samedi 23 août 2008

Du sang!

J'ai donc un Ennemi Juré Officiel® en la personne de TigH. Le fait qu'on ne se soit jamais croisés sur des articles ou des discussions, que je n'ai rien dit de spécial (autant que je me souvienne) à son encontre lorsqu'il s'est lui-même planté, ne semble pas particulièrement pertinent. Hervé à décidé que mon opposition à un bannissement montrait mon inaptitude foncière à effectuer des renommages de comptes, flagger des bots, et discuter avec les autres bubus des rares candidatures d'administrateurs qui seraient limites (soit celles obtenant entre 66 et 80% de votes positifs, un seuil récemment proposé par Hégésippe qui me semble plein de bon sens).

Bon.

J'ai répondu, mais objectivement je ne sais pas s'il faut en rire, en pleurer, ou simplement passer à autre chose. Une seule chose est sûre, cette affaire n'est à l'avantage de personne (l'encyclopédie je n'en parle pas, visiblement tout le monde s'en fout).

6 commentaires:

Le Banni a dit…

Coucou Poppo,

Bon fini de rire, je parle plus sérieusement que ces derniers jours surréalistes.

Je suis désolé que mon affaire t'ai exposé. Mais je précise un petit truc, ton ennemi est tout à ton honneur.

Qu'est ce que la terreur, dans le sens où l'histoire de la révolution ou de l'inquisition l'entend ? C'est quand les juges sont condamnés à condamner, lorsque le système est tel que lorsqu'on souhaite individuellement renoncer à la violence on s'y expose. Les exemples sont légions, de Robespierre à Guillaume de Baskerville dans Le Nom de la Rose, menacé pour s'être élèver contre une condamnation.

Comme Robespierre sur sa fin, certains administrateurs ont peur, très peur d'après le violence qu'ils ont consacré à mon cas sans grand intérêt : finalement, vous auriez choisi de m'ignorer dès le début, vous n'auriez pas eu à vous chamailler, et peu de chose seraient arrivées.

Pour en revenir à ton ennemi, je te fournis une petite citation, dont j'ignore si elle t'a echappée.

Il y a ceux qui font un minimum d'analyse d'ordre psychologique (et agissent) et ceux qui s'en tiennent à l'analyse juridique standard (et dans 3 mois on y est encore) : le fossé ne peut être que très grand, incomblable. TigHervé (d) 23 août 2008 à 09:36 (CEST)

Réjouis toi de la taille du fossé, car ce qui est dit là relève des philosophies les plus obscures et les plus dangereuses ... et surtout les moins contestables. Ainsi que l'exprime Camus dans L'Etranger : l'homme qui n'a pas pleuré à l'enterrement de sa mère est forcèment coupable du meutre d'un homme sur la plage. C'est l'analyse psychologique minimale.

"Il a murmuré : "je n'ai jamais vue d'âme aussi endurcie que la vôtre. Les criminels qui sont venus devant moi ont toujours pleuré devant cette image de la douleur". J'allais répondre que c'était justement parce qu'il s'agissait de criminels." (Camus)

C'est là, et non dans l'orgueil, qu'il faut trouver la raison qui a fait que le bâton de Moez ne m'a pas fait revenir sur ce que j'écrivais.

Moez a dit…

Salut Popo, Aliesin,

Aliesin : je pense que tu perds, a perdu depuis un moment en fait, la mesure de ce qu'est véritablement Wikipédia. Lorsque tu en arrives à la comparer, ici, à des régimes brutaux terroristes, lorsque tu décrits de manière pervertie la fonction de l'admin au point de la comparer à celle des juges de ces régimes, alors qu'elle se limite à la protection de l'encyclopédie et à faire en sorte que son développement se fasse dans les meilleures conditions pour tous, par pour une petite poignée, ça me conforte dans la décision que j'ai prise, en accord avec la majorité - même si je désapprouve certaines choses qui ont été écrites ça et là par certains- et enfin, ça confirme le fait que tu n'aurais pas cessé ton travail de sape.

