vendredi 13 mars 2009

L'arroseur arrosé

On devrait tenir un log des journalistes un peu fainéants (et sots aussi, parfois) qui, plutôt que débusquer le scandale sur Wikipédia, créent ce scandale eux-mêmes, s'assurant ainsi d'être les premiers à rapporter ce fabuleux scoop: Wikipédia c'est mal.

Dernier grand professionnel de la sorte en date: Aaron Klein, chef du bureau hiérosolymitain du World Net Daily (site web d'infos de droite), qui récemment publiait un article sur la censure en vigueur sur Wikipédia autour de l'article sur Barack Obama. Raison de son courroux: un innocent contributeur, essayant d'ajouter l'information neutre et sourcée1 qu'outre son fricotage avec des personnes peu recommandables Obama ne serait possiblement pas éligible2, est non seulement révoqué dans la minute, mais qui plus est bloqué après avoir répété son geste pourtant bien intentionné (motif: insertion de théories minoritaires).

Diantre.

Gentil contributeur et méchants admins.

Fox News, organe télévisuel de qualité (si tant est qu'on est de droite) s'empare de l'affaire et conclue prestement qu'encore une fois wikipédiacépabien - voire pire, que c'est un repaire de gauchistes.

Sauf que. Sauf qu'un journaliste de Wired a fait ce que tout un chacun peut faire: il a regardé l'historique de l'article. Et Ô surprise, l'éditeur injustement ostracisé a commis une autre série d'éditions... sur l'article Aaron Klein.

Diantre (bis).

De là à dire qu'il s'agit d'une seule et même personne, il n'y a qu'un pas que tout le monde aura franchi allégrement. L'article (ou plutôt le billet de blog) sur Wired est assez amusant - et a visiblement été lu, si l'on en croit les statistiques de fréquentation de l'article concernant ce monsieur (article qui désormais contient une section substantielle sur l'affaire):

Statistiques de fréquentation (1 au 12 mars) de l'article Aaron Klein sur WP en anglais.

Élément vexatoire supplémentaire: une proposition de suppression de la page concernant l'indélicat scribouillard a été ouverte.


1: Pour être élu Président, il faut être né sur le territoire US. L'article sur Alexander Hamilton, entravé pour cette raison dans sa marche vers l'Histoire, est d'ailleurs étonnamment léger - et pourtant, n'écrase pas la révolte du whisky qui veut!
2: Et dans un bon journal en plus, genre le Chicago Tribune il me semble. Comme quoi on peut sourcer les trucs les plus déviants avec un minimun d'efforts.

1 commentaire:

lucasbfr a dit…

Merci \o/

Je me demandais qui était ce WND dont tout le monde parlait depuis 3 jourts...