vendredi 4 mars 2011

Bite

Or doncques, Irønie a décidé de demander la confirmation de son statut d'admin, et ce pour principalement deux raisons:
  1. Il avait prévenu qu'il le ferait au bout de sa première année d'activité;
  2. Son constat que la procédure de contestation (une sous-page où ceux qui objectent aux actions d'un administrateur peuvent demander sa démission) n'est pas optimale, au moins pour l'expérience qu'il en a eue.
La demande de reconfirmation est un évènement rare s'il en est dans le microcosme wikipédien: les deux seules autres occurences que j'ai en tête sont à mettre au crédit -ou au passif- de Vigneron et d'Esprit Fugace pour qui, si on fait abstraction des critiques, ça s'est plutôt bien passées: ils auront tous deux gardé qui son balai d'admin, qui son super-balai de bureaucrate. 

Si l'on tient compte des critiques, par contre, on pourra par contre se demander sérieusement si les Wikipédiens ont goûté l'exercice: immature, arrogant, démarche inutile - certains n'y sont pas allés avec le dos de la cuiller dans leurs commentaires et, franchement, auraient gagné à se rappeler que si la démarche n'était pas requise, des commentaires aussi désagréables et/ou aggressifs l'étaient encore moins. Mais soit.

Nouveauté dans le cas qui nous occupe aujourd'hui, on a des opinions exprimées de manière beaucoup plus lyrique: une section "Bite" (4 votes), une "Caca prout" (4 aussi), sans compter les Autres, Entre autres, Contrescarpe et Lapin crétin (11 voix au total). J'ai toujours su que dans beaucoup de votations on ne répondait pas forcément à la question posée, mais dans le genre je crois qu'un nouveau jalon a été posé. Avec cet épisode, le candidat semble voué à devenir le Lionel Jospin (version avril 2002) de Wikipédia.

Cela m'amène à deux - non, trois- remarques:
  1. Il y a finalement plus de personnes qui rejettent prima facie ce genre de demande de reconfirmation qu'on n'en entend usuellement qui se plaignent de la durée illimitée du statut;
  2. Avec 57 Pour et 31 Contre, on a un ratio d'un peu moins des deux tiers et donc, logiquement, une non-confirmation. C'est balot, parce que beaucoup de Contre s'opposent non pas tant à l'action de l'impétrant qu'à son humour, ou même au fait qu'il demande confirmation1;
  3. Il y ici et là de vagues remarques comme quoi ce serait aux bureaucrates de trier le bon grain de l'ivraie (et des bites). Bon, j'ai une mauvaise nouvelle, en tout cas en ce qui concerne ma propre position: j'estime que ce n'est pas notre charge. La démarche est volontaire, et c'est logiquement à lui de tirer les conséquences qu'il a demandées, i.e. soit garder le statu quo, soit démissionner. Les bureaucrates ne pouvant de toute façon retirer les droits de quelqu'un, je  nous vois mal discuter de tout cela pour ensuite aller sur Meta demander le retrait. Quelle que soit sa décision finale, il faudra l'assumer jusqu'au bout.
Le plus ironique, dans tout cela, c'est que si l'on compte les cacas et autres votes neutres ou rigolos comme autant de confirmations (sous-entendu: pas de problème suffisamment significatif pour s'opposer à la poursuite des activités d'admin), Irønie pourrait légitimement se dire que le contrat est rempli et continuer de l'avant. On aurait peut-être même un piste intéressante pour le futur, par exemple comme contrepoids au pouvoir discrétionnaire des bureaucrates.

Mais en l'état, et en partie grâce au message envoyé ces jours, on sait désormais que la démarche de reconfirmation volontaire, en tout cas sous ce format2, est un échec.



1. A décharge, il y a aussi des votes Contre qui saluent la démarche.
2. Il aurait pu par exemple proposer une désélection, où 20-25% des votants l'auraient destitué.

5 commentaires:

Bokken a dit…

Je crois que tu sautes un peu vite aux conclusions. Je crois que la démarche de reconfirmation volontaire *de la part de ce contributeur spécifique* est un échec. Pour ce que je lis des opinions contre, les discours et l'usage de ces procédures à la limite du WP:POINT ont pesé lourd dans la balance.

Popo le Chien a dit…

Je n'ai pas dit que les Contre n'étaient pas motivés, mais ta remarque ne tient pas compte, si j'ose dire, des bites.

Deansfa a dit…

Je crois que tu as oublié Pwet-Pwet (ici) qui s'était fait désysoppé car plus trop le temps et avait redemandé les outils en passant par le vote. Il ressortait, de la part de certains votants, que cette procédure de reconfirmation était courageuse, honnête, etc, mais pas super utile, et qu'il aurait été plus simple de ne pas se faire désysoper.

Elfix a dit…

« Les bureaucrates ne pouvant de toute façon retirer les droits de quelqu'un, je nous vois mal discuter de tout cela pour ensuite aller sur Meta demander le retrait. »

S'il démissionnait (en laissant un message sur meta) : serait-il du coup considéré comme un administrateur suspendu, ou destitué ?

Rama a dit…

C'est un de ces problèmes de dynamique du vote, du genre « opt-in ou opt-out ».

Ca me rappelle le problème des motions de censure entre la IV et la Vème République : sous la IVème, il fallait que les députés votent pour confirmer le gouvernement. Sous la Vème, on a changé ça en voter pour le dégager, pour éviter l'instabilité politique due à des absents, ce qu'on peut assez légitimement penser être un paradoxe.

Dans le cas de Wikipédia, dans la même veine, il faudrait non pas une confirmation du status, mais un appel à critiques. L'admin est ainsi moins vulnérable à la lassitude des contributeurs ou à leur humour ; et pour les contributeurs satisfaits, ça évite de devoir se bouger régulièrement pour repasser une couche chrême fraîche sur des admins sans histoires.





PS: je sais que « chrême » est masculin.