Tu confirmes ici que la seule chose à faire était effectivement de te bannir. Je n'ai jamais vraiment pensé que s'était l'orgueil qui t'empêchait de revenir sur ta position. J'ai acquis la conviction que ta décision était mûrement réfléchie et que tu ferais tout ce que tu pouvais pour "faire fuir des intervenants". En se rappelant le rôle de l'admin que je viens de rappeler- il n'est que cela et rien d’autre-, tu comprendras aisément que t'empêcher de nuire au projet en te bloquant était la seule chose à faire. J'ai acquis la conviction, et je ne suis pas le seul, que, nonobstant tout ce que tu as fait pour Wikipédia, tu ne pouvais décemment plus rester dans la communauté, du moins sans être revenu sur ton ambition affichée.

C'est un divorce pour incompatibilité d'humeur, si tu veux bien me passer la comparaison. Il aurait pu mieux se passer. Il aurait fallu que tu partes tout simplement, « Quand on aime, il faut partir ».Tu ne l'as pas fait et, au contraire, tes plus récentes prises de positions ça et là et écrits ont fait qu'il fallait précipiter ce divorce, donnant l'impression de brutalité. Tu n’aimes plus Wikipédia, pourquoi vouloir encore lui nuire ?

Enfin, pour conclure, je dois dire qu'à aucun moment je n'ai ressenti la moindre gloriole dans ce que je faisais, ni la moindre animosité à ton égard, mais qu’au contraire pas un moment ne se passait sans que je ne regrette ce gâchis ; à chaque instant, j'espérais que tu fasses un petit geste montrant que tu avais compris dans quelle position tu nous plaçais. Ne le voyant pas venir, et sachant –un petit peu-quel type d'homme tu es, il importait d'en finir rapidement.

Pardon pour avoir été celui par lequel cela est arrivé.

Le banni a dit…

Moez,

J'aurai honte de passer sans répondre à ton message qui semble être d'une autre qualité que ceux que je lis sur Wikipédia.

Voilà ce que j'en pense. D'abord, je ne pense pas que ma comparaison soit hors mesure, d'abord parce que je l'applique à un administrateur en particulier, et un argument en particulier. Je pense en somme qu'il est inévitable que certains admins, qui avouons le ne sont pas élus pour leur capacité à se prononcer sur de telles affaires, écrivent des choses dans le genre où de ce que j'ai cité.

Le fait que j'écrive à Popo montre très clairement que je sais faire cas de ceux qui par leurs idées et leurs comportements se révèle totalitaires à leur mesure, celle du statut d'administrateur, et les autres.

Concrètement, Phe, Maloq, et TigH sont à mes yeux des gens détestables non pour leur comportement, mais pour certaines de leurs opinions profondes sur la façon de juger les autres. Je remercie le ciel qu'ils ne soient qu'administrateur de Wikipédia, et aussi que Phe me semble pas très intelligent (je peux me tromper, mais il a l'air de ne pas comprendre grand chose).

Pour ce qui est de tes arguments.

Je tiens à dire que concrètement si Wikipédia fonctionnait correctement, ce que j'écris lui serait bénéfique. Je n'ai rien vandalisé, et comme je l'ai dit dans mon message précédent, vous vous êtes désorganisés vous-mêmes.

Les faits sont là, d'abord j'ai amélioré moi-même des articles malgré ma position, et en même temps j'ai permis à pas mal de chose dans l'article Paris d'être corrigé, même si au fond le problème qui me gène le plus reste.

J'ai trouvé que certaines de tes arguments à mon égard n'était pas très honnête, notamment pour Culture de l'Allemagne : j'ai donné une explication détaillée dans le vote, et personne ne m'a répondu, comme d'ailleurs à certains votant précédents. Par ailleurs, Maffemonde s'était fâché avec 3 des votants avant même que je réapparaisse.

