dimanche 30 janvier 2011

Le club du livre

Vous êtes, à n'en pas douter, toujours à la recherche d'une lecture édifiante pour, allongé dans votre lit douillet, clôre sainement une dure journée de labeur. Un bon bouquin, c'est ce qui fait toute la différence entre "aller se coucher" et "aller au lit". Sauf que Grisham c'est trop léger, et Kant c'est trop lourd; entre les deux: le désert, ou alors des trucs déjà lus.

Ne cherchez plus, j'ai trouvé ce qu'il vous faut:

"Post Tenebras Wikipedia" (maxime genevoise)
En fait je ne l'ai pas vraiment trouvé, c'est un collègue cabaliste -l'auteur, pour tout dire- qui me l'a mis de force sous le nez, mais n'empêche qu'il a bien fait. Cet excellent ouvrage, figurez-vous, est du genre de ce qu'on obtient quand on s'aventure à sélectionner des articles qui nous plaisent et qu'on clique sur "Créer un livre", à gauche dans la boîte à outils de l'espace encyclopédique.

Ca prend quelques jours à arriver, ce n'est pas donné-donné, mais le résultat est ma foi plutôt fameux - jugez-donc la mise en page:

Et avec de la couleur!
On n'a pas réussi à être sûrs, mais il semble que la mise en page soit finalisée à la main chez l'éditeur/imprimeur. La deuxième surprise, c'est que si le style est parfois très formaté Wikipédia1, c'est quand même beaucoup plus agréable à lire que sur un écran (surtout pour les textes assez longs, dont cet ouvrage est quasi-exclusivement constitué). Pour tout dire, même les typos que j'ai vues avaient l'air de qualité.

Bref tout y est, y compris les références et la liste des différents auteurs tout à la fin. Je vous recommande donc chaudement cette lecture (ou une autre de votre choix, c'est le principe), ça ne déparera pas dans votre bibliothèque.

Note: j'ai aussi des bédés.



1. C'est la première fois que je remarque et que je suis gêné par la convention de nommage qui interdit les articles en début de titre.

mercredi 19 janvier 2011

State of Wikipedia

10 ans racontés en 3 minutes, c'est toujours pratique. Bon, la video est en anglais, mais les images sont sympa et ceux qui ne comprennent pas auront au moins entendu la voix du Fondateur (les vrais fans devront juste arrêter de se laver les oreilles après ça). On y apprend notamment que le projet compte deux fois plus de doctorats que la population moyenne... et que 14.6% des contributeurs francophones se revendiquent pastafariens!

Comme il le dit, les Wikipédiens ne sont pas n'importe qui.

via jess3.com.

vendredi 14 janvier 2011

Sky is the limit

Nous apprenons par le biais du blog de Wikimedia France que la bibliothèque Commons vient d'atteindre les huit millions de fichiers. Me souvenant avoir vu  il n'y a pas si longtemps un billet célébrant les cinq millions, je me dis que ce truc se remplit à la vitesse grand V. Du coup, je décide de vérifier, juste comme ça, ce que cela représente d'ajouter plus de 6'000 fichiers par jours:

Nombre de fichiers hébergés sur Wikimédia Commons, 2004-2011
Plus il y en a, et plus on semble en ajouter (bon, ce n'est pas le stockage qui coûte le plus cher de nos jours). Et puisqu'on me soutient mordicus que tout reste à faire et à documenter (ce qui n'est pas faux), où va-t-on, avec tout cela? Excel me propose de calculer (et tracer) une courbe de tendance:

Projection jusqu'en 2014
Il semble qu'on franchira allégrement le cap des dix millions de fichier aux alentours du 1er septembre de cette année et, inch'allah, les vingt millions d'ici deux ans et demi.

Ca va faire beaucoup de photos de chats. Je n'ose imaginer la taille de certains catégories mais, avec de la chance, cela incitera les développeurs à passer à un système de balises à la Flickr qui aidera à rendre cette masse un peu plus exploitable.

mardi 11 janvier 2011

Notabilia

Le processus de suppression de page - les PàS de sinistre mémoire- semble apparemment fonctionner sur un système proche de l'unanimité. C'est en tout cas ce que laisse penser notabilia.net, un site web dont le propos semble d'examiner les 100 plus longues discussions ayant abouti à une conservation ou une suppression d'article. Je précise qu'ils ont regardé sur la version anglophone du projet, mais la plupart de leurs remarques me semblent pouvoir s'appliquer à la francophonie.

Et le petit plus sympa dans tout ça, c'est qu'ils ont donné une forme graphique à leur travail.

Commençons par la fin, comme eux, et voyons ce que ça donne au final:
Une sorte d'arbre, avec à gauche les conservations, à droite les discussions ayant mené à la suppression de l'article.

