dimanche 17 avril 2011

L'option nucléaire

Aux grands maux, les grands remèdes.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        
                                                   

Remarque liminaire: on a ici et là exprimé une certaine gêne que je puisse à l'occasion exprimer franchement mon point de vue. Cette remarque, tout à fait valide et dont je prends bonne note, fait cependant abstraction du salaire actuellement versé aux arbitres pour se faire cracher dessus (zéro francs/mois), et de ce que j'accepte déjà et avec une relative grâce bon nombre de critiques et insultes. Mais si l'on veut mentir à mon sujet ou me traiter ouvertement de malhonnête, il faut alors être prêt à en payer le prix. Chacun sa ligne rouge et c'est la mienne, Wikipédia ou pas.

Autre point fondamental, si quelques-uns des 198 visiteurs uniques de ce billet  (pour la seule journée de jeudi) m'auront donc parfois reproché la forme, personne il me semble n'a encore pointé un défaut de raisonnement sur le fond: nous avons effectivement sur la Wikipédia francophone un problème d'administrateur dont la légitimité est contesté/able, et qui se refuse à clarifier les choses.

C'est un problème problématique.

Il est dans ce genre de situation toujours profitable d'aller consulter les Anciens Textes. Coup de chance, ceux-ci ont deux choses à nous dire sur le sujet et qui semblent être sorties de la mémoire collective wikipédienne, la communauté ayant il est vrai souvent la capacité de concentration d'un chimpanzé adolescent en rut:
  • La première chose, c'est qu'il a été décidé à l'issue d'une première prise de décision (PdD) qu'on peut totalement révoquer un administrateur qui fait consensus contre lui;
  • La deuxième chose, c'est que ce "consensus contre" à été défini lors d'une autre prise de décision, extemporanée à la première, comme situé à 75% des voix.
Vu qu'on passe son temps à voter sur ce projet, ce serait bête d'oublier ce sur quoi on l'a fait. Il se trouve donc que nous sommes bien, dans les faits, en mesure de forcer Grimlock (ou un autre) à passer devant la Communauté pour un vote de confirmation. C'est une procédure lourde de sens, que je qualifierai donc d'option nucléaire.

Pour avoir une idée de tout ce que cela implique, faisons une rapide FAQ nucléaire:

Ta bombinette n'est-elle pas un peu périmée?
Comme il n'y a pas de date de péremption sur les prises de décision datant de 20051, et qu'il faudrait une nouvelle prise de décision pour le décider, on va dire qu'a priori non, surtout si en outre un tiers des répondants à un récent sondage trouvent que les conditions de perte de statut ne sont pas satisfaisantes.

Si c'est écrit, c'est que c'est vrai.
Le nucléaire n'est-il pas un peu dangereux?
Absolument, c'est pour ça qu'on parle de nucléaire et pas d'éolien2. D'ailleurs, si ce n'était pas dangereux on risquerait de le voir utilisé à tout bout de champ, ce qui n'est ni l'objectif ni une bonne idée.

Le Comité d'arbitage (CAr) ne permet-il pas de garder une certaine sérénité?
Oui, et c'est pour cela que cela reste la voie à privilégier. Sauf s'il s'agit pour les arbitres de se faire harceler (merci pour eux) et sauf si, après intervention dudit CAr, la balle se trouve dans le camp d'un impétrant qui se refuse à risquer son joujou ego en demandant un vote de confirmation.

Les conditions de cette consultation forcée n'étant pas fixées (à part le seuil), il est par ailleurs tout à fait possible d'interdire les commentaires de votes, comme on le fait déjà par exemple pour les élections d'arbitres. Ca devrait limiter les débats stériles et commentaires assassins à l'heure où, déjà, on aura eu beaucoup trop de débats stériles et de commentaires assassins.

Ok j'ai confiance en toi, mais que faire si un autre la lance sans prévenir?
Le bon sens est effectivement parfois une denrée rare, et il faudra que celui qui voudra pousser sur le bouton sur un coup de tête soit prêt à en payer les conséquences. Comme dans la vie réelle, il doit d'abord être conscient que celui qui est visé le fera peut-être aussi. Ou peut-être qu'un idéaliste révolutionnaire, soutenant l'idée du mandat à durée limitée pour tous (par exemple), lancera sans crier gare une bombinette sur chacun des 190 admins. C'est possible, et il est bon que tout le monde y pense afin de bien réagir en cas d'attaque nucléaire généralisée.

