dimanche 16 novembre 2008

Il ne fallait pas commencer!

Connaissez-vous Lutz Heilmann? Ce charmant monsieur est membre du Bundestag (Die Linke) et vient de faire ordonner par l'équivalent du Tribunal des référés allemand que l'accès à wikipedia.de soit bloqué. Car voyez-vous Monsieur Heilmann, dans ses jeunes années, a servi dans la Stasi est-allemande, en ce temps pas si lointain où les damnés de la terre surveillaient avec assiduité les forçats de la faim. Monsieur Heilmann a, à vrai dire, été le premier ex-employé de l'ex-sécurité d'État à être élu membre du Bundestag. Un fait rapporté en son temps par le magazine Der Spiegel et, forcément, cité par l'article dédié à l'honorable Bundesmitglied. Sauf que le Spiegel se renouvelle hebdomadairement, qu'une histoire en remplace une autre, alors que l'accès à un sujet documenté sur Wikipédia peut-être renouvelé quotidiennement 2.

Monsieur Heilmann, donc, a pu obtenir des juges de Lübeck -où il a étudié son droit, mais ce n'est qu'une coïncidence- une suspension provisoire (on me dit quatre semaines) de l'accès à l'adresse allemande, le temps que soit trouvé une solution à cette atteinte visible à son honneur1. Car, voyez-vous, tout le monde pourrait tomber sur son article et se rendre compte que sa faucille et son marteau sont un peu tachés.

Problème: l'adresse de.wikipedia.org, sise en Floride, reste accessible. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'en ce qui concerne la discrétion d'un article qu'auparavant moins de 30 personnes voyaient chaque jour, ça rend les tentatives de censure assez contre-productives:

Statistiques de fréquentation de l'article "Lutz Heilmann" sur la wikipédia germanophone, novembre 2008.

Ah oui, et tant qu'à faire, sa notice est désormais disponible en neuf langues (au 16 novembre) contre deux il y a moins d'un mois.



1: Les référés ne jugent pas sur le fond mais ordonnent des mesures suspensives permettant de protéger les intérêts du demandeur.
2: Et c'est à peu près la seule chose dont l'article parle, la mention de la demande de levée d'immunité suite à des menaces proférées contre son ex-compagnon a été supprimée il y a quelques jours déjà.

6 commentaires:

darkoneko a dit…

Je regarde le graphe et une seule chose me viens à l'esprit

"ça, c'est fait"

le pauvre, s'il savait :)

darkoneko a dit…

Par contre, tu devrais préciser que le graphe est celui des visites de dewiki (au défaut, j'ai cherché sur enwiki :)

Popo le Chien a dit…

céfé :-)

Popo le Chien a dit…

Ah purée en plus je vois que David Monniaux a parlé exactement du même truc hier...

darkoneko a dit…

spa bien grave, vous le prenez sous deux aspects différents (et je me ditque j'ai bien fait de pas écrire sur le sujet, vous deux l'avez mieux fait :)

Zorglub a dit…

Ca a un nom: "Effet Streisand" (une source au hasard: http://en.wikipedia.org/wiki/Streisand_effect)

Ce qui est sûr, c'est que même si certains apprennent que les actions judiciaires sont contre-productives, surtout si elles ne sont pas précédées de contacts plus amicaux (il y a eu des avocats qui ont contacté la WMF par mail pour dire que quelque chose était diffamatoire/injurieux/incorrect sur Wikipedia FR, et si c'était justifié, le texte a été enlevé ou modifié et tout le monde est content du résultat, sans ameuter les foules inutilement), il y en aura toujours qui fonceront directement dans le tas, donc on a pas fini de "rigoler" -- entre guillemets, car ça fait quand même perdre du temps à tout le monde.

Zorglub