Comment en sont-ils arrivés là, et pourquoi cette forme de spaghettis? Tout simplement en mesurant l'alternance des keep et des delete. L'un fait pencher la barre à gauche, l'autre à droite, et si la discussion est équilibrée entre chaque camps, l'alternance des côtés fait qu'on reste tout droit:

A gauche: l'alternance de "Conserver" et "Supprimer" permet de garder le cap.
A droite: les avis quasi-unanimes pour la conservation font pencher le fil vers la gauche.
En regardant l'arbre ci-dessus, on s'aperçoit que finalement assez peu de décisions vont à l'encontre du nombre - notre arbre a comme qui dirait une raie au milieu. Il est cela dit intéressant de relever qu'il existe quand même des suppressions ou des conservations qui vont à l'encontre du simple vote numérique - on peut soupçonner que cela traduit le fait que l'administrateur faisant la clôture prend soin de regarder la nature des discussions, passant éventuellement outre certains effets de rameutage.

Les auteurs relèvent également que les discussions les plus longues ne sont pas les plus représentatives. En fait, en s'intéressant au presque 200'000 (!) procédures lancées entre 2002 et 2010, on s'aperçoit que la plupart sont closes après 4 ou 5 interventions:
Autres conclusions remarquables:
  • Toutes les propositions de suppressions ne commencent pas avec une demande de suppression de la part du proposant - celui-ci recommande parfois la fusion et l'intégration du contenu dans un autre article;
  • Les conservations immédiates (sans laisser au débat le temps de s'installer) sont plus nombreuses que les suppressions immédiates. Je soupçonne qu'on a là une différence notable avec la réalité francophone;
  • Les suppressions tendent beaucoup plus à dépendre d'une relative unanimité des participants. A l'inverse, il n'est pas inédit de conserver une page si l'avantage des suppressionistes est faible. C'est la fameuse absence de consensus.
Ce projet a fait l'objet d'une courte communication scientifique lors d'une récente conférence et, outre le site indiqué plus haut vous pouvez en consulter le pdf ici.

mercredi 5 janvier 2011

Surf's up!

Bon, soyons honnêtes, la photo pour Wikipédia c'est un secteur en surcharge, saturé de gens probablement meilleurs que vous. L'étalage de votre manque patent de talent artistique n'est du coup plus aussi nécessaire qu'il y a 6 ou 7 ans. Tout n'a certes pas été photographié, mais il y a de grandes chances que ce que vous irez désormais voir, même dans des endroits improbables et reculés, quelqu'un d'autre l'aura déjà mitraillé et téléversé sur Commons.

Diantre. C'est presque démotivant.

Heureusement, le XXIe siècle a démocratisé un truc génial: la vidéo amateur. Et bizarrement, personne n'a encore eu l'idée d'aller inonder les serveurs avec ses vidéos pourries de vacances1. Bon, c'est vrai qu'en n'acceptant que les formats ogg Theora (qui, nous dit-on en dépit des évidences, est celui de l'avenir parce que libre™), on restreint franchement les enthousiasmes. Mais tout reste à illustrer.

Et donc, à l'heure actuelle, le seul film de surf disponible sur tout Wikipedia, c'est bibi qui l'a tourné dimanche matin. En plus c'est un tube:

video

Il fait 29°C, je crois que je vais aller me prendre une bière. Après, j'irai spammer tous les projets.



1. Je n'ose d'ailleurs imaginer ce qu'on aura le jour où quelqu'un va réaliser qu'on peut ainsi illuster tout le portail pornogaphie...

mardi 4 janvier 2011

Vous n'avez pas droit à un avocat

Un truc pas mal sur la page de requête aux administrateurs de Wikipédia en français, c'est qu'un bot vient automatiquement signaler quand une demande de déblocage est posée. Ce qui est encore mieux c'est qu'on a du coup, si on traîne dans le coin, une incitation au voyeurisme et à aller voir les justifications données.

Ayant complètement oublié de faire des bonnes résolutions pour le 1er janvier, pour vos trois minutes de divertissement quotidiennes je vais rester un chacal et vous donner un court florilège de citations totalement hors-contexte.
- "Si réellement je cherchais le rapport conflictuel je commencerais peut-être par l'Aéroport du Grand Ouest."
-"Il se peut qu'un autre utilisateur de la même machine "publique" utilise l'historique de ses prédécesseurs, prenne connaissance de leurs habitudes de navigation et de leurs centres d'intérêts, et s'amuse à créer lui-même des comptes par exemple sur WP, tout en espérant leur causer des ennuis."
-"ça va finir par un suicide de mon compte sur wp parce qu'il est hors de question que je continue de contribuer si je dois traîner cette inique casserole."
Moralité - en 2011 soyez concis dans ce que vous écrivez, sinon cela pourra être retenu contre vous.