jeudi 25 mars 2010

User friendly

J'allais hier pondre un billet rageur à propos d'une menace grotesque qu'on m'aura adressée, mais il m'est arrivé entre-temps une chose incroyable: je suis allé sur Wikisource et j'ai cliqué sur "Un livre au hasard".

Il faut l'admettre d'emblée: ce truc est vraiment bien fait.

Bon, je réalise maintenant que j'aurais du cliquer sur "Un texte au hasard", mais du coup cette heureuse méprise m'aura causé plus de bonheur que si j'avais directement eu ce que je voulais. Je suis donc tombé sur cette page ou une autre des Liaisons dangereuses, seul ouvrage d'incitation à la débauche qui soit à ma connaissance sponsorisé par l'Éducation nationale.

Je n'ai pas trop le courage de faire une photo d'écran, mais il suffit de cliquer sur le lien pour le voir: on a, côte à côte, la retranscription de l'ouvrage ainsi que la version scannée(par qui?) d'icelui. Il suffit de comparer pour vérifier que tout y est, et hop, on valide et on passe à la suivante. Honnêtement il faut un certain penchant monastique pour faire plus de trois pages à la suite, mais il n'empêche que puisqu'on parle d'usabilité et de facilité de contributions, c'est là un bon exemple d'environnement simple et bien fait.

Le seul bémol -et où l'on se demande vraiment si ce truc a été construit pour les lecteurs, en sus des contributeurs- vient quand on essaie de tirer un PDF du livre: le système ne semble vouloir/pouvoir extrait que la seule page visionnée, plutôt que l'ouvrage entier auquel elle appartient...

3 commentaires:

Coyau a dit…

AAAAh ! Wikisource !

Tu as les pages et l'index pour les éditeurs (les mecs qui corrigent les fautes d'orthographe), et il y a des trasclusions assez élaborées pour les lecteurs (le sommaire et les chapitres/parties, parfois des textes entiers).

Popo le Chien a dit…

Ah oui mais moi je veux lire sur l'écran par chapitre, et imprimer en entier.

EtçanonMadamecestpaspossible.

Chandres a dit…

Tu peux pas tant que le livre est pas fini de transcrire je crois