lundi 26 janvier 2009

Les arbitres (1/3)

La toute récente démission de Pwet-Pwet de son (tout récent) poste d'arbitre est préoccupante en ce qu'elle n'est ni la première, ni la moins justifiée. La lecture que je fais de son intervention est que le CAr est faible et les arbitres peu ou pas respectés pour le travail qu'ils font: c'est, excusez du peu, la chienlit.


Et alors quoi, me direz-vous? Eh bien il me semble qu'une réforme du Comité d'Arbitrage (CAr) ne pourra faire l'économie d'une réforme du statut des arbitres, car c'est de la perception qu'ils ont de ceux-ci que dépend la façon dont les autres Wikipédiens interagissent avec le CAr. La nature, souvenons-nous, abhorre le vide: tout espace laissé par le Comité sera forcément rempli, ce qui en pratique revient à laisser les admins décider des bannissements, les "témoins" se déchirer sur le ring que constitue la page de discussion, et les bonnes âmes indiquer aux arbitres ce qu'ils doivent penser. Il est visiblement grand temps de remplir cette vacance du pouvoir, en indiquant clairement les prérogatives de chacun. Dans une Wikipédia à la structure intrinsèquement horizontale, où tous sont théoriquement égaux, il faut bien se rendre à l'évidence que le fonctionnement de l'organisme de réglement des conflits (et pas d'écriture des articles) doit reposer sur le fait que, dans ce cadre précis, ses membres seront plus égaux que les autres. En clair, il s'agit là de professionnaliser les arbitres en leur demandant d'agir comme tels et, pour les y encourager, de leur donner le moyen de se faire respecter en cas de débordement(s): soit dans l'ordre recentrer, coordonner, et équiper.

J'essplique.

Première étape pour donner de l'épaisseur au statut d'arbitre: fournir à ces derniers les moyens de s'y consacrer pleinement. Mais si l'on se permet autant de libertés avec les membres du Comité, c'est aussi, soyons honnêtes, en partie parce qu'ils sont perçus comme inefficaces. Hors ceux-ci sont humains: la finalité de tout contributeur est d'assurer le développement d'un contenu décent pour les articles hébergés sur l'encyclopédie, pas de faire du social envers les égos blessés ou des relations publiques envers diverses factions.

Quand la possiblité de faire autre chose que lire la logorrhée vengeresse de X contre Y se présente, la plupart des gens n'hésiteront pas longtemps: pourquoi jouer les Salomons quand on peut, tranquillement et dans son coin, faire quelque chose d'utile et immédiatement gratifiant1? Il est dès lors grand temps de briser un tabou en mettant sur la table la question du double mandat: quand on n'a qu'un nombre d'heures fixe à consacrer quotidiennement ou hebdomadairement à Wikipédia, qui prétendra encore qu'ajouter des tâches ingrates à accomplir se traduira par une productivité au minimum constante? Quand on peut avoir des résultats immédiats et probants en étant Check-User ou administrateur, quelle incitation avons nous à consacrer plus de temps à la fouille d'historique rébarbateurs et de plaidoiries forcément teintées d'une certaine mauvaise foi?

Pour les admins-arbitres, cela signifie l'abandon de leur statut pour un an. Bonus: cela permettra de filtrer ceux qui font la course aux honneurs2 pour laisser plus de chance aux seuls motivés. Pas la peine de démissionner, posture plus symbolique qu'utile: on ne parle ici que d'une mise entre parenthèse (une suspension des droits) afin de se donner de l'air, la fin du mandat d'arbitre entraînant une récupération automatique du balai.

Voilà donc pour ce qui est de recentrer. Prochain point, demain à 8:00: coordonner.



1: Immédiatement gratifiant car immédiatement visible à l'écran.
2: Il y en a, ne nous voilons pas la face là non plus.

