqu'en 2014
Il semble qu'on franchira allégrement le cap des dix millions de fichier aux alentours du 1er septembre de cette année et, inch'allah, les vingt millions d'ici deux ans et demi.

Ca va faire beaucoup de photos de chats. Je n'ose imaginer la taille de certains catégories mais, avec de la chance, cela incitera les développeurs à passer à un système de balises à la Flickr qui aidera à rendre cette masse un peu plus exploitable.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Les tags, c'est le mal. Quand tu fais une recherche sur flickr, il y a zéro hiérarchisation et quand tu recherches une photo, au hasard d'église dans une région d'Égypte ou d'animal appartenant à une famille donnée... tu trouves rien.

Anonyme a dit…

Ah oui et les 8 millions, c'était l'année dernière.

Zil

Popo le Chien a dit…

Les deux systèmes ont leurs avantages et leurs inconvénients: disons que les catégories c'est mieux en théorie, en tout cas si c'est bien géré, mais il faut déjà connaître un peu le système et savoir où chercher.

Les tags me paraissent plus pratiques quand c'est le monstre bordel et que rien n'est coordonné; par contre il ne faut pas hésiter à en mettre plein plein plein - c'est une autre philosophie.