samedi 18 juillet 2009

Retour vers le futur ... Témoignage expérimental.

Ça y est.

Je franchis un Rubicon en écrivant pour la première fois chez le collègue Popo, comme je l'avais promis sur Twitter (vous savez, le site de micro-blogging). J'aurais pu d'ores et déjà m'arrêter là, en estimant avoir rempli mon obligation auto-imposée, mais non, je suis un minimum sérieux. Alors, je profite de l'occasion pour faire un retour sur l'expérience du blog - ou plutôt, de l'expression sur la toile uniquement consacrée à Wikipédia - que je mène depuis maintenant un certain temps (presque deux ans).

Comme vous pouvez le lire chez moi, j'ai ouvert le blog "Wikirigoler, le blog de Pierrot le Chroniqueur" par un beau jour d'aout 2007. Et j'ai commencé à remplir mes colonnes par une mini-série de billets consacrés à une version toute personnelle de la genèse de Wikipédia. Le sujet me paraissait approprié puisqu'il marquait mes débuts sur la toile (avec cet avatar). Et pour rester dans l'analogie, la blogosphère wikipédienne francophone me semblait un peu vide (à part le Poulpe, il me semble, Jean-no et les élucubrations alithiesques ...). Et comme la Nature en a horreur (alors qu'elle aime bien Wikipédia) ... Bref. J'ai commencé rapidement à parler un peu plus sérieusement de Wikipédia, avec un billet sur la perception des règles par les Wikipédiens, puis un sujet en appelant un autre, j'ai enchaîné les billets. Jusqu'à mon 299e sur le blog, publié il y a peu. Je crois avoir abordé un bon nombre de sujets, en évitant les sujets techniques (codage et autre) qui restent des sujets techniques, justement. Et qui touchent plus à Mediawiki qu'à Wikimedia. Mais quoi que j'ai pu écrire et quel que puisse être le thème choisi, il m'a semblé que décrocher un moment de Wikipédia pour écrire sur la chose était un bon moyen d'y réfléchir en tant que phénomène global.

Un phénomène intéressant, indubitablement.
Tellement intéressant qu'elle constitue le sujet principal (ou secondaire) de plusieurs blogs de niveaux variés et de points de vue différents sur le projet. On ne peut que s'en réjouir : la pluralité est le meilleur moyen pour le lecteur débutant dans l'univers Mediawiki de se faire une idée par lui-même. Et ce même si la base des blogs sérieux (excluons immédiatement le prétendu observatoire) reste une vague adaptation d'une série télévisée américaine ayant eu son heure de gloire il y a peu (à cause des 3P).
Contrairement peut-être (je ne peux pas être au courant de tout) à Popo et Poulpy, j'étends également mon expérience de lobbyiste en dehors de mon propre blog en prenant le clavier pour d'autres sites : ici-même bien sûr (pour la première fois), mais aussi sur Wikio (7 billets pour le moment) ou depuis peu dans Agoravox (1 billet, pour le moment), sans parler des espaces de commentaires (merci d'ailleurs à TMF pour quelques échanges sympathiques). J'encourage également les gens qui le souhaitent à me confier leurs écrits pour publication - en déplorant toutefois qu'il ne me soit pas aussi facile (en fait, c'est carrément impossible pour le moment) que pour Popo de fournir un accès externe libre. Et j'essaie d'être joignable par messagerie instantanée ou presque (merci Twitter). En fait, ce que je souhaitais - et que je souhaite toujours - est ce maintien d'une ouverture vers le monde extérieur à la seule communauté wikipédienne. L'autarcie n'a jamais réussi à personne, et surtout pas à un blog.

L'aventure continue donc pour moi, tant que je trouverais du plaisir à chroniquer la vie wikipédienne, ou à développer tel ou tel aspect qui me tient plus ou moins à coeur, ou qui me semble utile dans l'instant.

Pour finir, bien que je le fasse chez moi également, je souhaiterais remercier ici les personnes qui ont au moins une fois laissé un commentaire ou mieux, un billet, chez moi.
Je souhaitais également remercier l'ami Popo pour m'avoir laissé l'accès à son blog. Merci aussi à la communauté wikipédienne, qui grâce à la merveilleuse variété et pérennité de la nature humaine, me permet d'avoir tous les jours de l'inspiration mais pas assez de temps pour tout traiter. Merci enfin à Alithia, dont les billets surréalistes m'ont donné envie d'écrire des choses plus drôles, mais également bien plus vraies, sur la célèbre encyclopédie (ou pas) libre (ou pas) en ligne, et à mon pote Jimbo sans qui tout cela ne serait pas arrivé.

Merci également aux lecteurs, bien sûr, sans qui nous écririons dans le vide !

6 commentaires:

DC a dit…

Ave Pierrot

Popo le Chien a dit…

Excellent.

Par contre je n'ai toujours pas les moyens de me payer une TV, donc c'est à quelle série que tu fais référence? (a priori c'est pas Dallas)

Popo le Chien a dit…

Ah oups, au temps pour moi c'était marqué dans le titre et j'ai mal regardé la page de Deezer.

Serein a dit…

Ça fait limite oraison funèbre ou discours de remise de prix ton billet ;-)

"Je remercie ma maman aussi, qui m'a donné la vie. Et ma maîtresse qui m'a appris à écrire..."

Bon, je persifle, je persifle, c'est mal. Même si je ne suis pas toujours d'accord avec ce que tu écris dans tes billets, je te félicite pour ta constance dans l'effort, ta volonté de prendre à bras le corps la vie de WP pour la disséquer, et l'ouverture d'esprit dont tu fais preuve dans tes interactions avec les commentateurs.

Bonne continuation !

Pierrot le Chroniqueur a dit…

@DC Ave ? Ave Pierrot, ceux qui sont morts de rire te saluent (comme dans Astérix ?).

@Popo le Chien. Je sais que la comparaison est osée. Tu préfères être laquelle ?

@Serein : plutôt remise des trophées. Je n'enterre pas encore mon blog ;).

DC a dit…

@Pierrot : c'est à cause du Rubicon.