mardi 21 octobre 2008

Les Frouzes

J'éprouve parfois une certaine lassitude à force de constater le même nombrilisme, le même francocentrisme récurrent qui fait que ce qui paraît essentiel aux habitants de la Grande Nation devient subitement insignifiant à leurs mêmes yeux parce que leurs journaux télé n'y accordent pas la même importance. C'est, du coup, la tragédie d'une encyclopédie dont 90% des rédacteurs vivent dans une seule et même entité géographique et politique: un parisianisme de bon aloi protégé par de solides oeillères et un bon casque de certitudes. Jacques Toubon aurait été un grand Wikipédien.

Un savoir, ma bonne dame, est bien meilleur si c'est un savoir français! Il n'y a d'ailleurs qu'à regarder une carte du monde pour voir que la France est au milieu. Il n'y a qu'à s'intéresser à la politique pour voir que le Centre est en France (voire un peu -mais on est moins sûrs- sur les côtés). Les crimes les plus graves sont forcément plus-mieux punis depuis Paris, et si un argument de campagne français fait mouche, bordel de merde, on va pas laisser les Ricains nous le prendre. Non mais alors.

11 commentaires:

Poulpy a dit…

Ben t'as qu'à trouver 100 millions d'internautes francophones non français, les convaincre de travailler à Wikipédia, et ça devrait rouler.

Les gens sont cons : ils contribuent sur ce qu'ils veulent et connaissent, alors qu'ils devraient contribuer sur ce à quoi qu'on pense qu'ils devraient contribuer.

Popo le Chien a dit…

Je ne leur reproche pas de contribuer sur ce qu'ils connaissent, je leur reproche de ne pas accepter (ou dénigrer) les contributions sur ce qu'ils ne connaissent pas.

Pour les 100 millions, j'attends juste que les Africains touchent leur One Laptop per Child...

GillesC a dit…

À vrai dire, quand j'ai lancé la PàS, je pensais plutôt à l'article « Joe Wurzelbacher ».

Un article sur la personne elle-même est à mon avis inacceptable -d'où la motivation de ma proposition.

S'il s'avère qu'un jour, une étude sociologique par exemple est consacrée au phénomène "Joe le Plombier", alors je ne verrais aucun obstacle à ce que Wikipédia en rende compte. Mais d'ici là, les seules sources d'information sont des journaux qui se contentent de rapporter les faits (?), et sont par conséquent des sources primaires. Un article de Wikipédia sur le sujet ne peut donc être qu'un travail inédit.

darkoneko a dit…

Il manquera le "one internet per child"...

Le concombre masqué a dit…

Ne parlez pas de malheur, on a déjà assez de TI avec les innombrables retraités qui nous décrivent le lavoir de leur village français, villages pour le {{référence nécessaire|tiers}} desquels un livre poussiéreux existe au chef-lieu du département, écrit en 1904 par un rentier du coin, qui parle en effet du lavoir.

Avec un mythique "One laptop per Child" on serait couverts de TIs sur des tas de villages ivoiriens ou gabonais sur lesquels aucune publication n'existe.

Qu'on n'oublie pas quand même que la France a longtemps été (et est encore) un des pays les plus riches du monde, la conséquence étant que les sources la concernant sont infiniment plus nombreuses que les sources concernant la Syldavie ou la Bordurie. Combien de biographies d'hommes politiques français ont été publiées contre combien de biographies d'hommes politiques suisses ? Le biais est bien sûr en partie dû aux éditeurs, mais est en partie souhaitable -du moins si comme moi on pense que Wikipedia a pour vocation à être une sorte de modèle réduit d'une bonne bibliothèque. Après si on pense que c'est un concept Révolutionnaire du XXIème Siècle qui du passé fait Table Rase, c'est une autre affaire bien sûr.

Popo le Chien a dit…

@Gilles: En fait ce qui a déclenché ce billet n'est pas que Joe le plombier soit passé à la suppression (tu noteras que je me suis d'ailleurs prononcé pour), mais c'est quand je me suis aperçu que personne n'avait jamais proposé la même chose pour le plombier polonais.

GillesC a dit…

J'ai répondu ainsi car je ne voulais pas laisser entendre que j'aurais été motivé par un quelconque anti-américanisme primaire ;-)

Quand j'ai vu ton billet, je suis bien sûr allé voir ce qu'il en était pour le plombier polonais. Même constat, avec le petit "plus" qu'il y a eu une suite publicitaire au second degré. Mais dans les sources, point d'étude de fond.

Je n'ai cependant pas voulu le proposer illico en PàS, car je crois
1. que je frôlerais le WP:POINT de très près :-)
2. que cela déclencherait une levée de boucliers immédiate. Or même si je ne considère pas Wikipédia comme un réseau social, je suis quand même attentif à l'image que donnent de moi mes actions au sein du projet, et lancer une telle PàS me vaudrait probablement des cris d'orfraie de la part de {{refnec|certains}}, qui ne manqueraient pas de déborder sur le Bistro...

Vu que l'"affaire" date un peu maintenant, il est possible qu'il y ait quelque part eu une étude sur le sujet, mais c'est vrai qu'en l'état, l'article est à peu près du même niveau que l'article sur Joe le Plombier. Je parle bien entendu du fond et de sa justification par des sources pertinentes, pas de la forme, qui est meilleure sur l'article du plombier polonais...

inisheer a dit…

Enchantée d'apprendre que la Suisse est un pays infiniment moins riche que la France, tellement pauvre d'ailleurs qu'on n'a même pas de quoi écrire des biographies sur nos hommes politiques. Remarque, maintenant, je pourrai (en fait, je fais déjà) envoyer balader les Français qui me font des petites réflexions sur mon salaire, forcément mirobolant, sur mes impôts, forcément très bas grâce au secret bancaire, et sur les banques de mon cher petit pays qui veillent sur mes économies, forcément bien fournies. En fait, mon cher Concombre masqué, si tu n'as jamais lu de biographie sur un politicien suisse, c'est parce que tu t'en carres (pourquoi se soucier d'un voisin insignifiant sauf pour y planquer des ronds) et parce que tu n'en trouves pas dans ta Fnac fronçâââise, encore moins dans ta bibliothèque nationââââle (pour la même raison). Mais rassure-toi, on a largement les moyens d'en publier quelques unes, c'est pas parce que tu ne les trouves pas chez toi qu'elle n'existent pas.

Anonyme a dit…

T'as pas tort Popo, les Frouzes sont francocentrés mais les pas frouzes sont ils moins centrés sur eux? C'est cela la vraie question et je pense que la réponse est variable, pas mal de facteurs rentrant en jeu. En tout cas un truc pour lequel les français sont je trouve assez forts c'est la critique de leur propre pays et de leurs concitoyens et à mon sens c'est assez sain.

Kimdime69

Popo le Chien a dit…

Les francophones hors France sont aussi très francocentrés, à mon avis: la France est après tout le modèle culturel dominant de par son poids démographique. Les Français sont très doués pour l'autoflagellation, mais quand il s'agit de sortir de leur modèle pour aller voir ailleurs ce qu'il s'y fait (et en apprécier/reprendre les avantages), c'est loin d'être un réflexe: il n'y a qu'à voir la réaction des "intellectuels" français face à internet, puis de nos jours face à Wikipédia.

Anonyme a dit…

vous parlez la langue des frouzes... cest déja ça de pris