mercredi 18 mars 2009

Rien, court, long

Hors doncques, le modèle {{durée de blocage}} vient une nouvelle fois d'être utilisé pour décider de ce que les admins voulaient faire d'un contributeur réputé problématique. Discussion longue et laborieuse mais, dans l'ensemble, plutôt posée - les balayeurs vieillissent. Touriste a par ailleurs je pense très bien joué les meneurs du bal, recentrant les débats et posant quelques bonnes questions afin d'arriver à une décision acceptée, même sans enthousiasme, par tous.

Ce qui m'a surtout frappé, dans cette histoire, c'est quand même les pinaillages associés à la durée de blocage. Concernant une désapprobation massive d'un comportement ponctuel, j'avoue ne pas réellement saisir la plus-value "éducative" d'un blocage de trois mois vis-à-vis d'un blocage de 6 mois ou même un jour. Un blocage est d'après moi soit vexatoire - style fessée - soit protecteur vis-à-vis de l'encyclopédie - on sait que le contributeur n'amènera rien de bon, autant s'épargner du trouble. Le système actuel, paradoxalement, tendrait plutôt à transformer n'importe quelle petite claque en tabassage en règle.

J'ai laissé un mot en ce sens auquel ont aimablement répondu gede et DocteurCosmos, mais ça n'était pas réellement satisfaisant.

Tu peux toujours courir, mais on t'aura.

Poursuivant mon petit bonhomme de réflexion, je suis donc allé voir les autres épisodes où ce modèle de blocage aura été utilisé. Première surprise: nous en sommes déjà au neuvième cas en autant de mois.
  1. MacroEco (juillet 2008). Bloqué 3 semaines, finira en blocage indéfini;
  2. Yves (août) - blocage indéfini;
  3. ADM (août) - 9 mois;
  4. Jay Zuchry, José Fontaine et Adumoul (août) - indéfini;
  5. Aliesin (août) - 5 mois après le Comité d'Arbitrage, mais a été initialement actée comme telle indéfini;
  6. Ceedjee (septembre) - 6 mois de blocage, revenu depuis quelques jours;
  7. EL (septembre) - 3 mois, a quitté le projet;
  8. Maffemonde (janvier 2009) - 3 mois rapidement passés à l'indéfini;
  9. MLL - 6 mois1.
De ce rapide historique on relève plusieurs choses, à commencer par le fait que le lancement de ce modèle n'augure rien de bon pour celui qu'il vise. D'autre part, il concerne essentiellement des contributeurs de longue date - on prend beaucoup moins de pincettes avec les nouveaux venus. Troisièmement, si l'on exclue les blocages indéfinis dès le départ (Yves, les Wallons) et le dernier cas, trop récent, on voit bien que la durée choisie ne change pas le fait que, dans au moins quatre cas sur six (MacroEco, Aliesin, EL et Maffemonde) on se trouve dans une situation de départ définitif de l'encyclopédie.

Dès lors, on peut se demander s'il est vraiment utile d'avoir un menu aussi compliqué lorsqu'on sait que les convives termineront d'une manière ou d'une autre avec le plat du jour.

En l'absence de règles claires sur les objectifs du blocage et la meilleure manière d'atteindre ceux-ci, on se retrouve donc avec un large dégradé de gris (et de mois) qui, in fine, finiront dans le noir du départ permanent. J'ai même tendance à penser, avec l'épisode Maffemonde, que ces blocages longs ont plutôt tendance à aggraver les choses - le bloqué n'ayant que sa page de discussion pour pleurer et, surtout, s'enfoncer2.

Que l'on soit bloqué de manière courte ou longue, finalement, c'est un peu la même chose: on est autorisé à revenir en bout de sanction et l'important, dans un espace qui se veut communautaire, n'est pas tant la durée de l'exil que le fait qu'on ait été sanctionné(e) par la communauté (ou ses dignes représentants). A l'inverse, si l'on a à maintes fois démontré son inhabilité à se questionner ou à simplement contribuer de manière franche, honnête et cordiale, il est illusoire de croire qu'une durée arbitraire, quelle qu'elle soit, ait une quelconque valeur "éducative"3.

Autant donc s'éviter l'hypocrisie d'une sanction mesurée au pifomètre et poser la question franchement: la faute est-elle grave, ou est-elle impardonnable? Le blocage sera-t-il court pour marquer un désaccord ponctuel sur un élément clairement délimité, ou le blocage sera-t-il indéfini pour signifier que tout espoir de travail collaboratif sincère est perdu?


