dimanche 13 mars 2011

Le touriste

L'assemblée générale de Wikimédia France (WM FR) bat son plein: votre serviteur, jamais contre une excursion à l'étranger proche ou lointain, a décidé de jouer au passager clandestin jusqu'à Paris pour voir de quoi il retournait. On m'avait, il est vrai, promis plus de sang et de larmes; ce n'était pas le cas, mais j'estime quand même en avoir eu pour mon argent. L'ambiance de la réunion était plutôt sympa, quelqu'un avait même eu le bon esprit d'apporter du Maroilles Fonné pour la pause déjeuner.

Premier constat, puisqu'on parle d'associations Wikimedia: il n'y a pas de comparaison possible avec la version suisse (WM CH). Ils sont plus nombreux, n'ont qu'une langue, et quelques années d'avance sur certains projets (quoiqu'à ce compte WM Allemagne est carrément au XXIIe siècle). Le seul truc en commun entre Suisses et Français, si j'ose dire, c'est que le succès des levées de fonds dépasse pour l'instant la capacité de dépense des deux associations. Ca ne durera probablement pas, mais il est toujours bon de savoir que les trésoriers des deux groupes ne sont pas des flambeurs.

J'ai quoiqu'il en soit rapidement décidé de laisser les gens discuter de trucs sérieux entre eux pour aller à la place visiter Paris qui, me suis-je laissé dire, est magique.

Après avoir consulté quelques indigènes qui se reconnaîtront, j'ai enfourché un Vélib' en direction de l'Institut du monde arabe, situé d'après mes cartes pas très loin:


Je me suis, étonnamment, un peu perdu en route:


C'est alors qu'il a commencé à pleuvoir.

Je suis finalement arrivé à destination. L'exposition permanente étant réduite à la portion congrue pour cause de travaux, j'ai fait un rapide tour de la (décevante) bibliothèque de l'Institut puis, déclinant la tentation d'un thé à 7 € sur la terrasse mouillée, j'ai mis le cap sur le chemin du retour (à pied, car j'apprends de mes erreurs). Ne voulant pas me laisser abattre par une expérience touristique jusqu'ici assez moyenne, je me laissais tenter par un éclair au chocolat de chez Lenôtre™.

Pour le prix payé, j'aurais eu du plâtre de meilleure qualité en allant chez Castorama.

Autant vous dire qu'à ce stade, Paris était beaucoup moins magique.

Je mets donc le cap sur le restaurant pour replonger dans le bouillon wikipédien et la rencontre du soir. Fun fact: il est toujours intéressant de mettre un visage sur un pseudonyme, et je peux compter sur les doigts d'une main les personnes qui correspondent vaguement à ce que j'en avais imaginé (et, pour au moins une ou deux personnes, je ne ressemble apparemment pas à ce qu'elles imaginaient non plus). Celui que j'imaginais être un homme en fin de trentaine s'est révélé être une dame à la retraite, certains ont une barbe plus fournie que le crâne d'autres, bref bonne ambiance, plein de monde. Bonne surprise.

Conclusion: suivez les annonces pour la désormais traditionnelle rencontre multi-cabales qui se tiendra cet été dans le canton de Vaud.

9 commentaires:

La courgette aveuglée a dit…

Si je peux me permettre, je vous imaginais également assez différemment.

Bon, c'est dommage pour Paris, peut-être qu'une prochaine fois, vous aurez plus de temps et vous pourrez visiter d'autres monuments (le Louvre, les Invalides, le Panthéon...)?

Rien comme secret sur l'AG Wikimédia? J'ai demandé à ma table s'ils étaient au courant des derniers complots de la cabale Wikimédia (LA cabale par excellence, comme chacun sait), mais apparemment ce n'était pas le cas, à part une ou deux infos.

Popo le Chien a dit…

Non, c'était en fait assez studieux: ça a parlé projets Glam, Wikisource, levée de fonds, locaux, soutiens aux groupes de travail. Des trucs assez concrets, en fait.

D'un autre côté j'ai été absent pendant 3 heures, ils ont clairement pu profiter de cette opportunité pour tomber le masque et affuter leur complots krypto-maçonniques.

Edhral a dit…

Message pour ne rien dire : tu as à peu près la tête à laquelle je m'attendais !
Contente que l'ambiance t'ait plu, dommage pour ta visite ratée d'un bout de Parsi en Vélib.

Litlok a dit…

Indigène, indigène, est-ce que j'ai une tête d'indigène? Le plan Père-Lachaise aurait été plus simple ;)

inisheer a dit…

Aaaaaah, le Vélib'... Après le choix de la sagesse du samedi soir (donc métro), je me réjouissais de pouvoir enfin faire ma bobotte en vacances le dimanche matin mais ma tête dans le Q a échoué devant la (pourtant faible) complexité de la borne. Las, point de distributeur dans la station de métro de proche banlieue qui ne voit probablement jamais de touristes sauf égarés. Les vieux réflexes revenant rapidement, et le bide à bière un spectre encore abstrait (manque un verbe, je sais), ce fût l'occasion de se souvenir qu'il n'est point besoin de ticket à composter pour passer un portique.

Et puis vous savez ce qu'on dit: A Rome, fais comme les Romains.

indigène a dit…

c'est pas dans les pages de wiki qu'on se perdrait (quoique...)

Erdrokan a dit…

Mais enfin "Paris est magique", on a croisé une manif' le dimanche, souviens toi (t'étais bien au courant d'ailleurs).
Sinon désolé pour Lenôtre, je n'y ai plus mes entrées (ni mes desserts) depuis le millénaire précédent.

Arkanosis a dit…

Je ne saurais pas dire si je t'imaginais différemment, mais en tout cas en te voyant, je ne me suis pas dit « lui, ça doit être Popo » ;-)

On n'a pas eu l'occasion de discuter, dommage, il faudra que tu repasses :p

Jean-Fred a dit…

Ah bah content que le maroilles ait plu :-)