Dans le premier cas (rétorsion), il faut si on agit par vengeance être prêt à vivre avec l'étiquette de troll vindicatif, espèce qui généralement finit très vite bloquée pour, hmmm, trollage vindicatif3. Dans le deuxième cas (révolution), le justicier devra être conscient qu'il va antagoniser un paquet de monde, ce qui serait contre-productif: dans les deux cas c'est ce qu'on appelle de toute façon un POINT en jargon local, infraction wikipédienne pour laquelle le niveau de tolérance serait dans le cas d'espèce faible.

75% c'est beaucoup. Que faire s'il y a un survivant?
C'est à voir, la bombinette n'a jamais été vraiment lancée. Mais même si on n'obtient pas l'unanimité, il faut espérer qu'un admin se prenant plus de 50% de rejets aura l'honnêteté intellectuelle de démissionner. S'il refuse, on peut toujours demander au Comité d'Arbitrage de revenir pour finir le travail en le démissionnant: je vois mal les arbitres refuser. S'il fait un score honorable, ça sera par contre le moment pour les demandeurs de se remettre en question.

Je suis admin et je ne veux pas être atomisé! Que faire?
Ne pas braquer contre vous 75% des gens, y compris et surtout ceux avec qui vous n'intéragissez pas, est un premier pas. Ouvrir une page de contestation peut être un deuxième. Mais si on vous traîne régulièrement au Comité d'arbitrage et que vous perdez tout aussi régulièrement, et pour les mêmes raisons, et que ça génère du bordel, vous pouvez aussi prendre les devant et démissionner (ou demander une confirmation, dont vous pourrez en plus fixer les termes). 

Pourquoi ne l'utiliserait-on pas tout de suite?
Parce que plein de raisons. La première, c'est qu'après toutes les émotions de cette semaine il serait bon de passer à autre chose4. La deuxième est que Grimlock vient juste d'être sanctionné par le Comité d'arbitrage, et qu'en dépit de ses récriminations cette décision sera appliquée: il devra donc désormais choisir entre son balai (qu'il aime visiblement beaucoup) et ses copains (qui l'aiment visiblement beaucoup). 

Enfin, on a déjà dix élections en cours (plus les sondages, plus une ou deux Prises de décision), ça fait beaucoup de nombrilisme communautaire: il est grand temps de passer à quelque chose de plus productif. Jusqu'à la prochaine fois bien sûr.

Et donc?
Le fait d'en parler à l'avance et publiquement permet de s'assurer que l'idée fera gentiment son chemin chez tout le monde. Si elle est lancée, personne ne pourra crier à l'attaque surprise: c'est la motivation principale de ce billet. En attendant, ce chapitre est -provisoirement- clos.

Demain, ce blog vous parlera à nouveau de géolocalisation.



1. Heureusement, car sinon il faudrait peut-être supprimer la page d'annonces, créée en décembre 2005.
2. Auquel cas ce serait du vent, bien sûr.
3. Présentons les choses différemment: vous lancez une bombinette contre un ou plusieurs admin(s), et la consultation se termine par une solide confirmation pour lui/eux: si votre cas venait par la suite à être évoqué sur le bulletin des admins pour une histoire ou une autre, quelle attitude pensez-vous que les administrateurs auront vis-à-vis de quelqu'un qui aura trollé un des leurs à tort? Vae victis, comme on dit.
4. Ce billet est prêt depuis jeudi mais j'ai un peu différé sa publication, histoire que les humeurs se calment pendant le week-end.

9 commentaires:

Meodudlye a dit…

Si personne n'a critiqué le fond de ton raisonnement, c'est probablement parce que tout le monde à part toi a noté son absurdité. Et qu'il valait probablement mieux pour toi que personne ne te fasse remarquer à quel point tu débloquais. Mais puisque tu préfères qu'on te dises des évidences ...

GL a dit…

Ne sous-estime pas l'intelligence des chimpanzés en rut, on les a vu se mettre à plusieurs et inventer des stratagèmes compliqués pour accéder à la femelle d'un mâle plus puissant.