11 commentaires:

Anonyme a dit…

« Une réforme du Comité d'Arbitrage (CAr) ne pourra faire l'économie d'une réforme du statut des arbitres ». Et pourtant, le mode de désignation des arbitres, qui est l'une des composantes de leur statut, est bien meilleur que celui des admins, puisque les uns sont élus pour une durée limitée, et les autres à vie, avec les abus que cela implique.

Voir des admins critiquer le CAr, alors que généralement les affaires qui sont évoquées successivement sur le BA et devant le CAr sont généralement mieux traitées par les arbitres, c'est franchement du foutage de gueule : voir, par exemple, l'affaire Aliesin, où le jugement du CAr était douteux, mais valait toujours mieux que l'opinion d'une majorité d'admins (dont tu n'étais pas, ce dont je te félicite).

Pierrot le Chroniqueur a dit…

Alors là, je ne peux m'empêcher d'écrire {{refnec}} : j'ai vu assez de cas où les arbitres se sont foutus dedans en beauté (sans parler de la morgue montrée) pour avoir quelques doutes sur un "meilleur" traitement d'une affaire par les arbitres que par les administrateurs.
L'affaire Aliesin y compris car, comme tu l'écris le jugement est douteux (ce qui veut dire ce que ça veut dire), alors que 18 administrateurs aux sensibilités différentes.

Quant à la durée de mandat, je ne suis pas d'accord du tout, puisque tu postules l'abus de fonction. Je suis assez consterné de lire ceci, alors qu'on a pu voir quelques pratiques très douteuses de la part des arbitres (l'absence très longue sans démission est la moins grave).

Mais bon, chacun sa vision ...

Anonyme a dit…

Le principal reproche adressé à Aliesin, c'était ses critiques à l'égard des articles de Maffemonde... Aliesin était un visionnaires... Entre un nombre conséquent d'admins partisans d'un blocage indéfini, et les 5 mois du CAr, je préfère les 5 mois du CAr.

Quant à la durée du mandat, un arbitre qui ne fait pas son travail ne sera pas réélu au terme de son mandat. Alors que les erreurs d'un admin ne sont jamais sanctionnées (sauf s'il entre en conflit avec un autre admin). A titre d'exemple, j'ai le souvenir d'un admin qui avait bloqué une IP dont le tort était d'avoir employé le mot "irénisme". Notre admin au vocabulaire limité s'était tourné vers Wikipédia, dont l'article sur le sujet fait allusion au nazisme (sans, d'ailleurs, qu'on sache très bien ce que le nazisme vient faire là). L'IP s'est retrouvée bloquée pour "point Godwin", et quoique son erreur ait été signalée à l'admin en question, je n'ai pas souvenir d'excuses ni de sanctions. Serait-il soumis à réélection, j'aurais au moins la satisfaction de voter contre sa candidature.

Pierrot le Chroniqueur a dit…

A Maffemonde ? Je croyais pourtant que la bataille avait commencé à propos d'un article de Clicsouris. Il ne faut quand même pas tout mélanger, et transformer un Aliesin qui écrivait : "L'objet de mes critiques est très clairement d'inciter les gens à ne pas faire confiance à Wikipédia et surtout de ne pas y participer [...] Il est désormais clair que le meilleur investissement que je puisse fournir est une opposition frontale au projet que j'assume totalement. Comme tu me le reproches je sais très bien mettre le feu, sauf que pour moi il s'agit de faire réflechir les gens", ce qui indique on ne peut plus clairement sa volonté de non-participation, en prophète (ce qui fait doucement rire).

Quant aux administrateurs non sanctionnés, demandez à Michelet ce qu'il en pense, ou à ADM.

lucasbfr a dit…

Marrant, chez en.wp, être admin est un prérequis pour être arbitre (accès aux deleted_revs, et en bonus un accès a CheckUser est offert)

Moez a dit…

Je pense, au contraire de ce que dit Popo, que les arbitres doivent se voir octroyé le statut d'admin pendant la durée de leur mandat, s'ils ne le sont pas déjà.

