mercredi 6 août 2008

Le Machin

Le Comité d'Arbitrage est l'institution wikipédienne qui se rapproche le plus d'une institution "de la vraie vie" (le tribunal). Eh bien si Wikipédia était un pays et que le CAr était son système judiciaire, on s'apercevrait que les tribunaux de Wikipédie prononcent des peines fermes moins d'une fois sur deux, que 15 à 50% des intimés sont abattus par la police quelques semaines après leur condamnation ou relaxe (d'ailleurs un quart des affaires visent ces mêmes policiers, assignés une fois sur cinq par leurs propres collègues soit dit en passant); et que 10 à 15% des parties -plaignants et défendeurs mélangés- se suicident pendant ou peu après le jugement.

J'avoue qu'à première vue, c'est un peu déprimant.

Mais lorsqu'on s'approche, on s'aperçoit que le Comité d'Arbitrage, alors que ses membres changent, eh bien il mûrit:

Image: En bleu (échelle de gauche), le nombre de condamnations fermes (blocages ou désysopages; peut dépasser 100% si plaignant et défendeur sont bloqués) sur le total de cas examinés; en rouge (échelle de droite), le pourcentage de parties quittant Wikipédia pendant ou à l'issue de l'arbitrage.

On peut facilement voir grâce au graphique ci-dessus que:
  1. Le CAr montre une nette tendance à durcir ses décisions; et
  2. Le nombre de départs est inversement lié au nombre de décisions fermes.
Mon interprétation est qu'on est graduellement passé du statut de Comité d'arbitrage à celui d'instance décisionnelle, voire judiciaire. Cela se voit par exemple dans le fait qu'elle est la seule à décider de désysopages alors qu'il est théoriquement possible de passer par un vote communautaire. Ce durcissement pourrait répondre
  1. à un échec, celui des sursis ou des peines limitées (la plupart des bannis ont auparavant été interdits d'édition ou révocation sur quelques articles);
  2. à une demande des plaignants et défendeurs, qui s'accommodent finalement mieux d'une décision claire de la part de tiers plutôt qu'un "démerden Sie sich" qui ne fait qu'augmenter les frustrations.
Sauf que si tout était beau au royaume de l'Arbitrage, cela se saurait. Si l'on prend maintenant en compte le nombre record de contributeurs (et des sérieux) ayant quitté l'encyclopédie lors du Comité en cours, on aurait un graphique qui correspond plutôt à ça:


Et quand je vois un tel graphe, je me dis qu'on a quand même un problème.

8 commentaires:

inisheer a dit…

Par intimés, j'imagine que tu pensais plutôt à défendeurs, puisque la partie intimée est celle visée par un procès en appel, possibilité qui n'existe heureusement pas au CAr. J'ai souvenir que lors du 1e ou 2e CAr, certains avaient tenté de lancer des recours et qu'après quelques hésitations, il avait été conclu que les statuts ne le prévoyaient pas, qu'il faudrait de toute manière une autre instance pour juger des recours, et que très accessoirement, ça suffisait comme ça.

Popo le Chien a dit…

Oui, c'est un abus de langage mais j'étais à court de synonymes pour éviter de répéter "défendeurs" toutes les deux lignes. "Accusés" me paraissait un peu excessif.

inisheer a dit…

Accusé c'est en procédure pénale... Nan nan, j'te promets, en arbitrage c'est demandeur c/ défendeur (un mot, un concept, toussa). Si tu veux varier tout en goûtant au vocabulaire délicieusement suranné des juges et des avocats, tu peux t'amuser à parler de la défenderesse, ellipse pour "la partie défenderesse"...

Moumine a dit…

Il me semble qu'il y a aussi "mis en cause" ici ou là dans le règlement ou ailleurs...

A part ça, où est-ce qu'il est prévu un vote communautaire pour demander le retrait d'un balai ? Si c'est vraiment possible, ça allègerait le CAr, j'ai l'impression que personne n'est au courant et que lorsqu'on veut demander un désysoppage on se tourne automatiquement vers le CAr.

