mardi 24 août 2010

Sois belle et tais-toi

Je découvre, à la dure, que ce qu'on attend d'un arbitre, essentiellement, c'est qu'il se garde bien d'essayer d'arbitrer. C'est en tout cas la leçon que je retire de la deuxième récusation dont je suis l'objet, cette fois de la part de Gustave Graetzlin dans l'arbitrage qui l'oppose à Moyg. A ce rythme, et comme on me l'a très justement fait remarquer, je suis bien parti pour être le premier arbitre qui aura passé tout une session du Comité d'arbitrage... sans avoir déposé d'avis (auquel cas on revient au postulat premier).

Tout cela est révélateur de bien des choses - à commencer par le fait que je devrais apprendre à me tenir tranquille, mais on ne se refait pas -, et l'on voudra certainement commenter l'inclusion par 48 personnes de cet arbitrage dans leur liste de suivi.

Mais dans le cas d'espèce, j'ai surtout l'impression que Gustave a commis à la fois une erreur tactique, et une erreur stratégique.

J'essplique.

Le contexte d'abord. Moyg dépose une demande d'arbitrage contre Gustave Graetzlin, arguant du fait que celui-ci est inutilement agressif avec ceux avec qui il est en désaccord préférant "aller les critiquer sur le bistro" - en clair anti-collaboratif, crime quasi-suprême sur Wikipédia pour un utilisateur enregistré1. Ca, c'était il y a dix jours, l'arbitrage etant déclaré recevable le 16 août.

Hier (le 24), Gustave demande s'il lui est possible de battre le rappel des gens "à qui [il] a rendu service, et qui ont apprécié [son] esprit collaboratif". Je précise qu'à l'heure où il dépose sa demande, une douzaine de personnes se sont déjà exprimées, une majorité pour protester de la bonne tenue de l'intimé. J'ignore aussi à ce moment (ce n'est pas dans le mot de GG), que Moyg avait signalé la recevabilité de l'arbitrage par le biais de son compte Twitter2.

Ignorant de tout cela3, je réponds donc que battre le rappel de ses copains n'est pas utile, que les arbitres ont bien compris et que, de toute façon, un arbitrage n'est ni un procès, ni un concours de beauté où l'on recensera ses amis (ce que la plupart des gens semblent avoir du mal à comprendre).

Gustave Graetzlin signale qu'il demande ma récusation un peu plus tard dans la nuit.

L'erreur tactique, premièrement, aura été de demander à pouvoir spammer ses copains pour multiplier les témoignages. C'est insultant pour les arbitres (vous ne connaissez pas WP, vous ne me connaissez pas, mais attendez de voir combien j'ai de gens derrière moi, je ne peux être que quelqu'un de bien) et, plus prosaïquement, c'est probablement inutile de faire répéter 30 fois la même litanie de compliments quand il n'y a pas si longtemps les arbitres étaient ceux qui demandaient que les argumentations se limitent à 500 mots. En clair, lire des trucs inutiles et répétitifs gonfle tout le monde - quel intérêt dès lors à vouloir en rajouter?

L'erreur stratégique, après cela, aura été dans l'usage de la récusation. Sitôt la recevabilité déclarée, Moyg annonçait ne pas vouloir demander de récusation. A tort ou à raison, il joue la confiance. Gustave s'est pour sa part bien gardé de le faire, à tel point que je me suis même demandé s'il était au courant de ce "droit".

Mais quel est le message que l'on transmet aux arbitres restant, quand on est accusé de ne pas tolérer la contradiction et qu'on se garde un joker dans la manche pour éjecter le premier arbitre qui ne va pas immédiatement dans votre sens?

Ce message, vous l'aurez deviné c'est que ce qu'on lui reproche est probablement vrai.


1. Le crime suprême des IP anonymes étant bien sûr le vandalisme.
2. Je donne un franc à qui m'explique et me convainc de l'utilité de ce service.
3. En fait même si je l'avais su ma réponse aurait été la même.

16 commentaires:

Meodudlye a dit…

D'un autre coté, quand on voit que un des arbitres récusés (ce qui dans mon esprit naïf et un peu béat (attention, l'ordre des lettres est le bon, j'en vois déjà qq un qui veulent intervertir la 3 et la 4 ... ) signifie que l'on demande à l'arbitre récusé de bien vouloir éviter de donner son avis de manière trop publique) utilise son blog pour quand meme donner son avis, et quand on voit que Moyg (que j'apprécie ) change son argumentation 3 fois en cours de route, on se dit que les bases de l'arbitrages ne sont peut-être pas aussi solides qu'elles paraissent.
Et peut-être que l'afflux d'avis positifs pour GG a gêné certains. Probablement parce que ce que dit GG, c'est qu'il préfère les gens qui s'y connaissent un peu à ceux qui le prétendent. Et il se trouve que actuellement penser ainsi est considéré comme subversif et devant être puni par le tribunal révolutionnaire^W CAr.

