samedi 2 mai 2009

Licence to fill

La raison principale qui fait que je participe (à mon petit niveau) aux projets Wikimedia en général et à Wikipédia en particulier, c'est que je crois dans ce projet librement distribuable et gratuit qui vise à rassembler des connaissances encyclopédiques (je sais qu'en pratique c'est plus bancal que cela, n'empêche que l'objectif est louable à mes yeux). Aussi, sans faire preuve d'un prosélytisme exacerbé, il m'arrive d'en parler à certaines de mes connaissances (les personnes que je connais, pas les trucs que j'ai dans la tête, je précise pour ceux qui me croient schizophrène (tu vas dans le mur) ou débile profond).

Sauf que ce n'est pas évident de dire « Tiens, tu pourrais rédiger un article sur la Culture des olives en Frise Occidentale au Bas Moyen-âge , non ? ». Rédiger, cela veut dire prendre du temps (recherche, écriture, relecture etc). Aussi, je trouve que c'est plus facile de proposer de partager des travaux (images) existants. Le souci quand on aborde Commons, c'est qu'il faut parler licences. Et soudain, c'est le drame.

Premier exemple : un cousin (sexagénaire) fait de super belles photos. Mine de rien, en biais (Erdrok-style), je lui demande s'il a pensé à mettre certains de ses clichés sous licence libre. Bien entendu, il ne sait pas ce que c'est, alors j'explique le concept général. Réponse immédiate : « Moui bon Erdro, j'ai pas envie que n'importe qui puisse prendre mes photos ». Réaction normale, je m'y attendais (en préambule, j'avais bien souligné qu'il restait l'auteur des photos et qu'on devait le créditer, du coup je le re-précise). Ensuite j'aborde (comme je peux) les détails techniques sur l'importation des données sous Commons (la création d'un compte par exemple) et le choix de la licence. Cela lui paraît bien compliqué et je ne peux pas vraiment lui donner tort. Le lendemain, il me dit qu'il va penser à « mon truc ». Quelques mois plus tard, je pense qu'il n'a rien fait de plus parce que cela lui est sorti de la tête et que je ne lui ai pas rappelé « Tiens au fait, t'as pu créer ton compte ? ». C'est fatigant d'apporter la « bonne » parole, on dirait.

Second exemple (Plural of anecdotes is not data oui je sais) : cela commence pareil mais avec une copine (vingtenaire, assez calée en tout ce qui est informatique). Première réaction « Des photos de moi sur Wikipédia, non mais t'es malade ?? » dit sur le ton d'une personne qui n'ose pas imaginer que ses clichés soient sur un site mondialement connu (cela m'a fait rire comme réaction, marrante la perception des gens, non ?). Je lui montre la page en question et elle ne peut qu'acquiescer sur le fait que l'image du moment est faiblarde (pour rester poli). Ensuite, je passe en revue avec elle Commons, licences et création de compte. Elle s'y met, uploade (téléverse ? hihi) les photos et les remplace sur l'article en question, toute seule comme une grande. Puis, très motivée, elle me dit « J'ai des photos sur cette personne, je pourrais mettre en ligne les images et créer l'article sur Wikipédia ». Je douche un peu son enthousiasme en sortant le fameux [[WP:CAA]] « Désolé, encore trop tôt. Mais en mettant des images en format libre, tu peux peut-être quand même les aider si quelqu'un cherche à illustrer un article presse par exemple ». Elle est un peu étonnée de cette règle de prime abord mais la comprend et s'y plie.

Deux mois après, elle vient me voir « Erdro, j'ai reçu un mail, on a modifié ma page de discussion, je fais quoi ??? ». Là je suis perplexe car je ne l'imaginais pas perdue à ce point. Je vais lire, lui (re)donne le lien et lui dis ce qui est demandé puis vois quelle réponse apporter. Naïvement, je pensais qu'elle savait comment répondre. Or je me rends compte qu'elle ne capte pas du tout la syntaxe wiki (~~~~, accolades, bandeau de réponse et indentation par exemple). Je l'aide, explique en détails et c'est réglé. Mais j'ai l'impression que sa courbe d'apprentissage est assez lente, qu'elle a un besoin important de suivi pour tout ce qui est nouveau (importer les photos, ça va, elle maîtrise maintenant). Et si je n'avais pas l'impression de la piéger, je la pousserais plus à contribuer sur Wikipédia car bilingue français-allemand, cela manque, je crois. Mais je ne sais pas si ce serait vraiment lui rendre service.



Barrière naturelle de l'encyclopédie pour séparer le bon grain de l'ivraie (et tant pis pour les dommages collatéraux)


Bref, à force d'avoir le nez dedans (et malgré ce que je peux lire pourtant de temps en temps), je ne m'étais pas imaginé une seconde qu'une personne compétente en informatique générale pourrait galérer à ce point. Cela m'a fait prendre conscience des différences de perception entre les « occasionnels » et les « habitués ». Je ne me rappelle pas avoir tant peiné au début (ni être particulièrement meilleur) et ces éléments de syntaxe wiki étaient déjà présents en 2005 (je ne parle même pas des tas de modèles ou infobox apparus entre-temps pour lesquels, il faut être pro pour les remplir). C'est la même chose pour la « cuisine interne du projet », « les gens » imaginent pas tout ce qu'il s'y passe.