Enfin, concernant le 3e tableau, je suis moi aussi sidérée par tous les départs. Bon, on va dire que je fais de l'auto-défense, mais je pense sincèrement que ça n'est pas lié aux arbitres; ça doit être les arbitrés qui encaissent plus difficilement l'idée de devoir peut-être passer sous le joug en fin de procédure. Je vois ça un peu comme une fuite, pour éviter de se voir imposer une sanction. Ou bien c'est quand même lié à l'évolution du CAr qui se rapproche du tribunal irl et s'éloigne de l'instance bisounours-camaraderie ?

Popo le Chien a dit…

@Inisheer: Défendeur, défenderesse, partie défenderesse... Ca se répète pas mal tout ça. J'ai vraiment pensé à parler d'accusé(s) (c'est après tout souvent le cas), mais on n'a pas encore eu trop de cas où un représentant du ministère public s'est levé :-)

@Moumine: je pense que l'ancienneté a pas mal joué dans certains départ. Au bout de quelques temps on a des idées bien arrêtées sur ce que devrait être WP, et quand on est un contributeur sérieux mais (même partiellement) désavoué par la communauté, ca peut donner envie d'arrêter je pense.

Popo le Chien a dit…

Wikipédia:Prise_de_décision/Administrateur/Abus_et_sanctions#Retrait_des_droits_administrateur_suite_à_un_vote_de_tous_les_utilisateurs,_majorité_3/4

C'est tant mieux que personne n'y pense, parce que je te dis pas le nombre de votes bidons qu'on pourrait avoir, lancés par des trolls suite à un bête conflit d'édition.

erasoft a dit…

Je tombe avec surprise (et plaisir) sur ce billet. Je constate qu'enfin, le Comité d'arbitrage semble prendre ses marques.

Ce que montre également le premier graphique, c'est qu'il est plus souhaitable d'être sévère que de jouer la politique de l'autruche : c'est moi, ou plus on est sévère, moins il y a d'abandons du projet, parce que les wikipédiens ont moins l'impression que le CAr les prend pour des cons, et qu'ils ont perdu leur temps pour rien du tout ?

Dans tous les cas, juste pour que ça ne reste plus dans les limbes, j'avais écrit un (gros) billet sur le caractère juridictionnel du CAr, dans une perspective de juriste (c'est-à-dire ce qui se passerait si quelqu'un allait porter son différend devant les tribunaux IRL) : http://www.erasoft.fr/2007/01/08/le-comite-darbitrage-wikipedia-est-il-une-juridiction-edition-developpee/

Ça date un peu, je sens que de nombreuses choses ont évoluées.

Je comprends que les départs peinent toujours un peu. Cependant, il faut comprendre qu'on n'est pas marié à Wikipédia, et qu'on n'a aucune obligation de fidélité.

Surtout, ce qui marche mal avec le Comité, c'est qu'on demandera toujours aux parties de se conformer à la décision du Comité. Ca peut marcher quand on fait un vrai arbitrage (et que les parties choisissent ensemble leurs arbitres), ça peut marcher quand on a une police, une prison, des magistrats, mais le Comité d'arbitrage est trop le cul entre deux chaises pour ne pas tomber.

Popo le Chien a dit…

Oui, je pense que tu as écrit ton billet trop tot: certaines grandes lignes étaient là, mais le système a pas mal évolué et je trouve que les arbitres se sont un peu "professionalisés". Le grand jeu en fait serait de prendre ces bases pour deviner ce que sera le CAr dans 2-3 ans. Je pense qu'il sera assez vite réduit à deux choses: 1. prendre position sur des questions de fond entre contributeurs confirmés et 2. démettre les admins.

Pour l'adhésion aux décisions, je trouve au contraire qu'elle est plutôt bonne (surtout que nous avons une police pour les faire respecter).