Tu dis que parce qu'en moins d'une semaine j'ai fait voté attendre puis contester l'article, c'est que je conspirais à l'origine. Franchement, tu ne peux dénoncer ce que j'ai écrit à Poppy à propos d'IRC et en même temps lancer de telles interprétations... d'ailleurs, je te rappelle que je n'ai pas contribué depuis longtemps, j'ignore totalement ce que Poppy pense d'IRC, je sais juste ce qu'il pense en lisant sa page d'utilisateur. Et aussi, présomptieux que je suis, que me bloquer sans prévenir les autres administrateurs, n'était pas normal.

Il y a quelque chose de fondamental dans ma démarche, c'est qu'elle vous offre toujours l'occasion d'améliorer le contenu...

Tu peux aussi voir sur ma page de discussion à quel point je suis refroidi par l'accusation d'être responsable de ce qu'a écrit Clicsouris sur le Bistro, et je trouve que c'est très méprisant pour lui et ces arguments.

Popo le Chien a dit…

@Aliesin: je crois que tu manques le point de Moez quand il te dit que tes propos sont déconnectés de la réalité - tu fais des analogies avec des épisodes physiquement violents, alors que Wikipédia n'est qu'un hobby.

Tu pourrais objecter que la dynamique est la même. Mouais, mais non: c'est une dynamique de groupe, et ceux qui se placent dans l'out-group ne peuvent qu'antagoniser les autres. Tu aurais eu de bien meilleurs résultats en intervenant de l'intérieur (et en usant de diplomatie). Si tant est que les résultats t'intéressaient vraiment, ce dont je doute vu l'attitude décousue que tu as eu.

Le fait est que quelles que soient les raisons qui t'ont poussé à devenir un nouveau martyr de la Cabale, la force sous-jacente en est (àmha) que Wikipédia n'était plus un objet de loisir pour toi (note: tu n'es pas le seul j'ai l'impression). Et si on ne s'amuse plus, l'idée n'est pas de changer WP pour qu'elle retrouve le format des grands espaces vierges de nos jeunes années (c'est illusoire), mais simplement de partir prendre l'air pendant au moins un temps pour revenir vers un projet qui a mûri et développé ses propres codes.

Accessoirement, tu pourrais éviter de traiter Phe, Maloq et TigH de nazes ici, sur la bases d'estimation psychologiques pas mieux fodnées que les leurs - c'est un peu gratuit je trouve.

@Moez: Je ne comprends toujours pas l'urgence à bloquer un gars qui fait "fuir des contributeurs" en posant des questions de fond plutot qu'en se lançant dans le vandalisme, la critique gratuite ou le POV-pushing. On en vient à un stade où la protection des contributeurs a dépassé celle de l'encyclopédie. Hors celle-ci doit selon moi accepter la critique fondée, même la plus dure, sous peine de finir comme un vieux club de pseudo-experts qui se regardent le nombril.

le banni a dit…

Je ne suis pas d'accord, on peut très bien avoir des raisonnement similaires à ceux auxquels je fais allusion et n'avoir pas le moyen de la violence : cela ne change rien aux idées.

Ce dont je parle ne relève pas de la psychologie, mais de contradictions avec les principes les plus fondamentaux du droit et de la justice dans nos société. Et je ne l'entends pas au sens formel des tribunaux, mais ausis de la vie de tous les jours, Wikipédia comprise. Cela dit je ne citerai plus personne sur ton blog.

Sinon, il me semble pas très bien de refuser mes arguments au titre que je suis devenu antagoniste, car sinon plus aucune discussion n'est possible entre deux personnes en désaccord.

Popo le Chien a dit…

J'ai pas refusé tes arguments (sinon je pense que je n'aurais pas non plus refusé ton bannissement). J'ai simplement refusé l'analogie que tu opères, qui à mon sens est un peu extrème: certains comportements qu'on voit sont effectivement extrèmement malsain, mais relèvent plus d'une dynamique que d'un défaut de personnalité.

Bon je dis ça mais je suis en train de lire the Lucifer Effect (à propos de l'Expérience de Stanford), donc il est probable que je sois biaisé.