samedi 11 octobre 2008

Des chiffres et des lettres

Je songeais à vous parler de la chaleur étouffante qui reigne encore à Chypre en octobre, d'Othello (son "chateau" est à Famagouste), et de pleins d'autres choses encore (y comprıs le clavıer turc et ses ı bızarres), mais vu la vocation de ce blog qui n'est pas celle d'un carnet de voyages1, je vous entretiendrai plutôt de ma liste de suivi.
Celle-ci compte près de 2857 entrées (que je nettoie périodiquement) et, en bon wikidrogué que je suis, j'ai profité d'une connection pour vérifier que la civilisation occidentale ne s'était pas écroulée par inadvertance en mon absence. En gros, ce sont chaque jour une grosse trentaine de modifications qui sont recensées et, parmi celles-ci, entre deux et cinq concernent des révocations de modifications/vandalismes. Hier (10 octobre) devait être une grosse journée, vu qu'il y en a eu cinq. Jusque là rien à dire. Sauf que deux modifications sont passées inaperçue, qui plus est sur des sujets que j'aurais tendance à considérer comme assez importants de par leur thématique: le pétrole et le Droit de l'Union européenne.

Ces deux modifications sont différentes des vandalismes pipi-caca en ce qu'elles portent sur des chiffres et qu'en plus elles sont d'apparence cohérente (je précise que l'une des deux en plus était qui plus est probablement de bonne foi, l'auteur étant par ailleurs intervenu fort à propos sur d'autres sujets liés au droit): l'une ajoutait un bandeau de pays et des valeurs à la liste des consommateurs de pétrole, et l'autre reculait la date d'un arrêt de la CJCE de un an. Rien qui justifie, là encore, la chute de Constantinople, mais quand même.

Je pense qu'on touche là un problème fondamental de Wikipédia, qui justifie ma réticence vis-à-vis des listes numériques (outre le déplaisant côté base de données): les modifications malicieuses de valeurs sont bien souvent indétectables, tout simplement parce que, pour peu qu'elles ne soient pas complètement aberrantes, un lecteur/correcteur/patrouilleur lambda qui n'a pas une source écrite sous les yeux n'y verra que du feu. Cela ne remet certainement pas la qualité globale de l'information présentée, mais je pense que c'est un signe du niveau de granularité que l'on peut attendre (et que l'on doit défendre) sur cette encyclopédie: une analyse synthétique est tout aussi inamovible qu'une plongée dans les détails peut être dangereuse. Si changer dans Othello le nom de Iago pour, disons, Jean-Edouard, peut s'avérer troublant, cela ne remet pas l'histoire en question. Indiquer que l'Albanie est parmi les premiers consommateurs de pétrole au monde avec 85 millions de tonnes/an est à mon sens beaucoup plus pernicieux (sans pourtant que celà ne change grand-chose au fond de l'histoire là non plus: cela risque simplement de rester là plus longtemps).

Une façon de contourner ce risque serait de favoriser la création ou l'ajout de graphiques (l'effort nécessaire pour commettre un simple vandalisme n'en vaut dans ce cas plus vraiment la peine), mais c'est loin d'être la panacée.



1: C'est GL qui a trouvé le quinté gagnant du billet précédent. Bon, de fait je passe aussi (et brièvement) par la Grèce et le Monténégro, mais je n'avais pas d'idées pour les inclure dans ma devinette.

3 commentaires:

Kennedy a dit…

Les graphiques, pourquoi pas, mais timeline est un peu ignoble à utiliser aussi...

DC a dit…

qui reigne -> règne
connection -> connexion
sont passées inaperçue -> inaperçues
Cela ne remet certainement pas la qualité globale -> remet pas en cause

Jetlag ? :-)

Popo le Chien a dit…

Non, plutot connexion limitée et flemme de me relire... :-(

Ah oui, "reigne" et "connection" sont des anglicismes - la faute au boulot!