Moyg a dit…

Je ne suis pas aussi optimiste que toi si un justicier débarquait (et lançait des procédures contre plein d'admins). S'il se prend un blocage pour POINT (ou plutôt "se prennent des blocages", je leur fais confiance pour agir à plusieurs), on accusera les admins de ne pas vouloir se remettre en cause.

C'est d'ailleurs déjà plus ou moins le cas lorsqu'un admin fait remarquer que des votes réguliers poseraient des problèmes, on lui répond qu'il a peur de perdre son balai.

Buisson a dit…

Sauf qu'il y a eu une PDD postérieure aux deux que tu cites : http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikipédia:Prise_de_décision/Administrateur/Limite_du_mandat

Et le rejet des propositions 3.3 et 3.3bis semble bien correspondre à ce que l'on pourrait appeler un renversement de jurisprudence si nous étions des juristes et pas des contributeurs d'un projet d'encyclopédie en ligne...

darkoneko a dit…

euh, il faut avoir moins de 25% de support pour que ce système fonctionne ? ils se sont pas mouillés, en 2005...

Scrongneugneu a dit…

Je redonne le lien de Buisson, avec le balisage nécessaire : Wikipédia:Prise de décision/Administrateur/Limite du mandat (close le 4 octobre 2006 23H59 CEST).

Chapitre 3 : Fin de mandat

Proposition 3.0 : Rôle du comité d'arbitrage (adoptée : 44 pour, 13 contre, 8 neutre) avec ce sous-titre : « Le desysoppage, temporaire ou permanent, fait partie des sanctions que peut imposer le comité d'arbitrage. Permanent veut dire que l'utilisateur doit repasser par un vote de la communauté pour retrouver son statut »

Proposition 3.3 : La communauté peut voter pour mettre fin aux fonctions d'un administrateur, même sans abus d'utilisation des outils d'administration (rejetée : 8 pour, 44 contre, 7 neutre), avec ce commentaire en sous-titre : « Un utilisateur peut contester le statut d'un administrateur. Par un vote significatif, la communauté peut alors décider de défaire un administrateur de son mandat. La raison doit être justifiée. Les modalités précises concernant un tel vote feront l'objet d'une prise de décision ultérieure.
Contre : un passage par le comité d'arbitrage peut toujours permettre de lancer un vote de destitution lorsqu'il n'y a pas eu utilisation des outils d'administration. »

Proposition 3.3bis : Après une plainte avérée, la communauté peut voter pour mettre fin aux fonctions d'un administrateur (rejetée : 18 pour, 31 contre, 10 neutre), avec ce commentaire en sous-titre : « Après un problème avéré lié à l'utilisation des outils d'administration, noté sur la page de plainte pour admin, un vote de destitution peut être lancé si le demandeur a l'appui d'au moins 3 autres contributeurs. »

Les prises de décision antérieures que tu cites sont rendues caduques sur ce point relatif à la cessation du mandat d'administrateur à l'initiative de contributeurs n'étant pas membres du comité d'arbitrage.

À noter que la victoire de cette seule proposition 3.0, lors de la prise de décision conclue le 4 octobre 2006, avait entraîné, dans les faits, le 8 novembre suivant, l'apparition dans le règlement du CAr d'un article 18, initialement pensé comme possiblement provisoire. Certes cet article 18 n'interdit pas la consultation communautaire à l'initiative de contributeurs non-arbitres, mais la prise de décision terminée un mois auparavant — et non abroée depuis lors — prohibe ce type d'initiative.

Pamplemouss a dit…

Ton précédent billet est une rétrospective juste, claire et amusante quoiqu'en dise le fan-club de l'intéressé.

Meodudlye a dit…

@Buisson : parce que tu penses que c'est une décision de la communauté qui va déranger Popo quand elle ne va pas dans le sens qui lui plait?

Anonyme a dit…

sur les commentaires de vote je pense que nous avons atteint un bon sommet lors de la demande de la dénommée celette au statut d'administrateur actuellement en cours,faut dire qu'elle l'a un peu cherché
je ne donne pas mon pseudo, un peu honte quand même