jeudi 4 août 2011

Quelques chaînes en moins

Suite au billet de Litlok d'avant-hier, je me suis dit qu'effectivement un petit nettoyage de ma liste de suivi ne serait pas superflu. Avec 4355 pages, dont seulement 102 hors de l'espace encyclopédique wikipédien (généralement des modèles et quelques pages de maintenance; contrairement à beaucoup, je ne suis la page utilisateur de personne), ça fait près de 50 modifications à revoir par tranche de 24h (soit 1% du total). C'est beaucoup et c'est peu.

Debout les damnés de la terre /
Debout les forçats de la liste de suivi
C'est en fait beaucoup moins et totalement gérable si je me contente d'afficher celles qui n'ont  pas été  relues: on n'a plus qu'une dizaine de modifications opérées par des IP et des nouveaux comptes, ce qui est relativement vite traité. A ce stade on se dit donc qu'il faut surtout valider, valider, ça sert toujours à quelqu'un (moi).

Il n'empêche, on doit pouvoir encore améliorer ça. Je suis donc parti, un peu comme Litlok, du principe que les pages requérant le plus mon attention sont celles qui ne suscitent pas l'intérêt des autres: on est sur Wikipédia, et le principe est justement que plus une page est visitée, moins elle a de chance de conserver un vandalisme bien longtemps. J'ai donc fait mes adieux à Amanda Lear et quelques séries télé en vogue. 

Je me suis ensuite souvenu que la suppression de pages, pour les administrateurs, les ajoute si on le souhaite à la liste de suivi (pour qu'on voie passer les recréations intempestives ou insistantes) - sauf que certaines me paraissent en fait bien improbables. Exit du coup "A koi sert la cellules souches dans une greffes", ainsi que celles du même calibre dont la réapparition me paraissait très hypothétique. J'ai gardé au contraire les noms de marques, associations locales et personnes (c'est fou ce qu'il y a comme Laurent et Claude qui ont essayé de se créer un article à leur nom), ce qui fait quand même 1'800 survivants. 

J'ai eu une hésitation à propos des redirections. Puis me suis rendu compte que la plupart de celles que j'avais (effacées qui plus est) étaient l'oeuvre du très catholique ADM. Elles ont disparu elles aussi, tout comme les sous-pages où sont exilées les violations de copyright et quelques autres zones de maintenance tombées en désuétude.

Bref au final, ce sont 550 pages qui seront parties au cours de cette cure d'amaigrissement spontanée. C'est beaucoup et c'est peu, mais l'un dans l'autre c'est toujours ça de pris.

1 commentaire:

darkoneko a dit…

Il y a souvent une confusion entre "nombre de pages de la LdS"[1] et "nombre de modifications à vérifier chaque jour"[2].

Au final, je me dis que le [1] importe peu. Et dans ton cas, seul le retrait de "Amanda Learet quelques séries télé en vogue" aura eu une réelle influence sur le [2] :)

Perso, par flemme de faire un ménage régulier, je me contente à la place de virer les pages en trop lorsqu'elles apparaissent de nouveau dans ma LdS :)