Popo le Chien a dit…

Ton message est un peu embrouillé, mais si c'est à moi que tu fais référence pour le coup je donne mon avis parce que, justement, je suis récusé et redeviens dès lors un wikipédien lambda.

Meodudlye a dit…

Oui, j'ai bien compris que tu étais redevenu un wikipédien comme les autres (encore que tu es quand même assez arbitre pour faire des interventions «techniques» sur la page de discussion).

Et je le redis, quand on récuse un arbitre, on espère qu'il s'abstiendra de donner son avis de manière trop publique, tout lambda qu'il soit redevenu.

Erdrokan a dit…

c'est fait exprès qu'il manque le libellé "Vaguement trollogène" ?

Anonyme a dit…

Finalement, je trouve beaucoup plus intéressant d'observer Wikipédia sans intervenir...
@Meo. "Probablement parce que ce que dit GG, c'est qu'il préfère les gens qui s'y connaissent un peu à ceux qui le prétendent." Je préfère la position de Serein : Ce ne sont pas les prétentions (oui, au pluriel) qui comptent, mais les actes.
@Popo. A chacun ses records (cf : les stats d'ILJR, mdr)
Musicaline

Meodudlye a dit…

@Musicaline. Je crois que tu as mal lu ma phrase (je l'ai peut-être mal écrite, tu es la 2e à me faire remarquer après popo que je n'étais pas clair). Je dis exactement la meme chose que toi.

Moyg a dit…

@Meo : où vois-tu que j'ai changé 3 fois mon argumentation ? Je suis intervenu 8 fois sur la page :
- pour l'initier
- pour déposer mes arguments
- pour faire une remarque sur les arguments de GG
- pour ne récuser personne
- pour mettre en gras une phrase visiblement mal lue par certains témoins
- pour répondre aux questions de GG puisqu'il semblait me reprocher mon absence de réponse
- pour préciser une phrase mal formulée (et donc mal comprise par GG et sans doute par des arbitres)
- pour réparer ma signature qui ne marchait pas à cause des balises de ref.

Sinon je suis en général plutôt d'accord avec toi sur l'exigence de qualité des sources ou sur les compétences des contributeurs. Mais quand on annule des modifs au seul motif qu'elles ont été faites par des IP et qu'on croit sur parole une personne dont on pense qu'elle a des diplômes, on est plus proche de Citizendium que de WP.

Anonyme a dit…

Désolée, Méo, c'est moi qui me suis mal expliquée : Je ne donnais pas ma position par rapport à ce que tu disais mais par rapport à ce que dit GG (et que tu résumais). Tout simplement parce qu'un rapide échange avec lui l'a amené à faire référence à mes ''compétences connues'' en musique, compétences que je n'ai pas, (mais que je peux développer, comme tout un chacun).
Musicaline

gede a dit…

Le principe de non mise en avant de sa compétence (comprendre reconnue socialement) forme un tout avec l'exigence de sources secondaires.

On ne peut jamais savoir qui est derrière l'écran. Il est donc inutile, voire trompeur, de mettre en avant une quelconque compétence. Celle-ci se démontre en acte, c'est à dire en écrivant des articles neutres fondés sur des sources secondaires, qui sont la garantie de ce qui est écrit.

Qui plus est, à côté de cette dimension "épistémique", il y a une dimension sociale à cette exigence : la collaboration sur Wikipédia ne peut pleinement exister que si personne ne prétend disposer d'une position supérieure aux autres dans l'écriture des articles, que si chacun est de plein pied intégré dans l'écriture des articles, à un même niveau que les autres. Cela vaut également pour les types de statut de contributeurs : IP, contributeur enregistré sous pseudo, etc. C'est cet aspect qu'oublie G.G., en particulier en ne cessant de demander aux uns et aux autres leurs titres de noblesse scolaires.

Sinon, pour en revenir au message, je crois, au contraire, Popo que ton action a été depuis ton élection extrêmement salubre pour le CAr, qui semble revivre. Tu n'as pas fait assaut de bullshit pseudo salomonique, mais au contraire, tu n'as cessé de rappeler la nécessité d'échéances précises, de règles de travail, etc. qui fait que les choses recommencent à tourner.

