vendredi 5 septembre 2008

{{Reférence nécessaire}}

Il est des jours comme celui-ci où je me dis que j'aurais eu meilleur compte d'ouvrir ce blog sous un autre pseudo, genre Pierrette la Chroniqueuse ou Papa le Chat. Anonyme et impossible à percer, il me permettrait de balancer sans remords sur mes petits camarades ouiquipédiens, distribuant bons et mauvais points à gauche et à droite suivant mes humeurs et, surtout, leur propension crasse (et visiblement abyssale) à dire ou faire des âneries (alors que leurs articles sont par ailleurs souvent d'assez bonne tenue).

Las! Étant moi-même un ouiquipédien moyen, je n'y ai pas pensé. C'est dommage mais c'est ainsi. Comme disait le vieux sage1, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a.

Tout ça pour dire qu'en me promenant sur les diverses pages de discussion des quatre derniers arbitrages j'ai eu, comme qui dirait, une épiphanie particulièrement déroutante: il y aura eu à ce jour (5 septembre 2008) plus de 80 interventions ou "témoignages", soit largement de quoi pulvériser les records établis. Et parmi ces 80 et quelques, combien utilisent des liens pointant vers des éléments qui ne seraient pas évoqués dans les arbitrages eux-mêmes?

Six.

C'est peu. Et c'est peu de le souligner. Il nous reste donc, à la louche, passé 70 interventions pour indiquer aux arbitres... ce qu'ils doivent penser2. Ou ce qu'ils doivent penser des autres.

Le point positif -parce qu'il y en a un- c'est que les futurs (ou actuels) coordinateurs ont enfin un compas clair -et très wikipédien-, pour faire le ménage et conserver un semblant de civilité dans ces pages-déversoir: au bout de 24h de présence, tout laïus n'essayant pas de faire avancer le schmilblick avec des liens clairs (et par clair, on parle bien de ceux pointant vers une intervention spécifique demandant un minimum d'effort pour être dégotée dans les historiques) pourrait être dégagé sans forme de procès.

Point positif (bis): si les gens n'ont plus le droit de participer aux arbitrages comme ils participent au bistro (et que ça leur manque), on aura peut-être quelques candidats de plus aux prochaines élections du CAr.



1: Et, dans une variante récente, Donald Rumsfeld.
2: Ne me comptant pas dans les six méritants, je plaide coupable. On ne m'y reprendra pas.
.

1 commentaire:

Le concombre masqué a dit…

Ah oui je suis dans la situation opposée, et je ne puis que me louer de la décision que j'avais prise de mettre un passe-montagne quand j'ai commencé à mettre des commentaires sur les blogs autour de WP.

/me essuye les empreintes digitales et repars, par la fenêtre.