Le problème le plus difficile à surmonter, au moins psychologiquement, c'est que cela réduirait les admins à se répartir en deux camps et à dire clairement ce qu'ils pensent, choses horriblement non consensuelles s'il en est. Mais il faut aussi savoir si l'on vient pour faire de la politique ou pour améliorer et protéger des articles. S'il y a une opposition substantielle au blocage, eh bien on ne l'actera pas, c'est un signe qu'on y croit encore un peu - mais peu. La récidive rapide -ou pas- permettra à l'inverse de clore le sujet une fois pour toute plutôt que deux, trois ou six mois plus tard.



1: A mon avis le blocage récompense quand même beaucoup plus l'ensemble d'une œuvre midrarchique qu'un -pourtant réel- dérapage sur un blog concurrent voisin à tout le moins sulfureux.
2: Pendant que j'y pense, il faudrait aussi interdire en écriture les pages de discussion des bloqués dont on sait qu'ils n'ont pas de possibilité d'appel.
3: Et en cas d'erreur et de remise en cause effective, on peut toujours revenir sous un autre nom sans que personne ne le remarque. Les retours rapidement détectés de Filth et de La glaneuse montrent que les contournements pour faire plus de la même chose sont voués à l'échec.

11 commentaires:

Pierrot le Chroniqueur a dit…

http://fr.wikipedia.org/wiki/Discuter:Science

Et tu me dis à qui "Quelques mots sur la science" peut te faire penser. J'avais indiqué, il y a un certain temps à une de mes connaissances que je ne pensais pas que EL s'en irait aussi facilement que ça.
Au temps pour le départ définitif.

Meodudlye a dit…

Petite précision.
MacroEco n'a pas été bloqué indéfiniment (à moins que je n'aie mal saisi le sens de ton: "finira en indef" ). Il est vrai par contre que cela revient au même, vu qu'il est parti.
EL a fait un (bref) retour peu de temps après avoir demandé à disapraitre et avoir eu son compte officiel renommé.

Popo le Chien a dit…

@Pierrot: je ne connaissais pas vraiment EL autre que de nom, on ne traînait pas sur les mêmes articles et du coup je l'avais rangé dans la catégorie "pilier de bistro qui finira mal".

@Meo: blocage indéfini à sa propre demande un ou deux jours après s'être pris le blocage de 3 semaines. Visiblement, il n'a pas aimé.

DC a dit…

Désolé que ma réponse n'ait pas été satisfaisante mais elle répondait uniquement à la question de l'effet (retour serein ? pas serein ?) du blocage sur le contributeur mis sur la sellette. Le cas de MLL est un cas vraiment à part de ce point de vue-là car il me semble avoir une sérénité à toute épreuve jusque dans la calomnie.

Meodudlye a dit…

@Popo: je ne me souvenais plus que MacroEco avait demandé son blocage définitif.

darkoneko a dit…

En pratique, je pense que les variations 1 mois, 2 mois, 6 mois... est pour arriver à trouver un compromis entre ceux qui veulent clairement indef (quoiqu'ils mettent comme durée longue) et ceux qui veulent quelques jours :)

DS a dit…

A propos des longues durées de blocage, est ce que justement ceux qui votent '6 mois' ne sont pas en fait pour un départ définitif (consciemment ou non)? Avec ce genre de vote:
1. soit la cible quitte le projet définitivement, et les admins ne seront pas accusés de bannissement (puisque la décision est prise par la cible, après tout!),
2. soit elle revient, mais avec un casier qui aidera beaucoup l'acceptation du vote 'durée indéfinie' ("il a déja pris 6 mois, le message était clair, ça n'a pas suffit, donc il est irrécupérable" : là encore, le poids de la responsabilité semble être plus portée par la cible que par les admins).

Bref, '6 mois' = méthode peu risquée pour arriver à une sanction qui serait beaucoup plus controversée si décidée directement.

Popo le Chien a dit…

@darko: Oui certes, mais au final on a probablement le pire des deux solutions. Voir d'ailleurs le mot de DS en dessous du tien qui tire les mêmes conclusions.

La tendance est toujours vers la sanction lourde - le compromis serait peut-etre de dire qu'en cas de minorité notable contre le blocage, on acte la sanction légère (à charge pour les punisseurs de ne pas aller asticoter le sursitaire pour s'assurer d'un blocage plus long dès que possible).

Garfieldairlines a dit…

Dit, cette image de chat qui court pour éviter les monstres derrières, tu la met a chaque post ?

Popo le Chien a dit…

Euh non, à vue de nez c'est plutot trois fois sur quatre ^^

lucasbfr a dit…

J'ai toujours pensé que tout bloquage supérieur a 2 semaines/1 mois était dans les faits la même chose qu'un block indéfini. Si le mec est reloud, il créera un sockpuppet, s'il est pas reloud, on le reverra jamais.

Se battre sur 3 ou 6 mois, c'est pas très utile...