Anonyme a dit…

Excellent résumé à mon avis, Gede (y compris le compliment à Popo auquel je souscris), je ne voulais pas dire autre chose. On ne naît pas ''compétent'', on le devient. De deux manières : par l'apprentissage de la théorie ET par la pratique, la méconnaissance de l'une au profit exclusif de l'autre (ça marche dans les deux sens) entraînant un déséquilibre qui lui-même est source d'erreur. Un des atouts de Wikipédia, c'est justement de permettre une collaboration entre théoriciens et praticiens, au grand bénéfice des articles. Je pense que le problème de Gustave provient du fait qu'il attribue plus de valeur à l'une qu'à l'autre, ce qui à mon sens est une erreur, les deux étant indispensables et s'épaulant l'une l'autre. Il est un excellent praticien de la traduction, ce qui ne signifie pas qu'il ait toujours raison, y compris face à quelqu'un de moins ''compétent'', mais pas non plus toujours tort, y compris face à quelqu'un bardé de diplômes. C'est justement l'association de ''compétences'' différentes (et la différence n'implique pas une notion de valeur) qui permet d'obtenir les meilleurs résultats en termes de pérennité et de fiabilité. Mais bon, ce que j'en dis... Ceci est une analyse personnelle qui peut ne pas être partagée par tous et se révéler erronée.
Bonne journée. Musicaline

Meodudlye a dit…

@Moyg: il me semble que le fond de ton argumentaire a significativement changé entre ta déposition et maintenant. C'est pour cela que je disais que par 3 fois tu avais modifié ton avis.
Et pour les IP, il me semble que justement, GG ne juge pas qui apporte les infos, mais quelles sont les infos apportées.

Anonyme a dit…

Tout d'abord, un arbitre récusé devrait s'abstenir de toute intervention et tout commentaire pendant la durée de l'arbitrage, sinon, les personnes mises en cause pourraient ne plus oser utiliser ce droit par peur de représailles,
Le gros problème de ce conflit est la personnalité des deux protagonistes:
D'une part un gros contributeur très utile, mais qui pose trop souvent des problèmes,
et d'autre part un accusateur qui, à part le fait de confondre l'encyclopédie avec un almanach des sports, est un piètre contributeur, de plus, il prend un plaisir évident à distribuer ses cartons rouges, souvent d'une façon très abrupte avec les nouveaux, et, il est tellement courageux, que, lorsqu'il procède à un blocage controversé, il se bloque lui-même sa PdD pour ne pas avoir à affronter les critiques,
Ce qui fait que, si le Car prend une sanction contre Gustave, cette sentence sera forcément mal vécue par de nombreuses personnes, même si elle aurait pu se justifier dans d'autres conditions,

Popo le Chien a dit…

@nonyme: quelles représailles? Le vécu que j'ai du droit de récusation, c'est qu'en ne me pliant pas à sa requête c'est moi qui ait subit des représailles!

Sinon, vu le nombre de commentaires sur la PdD n'apportant rien à l'arbitrage et disant même aux arbitres qu'ils sont a) des andouilles, b) inutiles ou c) en tort quoi qu'ils décident, je trouve un peu fort de café qu'on me reproche de m'exprimer sur un blog.

Anonyme a dit…

Comme être arbitre t'intéresse, ta déception d'être une nouvelle fois récusé se comprend. Mais à quoi ça sert d'avoir créé un droit de récusation si ça se retourne contre l'utilisateur ?
Ta conclusion est révélatrice à ce sujet.

Anonyme a dit…

@ Anonyme >
Bonjour,
tout ce que je dis, tout ce que je fais ''peut'' se retourner contre moi; faut en être conscient avant de parler ou d'agir. L'essentiel est d'essayer d'éviter que ça se retourne contre d'autres qui n'en peuvent mais. Et, si malgré cela, ça se retourne contre quelqu'un qui n'a rien à y voir, s'excuser auprès de lui et tenter de ''réparer'' le truc, c'est la moindre des choses. A mon avis.
Musicaline

Popo le Chien a dit…

@anonyme: en fait cette histoire de récusation est mal goupillée. L'idée selon moi aurait été de protéger le demandeur d'un arbitre avec qui il est ou a été en conflit significatif. Pas de s'en servir comme d'une embuscade pour se constituer un CAr avec le moins d'aspérités possibles. L'usage qui en est fait ressemble salement à un petit jeu d'échec, et je doute que ce soit dans l'intérêt du bien commun.

Idéalement, on aurait du écrire un truc du genre "si machin a contribué plus d'une dizaine de fois depuis la recevabilité sans user de son droit de récusation, c'est qu'il ne souhaite pas en faire usage."