Anonyme a dit…

Je n'ai jamais été tellement partisan du "pas de liberté pour les ennemis de la liberté". Du reste, compte tenu de la difficulté de la majorité des Wikipédiens à accepter la critique, un regard critique ne pouvait pas faire de mal.

Sur ADM : l'abus des outils d'admin était marginal par rapport à ce qu'on lui reprochait : raison pour laquelle il a été désysopé et bloqué.

Sur Michelet : je n'ai toujours pas compris comment le CAr avait pu sanctionner un admin qui avait fait son devoir en purgeant des diffamations graves, et donner raison à son contradicteur qui prétendait les conserver avec tous les risque que ça impliquait. C'est, à ma connaissance, la décision la plus lamentable du CAr.

Popo le Chien a dit…

@Lucas & Moez: l'ArbCom anglophone n'est pas tellement réputé non plus pour la rapidité de ses décisions, hein.

Scrongneugneu a dit…

@ « Anonyme » : ledit « son contradicteur » avait pourtant abondamment expliqué que, à l'occasion des purges précipitées, dans l'affaire des diffamations commises par le principal fâcheux de wp-FR contre des personnalités politiques belges (dont un ancien ministre), on avait perdu, par cette hâte irraisonnée, toute chance de mettre hors d'état de nuire ledit fâcheux.

Alors qu'une plainte argumentée, émanant par exemple dudit ancien ministre, s'appuyant sur ce qui subsistait dans l'historique de l'article concerné, pouvait conduire : 1°) le FAI belge à prendre enfin en considération les plaintes qui lui étaient adressées, sans succès jusque-là, 2°) la justice belge à s'intéresser aux multiples méfaits (et ils sont nombreux) de cet individu.

Le « rang » de cet ancien ministre aurait très certainement conduit ceux qui auraient examiné la plainte à ne pas la traiter à la légère. On peut déplorer cette inégalité avec la « victime de base », mais c'est ainsi. Et il n'y avait pas que cet ancien ministre, mais aussi quelques personnalités politiques certes de second plan, mais dont les éventuelles réclamations ne seraient probablement pas restées lettre morte.

L'administrateur désysopé, par son manque de jugeotte, nous a définitivement fait perdre la possibilité d'obtenir du répit dans le harcèlement continuel exercé par le pénible depuis le printemps 2006.

Comme l'a écrit avec ô combien de pertinence Gemini1980, un peu plus tôt ce lundi dans la page de vote pour la troisième candidature admin de Hercule (deuxième depuis son renommage), « Être admin demande de savoir prendre le temps de l'analyse. »

Je persiste à penser, presque un an après l'affaire, que l'admin désysopé, dans sa hâte de vouloir faire un coup et marquer un point, a oublié cette nécessité primordiale soulignée par Gemini1980.

Anonyme a dit…

@ Scrongneugneu : "L'administrateur désysopé, par son manque de jugeotte, nous a définitivement fait perdre la possibilité d'obtenir du répit dans le harcèlement continuel exercé par le pénible depuis le printemps 2006." A mon avis, tu as tout à fait raison, prendre le temps d'analyser avant d'agir, c'est bien. Réfléchir trop longtemps conduit à l'inaction. Faut un juste milieu. Ceci dit, tomber sur le dos de quelqu'un qui a agi avec précipitation n'est peut-être pas non plus une solution très...fair play ? pédagogique ? Frapper, c’est croire qu’on est impuissant à s’expliquer. Personnellement, je préfère les arguments convaincants. Bonne journée à tout le monde. ~~~~ Heu... Musicaline.

lucasbfr a dit…

Popo: Je dirais même plus, l'arbcom a les même problèmes que vous: temps de décisions longs, trop d'attentes de la communauté (une demande de clarification du statut de Jimbo leut a été demandée, le manque de légitimité (malgré des élections), ...