mardi 9 juin 2009

Traductions

Or doncques, vous avez décidé de traduire un article de la Wikipédia anglophone qu'on ne trouve pas (encore) chez nous. Après tout pourquoi pas, quand on est en panne d'inspiration on ne risque que des bonnes surprises en allant fouiller chez le voisin.

Sauf que traduire, c'est long et compliqué.

Heureusement, Google vient à votre secours (par le biais du très bon quoique non-officiel Google blog) avec son dernier gadget, j'ai nommé le Translator toolkit. Le ton du présent billet est badin mais ne vous y trompez pas, c'est vraiment très, très fort.

J'essplique.

Disons que vous désirez traduire l'article sur le Ve amendement à la Constitution américaine, qui pour une raison qui m'échappe n'est pas disponible dans la langue de Molière: il suffit d'indiquer l'article wikipédien concerné dans la section ad hoc (l'outil marche aussi pour Knol):


Le traducteur fait alors son office et place texte original et traduction côte à côte afin de permettre les corrections nécessaires:

Viennent ensuite les gadgets dans le gadget: la fenêtre qui vous permet d'intégrer des balises HTML (ou wiki) dans le texte; la fonction memory qui, se souvenant d'une autre traduction similaire effectuée ailleurs, vous soumet ces morceaux de texte ayant déjà passé le filtre de la relecture humaine.

Bref, l'idée n'est pas tant d'augmenter la qualité de la traduction (certaines phrases ne veulent toujours rien dire) que de la faciliter. Evidemment, on trouvera toujours des raleurs pour dire que pour l'instant l'interface n'est qu'en anglais, qu'on ne peut traduire que depuis celui-ci et que les modèles passent mal ou pas (ainsi que les liens). M'est avis que cela devrait changer assez rapidement.

Quant à ceux qui se seront déjà essayés à l'exercice au moins une fois, ils auront déjà compris combien de temps ils s'apprêtent à économiser.

10 commentaires:

Litlok a dit…

Mais rien n'empêche d'utiliser l'interface elle-même pour créer sa propre traduction... puis j'imagine qu'il serait possible de bidouiller un petit script pour Greasemonkey pour afficher la version traduite à la place de l'originale ;-)

Popo le Chien a dit…

Probable... sauf qu'il faut encore savoir bidouiller les scripts!

Ludo a dit…

un scr... quoi ?

lucasbfr a dit…

Wow, je connaissais pas... "Pas mal" oO

Allez je testerais ce soir en créant un article... anglais à partir du francais. ^^

Manoillon a dit…

J'ai fait l'essai : je trouve dommage que l'interface ne soit qu'en anglais, qu'on ne peut traduire que depuis celui-ci et que les modèles et les liens ne passent pas.

Esperons que cela changera rapidement...

Popo le Chien a dit…

Chacal.

Poulpy a dit…

Et en passant, sur le blog de la WMF, un post donne quelques éléments de plus.

Poppy a dit…

Cet outil est tout simplement dingue. Les traductions qu'il fait sont très très bonnes (loin d'être parfaites, mais vraiment très proches). Par contre, si quelqu'un a compris comment on importait les articles traduits sur wikipédia :), je veux bien qu'il explique.

Julien a dit…

Pour exporter directement sur wp:fr y'a un truc « publish to source page » dans le menu « share ».

L'outil est pas mal, y'a encore des pbs (genre c'est pas les bons modèles et infoboxes, les liens sont dédoublés ([[Toto|Toto]])). Ce qui est kewl c'est que ça remet les liens.

J'ai pas encore compris à quoi servaient les {\0} etc. Les traductions sont qu'à partir de l'anglais (je voulais essayer sur http://de.wikipedia.org/wiki/Schlesiertalsperre).

Je fais une conf sur la gestion des langues, traduction, etc sur les projets wikimedia dans 2 semaines. Si vous avez d'autres commentaires je peux ptet les faire passer à un googleman qui doit être présent.

Anonyme a dit…

Euuuh
C'est bizarre mais je ne vois pas en quoi cet outil est génial.
Sans doute parce qu'il me semble que l'on travaille plus vite et mieux en créant une traduction ex nihilo plutôt qu'en corrigeant les conneries d'un traducteur automatique.

Mais je me trompe peut être...

Kimdime