Tout ça pour dire que même avec des neurones et un peu de bonne volonté, ce n'est pas facile d'entrer sur wikipédia ou commons. Il faut souvent faire un suivi appuyé et personnalisé pour que cela porte ses fruits. Alors avec un(e) inconnu(e) qu'on croise par hasard dans les modifications récentes, listes de suivi ou autre, c'est encore plus dur.

7 commentaires:

Poppy a dit…

Idem avec le point 2 : j'ai pas mal d'amis diplomés de très grandes écoles d'ingénieur (françaises) qui ne savaient pas comment éditer sur wikipédia et auquel il a fallu expliquer pas à pas comment faire. Je ne m'attendais pas à ce que le coût d'entrée soit si important.


J'ai pour ma part appris tout seul et ça ne m'avait jamais semblé très compliqué.

Serein a dit…

Oui c'est dingue cette difficulté d'approche de WP pour certains.

Pour ma part, quand je suis arrivée sur WP (début 2006) un ordinateur me servait surtout de machine à écrire améliorée et internet ne m'intéressait que pour les mails. Je n'ai jamais eu d'initiation particulière à l'informatique et suis encore très nulle sur le sujet.

Pourtant, je n'ai eu ni crainte, ni appréhension, ni difficulté particulière à entrer dans la syntaxe wiki et la communauté, même si j'y suis allée tout tranquillement.

Du coup je me demande souvent si, pour être à l'aise sur WP, ça n'est pas davantage une question de tournure d'esprit que d'explications. Bien sûr pour certains il faut le coup de pouce du conseil pour se lancer, mais j'ai bien souvent l'impression que soit on a l'esprit "fait pour ça", soit on ne l'a pas et on va galérer comme un fou et sans doute abandonner rapidement.

Ça ne dispense pas d'être très pédagogue avec les nouveaux de bonne volonté (pour le fameux "coup de pouce") mais ça veut sans doute dire que tout le monde n'est pas "fait pour WP".

Je sais, c'est très déterministe comme raisonnement ;-)

Erdrokan a dit…

Je pense que vous avez pas tort mais quelque part, si c'est (généralement) vrai ça m'embête un peu. Et pas juste car la prédestination n'est pas loin :D

A mes débuts, j'ai vite compris que je pouvais copier coller la manière de faire de ce qui marche (infobox par exemple)... et puis avec la prévisualisation, on voit bien ce que cela donne à l'écran. Alors bien sûr, j'ai fait des erreurs de syntaxe (sur ma pdd notamment) mais je ne me suis jamais senti "bloqué" par ça (des fois j'ai mis du temps à m'en rendre compte, ah les signatures).

Et tout ça sans pour autant avoir quelqu'un à qui demander ; je dois être trop fier et je préfère chercher par moi même, ou bien je prends au sens propre la formule : "c'est un wiki après tout" ;)

DC a dit…

J'ai initié un ami à WP et je confirme ton propos Erdokan, wiki est complexe et difficile d'approche. L'interface est réellement intimidante.

Pymouss a dit…

Bah moi, j'ai [[toujours]] rien {{compris}} à la [[Syntaxe WP|]].

gede a dit…

Extrêmement d'accord avec ton billet. J'ai personnellement eu un rapport spécifique à wk : j'y ai écris des articles en particulier, sans chercher à en savoir plus. Je n'ai pas eu trop de mal avec la syntaxe, même si cela prend un peu de temps, même si encore aujourd'hui il y a certains points qui sont tellement chi... que je n'essaye même pas de les maitriser (genre les références répétés à une même source). Par contre, tout le reste, jusqu'aux commentaires de modification en historique, je l'ai longtemps totalement ignoré. Il m'a fallu un temps fou pour découvrir le "monde" wikipédien, jusqu'au BA que je n'ai découvert que très tard.

Je me souviens d'un dialogue de sourd avec Bradipus, alors que j'étais sous IP, qui a menacé de me bloquer, alors que je ne savais pas qu'il dialoguait avec moi : j'ignorais tout de l'historique et des commentaires qui s'y trouvaient.

J'en conclus deux choses :

*Il ne faut vraiment pas mordre les nouveaux, y compris les IP. Tout bureaucrate a un jour été une IP !

*Il faudrait, à défaut de simplifier l'interface, mieux l'expliquer. Aujourd'hui nous subissons un processus darwinien d'élimination de contributeurs potentiels, sans même nous en rendre compte.

Erdrokan a dit…

Au vu des commentaires, je pense qu'on peut en déduire qu'il arrive qu'un nouveau maîtrise certains trucs mais pas tous (bien entendu) du moment qu'il a "le bon" état d'esprit.

Cela dit, le hic, c'est qu'il faudrait une approche personnalisée et que c'est usant (et quasiment impraticable).

Je n'ai pas eu de souci avec l'interface, connaissais les pages de discussion, le bistro (mais pas vraiment le Bulletin des admins ou les PàS), en revanche, ça coinçait avec la syntaxe. Pour gede, c'était quasiment l'inverse... Et on peut panacher tous les paramètres pour avoir une idée de tout ce que cela peut donner...
Y a du taf....