jeudi 9 juillet 2009

{{référence circulaire}}

Nous sommes tous déjà tombé sur un champion de la défense Pokémon, version 2.0 de la réflexion sophiste. Peut-être certains d'entre vous s'y sont même abandonnés un jour. Si l'on garde un article sur telle actrice pornographique, association ou entreprise, pourquoi une procédure de suppression devrait-elle être lancée sur tel autre personnage secondaire de fiction (qui apparaît pendant 3 secondes de la super importante scène du bar de l'Épisode IV de Star Wars), mon groupe de punk rock (fondé le printemps dernièr à Vesoul, déjà 3 concerts et une mixtape à notre actif), ma biographie (tel autre artiste ou chercheur est déjà cité, et il n'est pas si bon que ça moi)?

La réponse, pour faire court, c'est que sur Wikipédia, avec ses 8 ou 900'000 articles, on n'a depuis longtemps plus le luxe de garder quoi que ce soit. On garde tout. Tout au plus essaie-t-on vaguement de trier ce qu'on trouve1.

Bref.

Ce qui m'embête un peu plus est de constater ces derniers temps la multiplication des références circulaires; des remarques du style "c'est déjà présent sur d'autres wikis". En clair, on se détache d'une certaine réalité du monde physique pour accepter celle également présente sur WP - le mot compliqué pour décrire cela est solipsisme, et l'article homonyme de Wikipédia explique assez bien ce concept: "Si j'existe, alors ce que je pense existe aussi"2.

Si un article existe sur Wikipédia, alors cet objet existe dans la réalité encyclopédique. Si un article sur tel objet existe déjà (au hasard: les funérailles de Joseph Staline, article passablement indigent), alors c'est le début d'une catégorie: les articles similaires sont, par extension, admissibles (toujours au hasard mais pour coller à l'actualité, celui sur les funérailles de Michael Jackson, supposémment avec les sources les plus variées qui soient -et en temps réel-, est pourtant tout aussi indigent).

La présence de sources n'est plus nécessaire pour justifier une conservation, mais la simple existence d'un article similaire sur d'autres wikis constitue le critère ultime - on voit d'ailleurs que certains autobiographes malins ont eu le même raisonnement lorsqu'ils créent simultanément le même article en plusieurs langues3.

Cette attitude, de la part du projet, est à la fois un aveu et une démonstration de puissance. C'est aussi un peu le degré zéro de la réflexion ou, si l'on creuse un peu, de l'humilité.



1. Quiconque a cependant vu Fantasia saura probablement à quelle section je fais référence en disant que les Pages à Supprimer sont une tentative dérisoire de contrôler le flot.
2. Le gars à droite n'était pas un solipsiste, mais on l'en a accusé.
3. Sauf que l'usage d'un traducteur automatique fait souvent passer leur création à la trappe avant que l'argument ad wikipediam ait pu jouer.

5 commentaires:

Gdgourou a dit…

Merci pour la petite pique...

Popo le Chien a dit…

@gourou: tu parles de la référence à Fantasia (qui est AdQ il me semble et probablement de ta main), ou au fait que tu t'es adonné quelque part à la référence circulaire (et que je n'aurais pas vu)?

Poulpy a dit…

Moi je trouve ça pratique. On perd moins de temps dans les PàS et on en a plus pour les articles. C'est tout bénèf.

Circeus a dit…

L'argent ad wikipediam peut avoir du mérite dans la situation où il se trouve que les sources ont plus de chances d'être dans la langue étrangère en question, et la présence d'un article bien sourcé et légitime selon les autres critères peut aider là où les sources en dans la "langue d'arrivée" sont inutiles ou inexistantes pour déterminer la notabilité.

Popo le Chien a dit…

@Circeus: les sources dans une autre langue ne sont pas un problème - je serais même immensément surpris qu'on trouve quoi que ce soit sur certains sujets en francais.

C'est uniquement la justification de la conservation par l'existence d'un article similaire quelque part sur les serveurs que je critique. La bonne vraie de vraie référence circulaire, quoi.