vendredi 29 août 2008

Encyclopédie contre encyclopédistes

Comme nous l'avons vu dans le dernier billet, les chances de Poppy de sortir indemne de l'arbitrage lancé contre lui sont faibles, ce essentiellement pour des raisons de dynamique interne au Comité: celle-ci sanctionne moins la faute de jugement que la faute politique - chose que les arbitres ont déjà implicitement confirmée en refusant d'examiner l'arbitrage-miroir contre Moez. Le cas Moez, Maloq - Poppy, orienté en partie par les plaignants autour du comportement général de Poppy est, lui, accepté. On tire, en gros, sur le messager1 et on évite en passant les questions un peu compliquées.

Et pourtant.

J'espère sincèrement que les arbitres trouveront une solution pertinente à tout ça, plutôt que d'attendre patiemment que la baudruche se dégonfle toute seule. Une ligne doit être tracée dans la gestion des bannissements et problèmes comportementaux, parce que le corps des admins a montré son incapacité à déterminer où celle-ci se trouvait: le fait qu'on en arrive à un arbitrage démontre bien l'absence de consensus - à plus forte raison s'il y a trois arbitrages.

Mais quelles seraient, me demanderez vous, les conséquences pratiques d'une confirmation du geste de Moez?
  1. Si les arbitres confirment que les admins peuvent décider seuls d'un bannissement en l'absence de dégradation formelle du contenu encyclopédique (vandalisme, essentiellement), ils signifient par là que ces derniers ont une compétence et/ou légitimité égale à la leur pour régler des cas moraux - et plus vite que le Comité, en plus. Dès lors, à quoi sert le CAr? A rien. Si le CAr ne sert à rien, comment attirer de nouveaux candidats arbitres? Et si le corps des arbitres ne se renouvelle pas2, qui décidera des désysopages lors du prochain problème causé par un admin? Verra-t-on réinstituer le bon vieux système du pilori désysopage communautaire? Pourquoi pas après tout, il n'est écrit nulle par que le modèle de l'ArbCom anglophone doit fonctionner partout.
  2. S'il confirme qu'un désysopage peut être décidé à la majorité simple, c'est l'acceptation du fait que la discussion compte désormais beaucoup moins que le nombre d'affinités ponctuelles que l'ont peut attirer derrière soi, et le plus vite possible: j'exagère à peine en disant que c'est celui qui aura la plus grande3 et la sortira la plus vite qui gagnera. Ca a toujours été une tendance, on ne peut l'éviter, mais l'un des rares avantages à la lenteur d'un Comité d'arbitrage c'est que les arbitres sont au moins censés éplucher les historiques pour s'assurer des torts respectifs.
  3. Et là est selon moi le point le plus problématique, en fait. Accepter le principe du bannissement pour cause de critique dure et pointilleuse, mais argumentée, consacre le sacrifice du contenu encyclopédique à la sacro-sainte ambiance, qui en dépit de toutes les politiques anti-gros mots n'a jamais parue aussi lourde. La vie communautaire prend le pas sur la qualité du travail qu'elle est censée assurer. Soyons sérieux: l'"espérance de vie" moyenne actuelle d'un wikipédien est entre 2 et 4 ans. Les gens partent, c'est un processus normal. Partir parce qu'une bête étoile (et je me sens d'autant plus à l'aise de le dire que je l'ai faite et la fait encore, la course aux étoiles) est refusée ou perdue, c'est défendre son amour-propre plus que le contenu. Si la critique est isolée ou confine au harcèlement, on peut raisonnablement l'ignorer (et à ce moment imposer un retrait de bandeau d'une manière ferme, ou demander au Comité d'Arbitrage d'intervenir - le cas Aliesin précisément). Il me semble que Wikipédia revendique la critique; ça pourrait même être son slogan: "Si quelque chose ne va pas dans un article, dites le4".
Bon, ce n'est pas non plus la chute de la civilisation occidentale: les points 1 et 2 constituent simplement de nouvelles réalités auxquelles il faudra s'adapter et, en ce qui concerne le point 3, son impact reste très limité: il suffira d'attendre que son auteur principal parte naturellement pour que l'article soit repris.



1: Le plus ironique c'est quand même que Poppy aura voulu donner la primauté au Comité d'Arbitrage. D'où la photo de l'USS Liberty pour illuster ce potentiel tir (in)amical.
2: Avec 2 candidatures en 5 jours, alors qu'aux dernières élections il y a en a avait déjà 6 (et 4 en plein août 2007), on peut encore considérer ça comme un faux départ, mais c'est pas gagné.
3: Éloquence ou bande de copains.
4: Et, idéalement, corrigez le, mais ça n'est même pas obligatoire. Sinon personne ne se serait cassé la tête à corriger les erreurs relevées par Nature en 2005; on aurait juste bloqué l'IP du journal.

19 commentaires:

Serein a dit…

Hum, je ne suis pas sûre qu'une non-sanction du geste de Moez (ou une sanction de celui de Poppy, c'est pareil) aient automatiquement les conséquences que tu donnes.

Ça ne serait pas la première fois que le Car irait dans un sens a priori nouveau sur WP, sans pour autant que les pratiques habituelles changent tant que ça.

Pour ce qui est du "celui qui a la plus grosse gagne", il me semble de toutes façons, Car ou pas, évolution ou pas, que ça a toujours été de la sorte sur WP. Celui qui se lance dans une croisade contre la communauté a très peu de chances de s'en sortir indemne, quel que soit son combat.

Pour ce qui est de ton 3e point, je ne suis pas tout à fait d'accord : il y a critique et critique. Autant je pense qu'une critique argumentée et claire, qui ne tombe pas dans la croisade, a totalement sa place sur WP et peut être très utile, autant l'approche justicier-martyr me semble non seulement vouée à l'échec mais en plus contre-productive. Dans l'outrance, on ne voit plus que ce qui n'est pas acceptable, et on rejette en bloc toute la critique, même ce qui peut éventuellement être fondé. C'est un peu comme quand les habituels critiques de WP se répandent en partant en délires : ils sont devenus tellement peu crédibles qu'on a du mal à faire la part de ce qui, peut-être, pourrait être un tant soi peu fondé dans leurs critiques.

Franchement, je crois que la critique est essentielle à WP, mais pas que les contributeurs doivent être soumis à n'importe quoi, sous prétexte de critique.

DC a dit…

Sauf erreur Popo, il n'y a que deux arbitrages déclarés recevables autour de cette affaire.

Popo le Chien a dit…

@DC: Deux reçus, mais trois déposés.

@Serein: Vrai - l'image est noircie alors que le résultat probable fera sûrement dans le dégradé de gris - mais gris foncé quand même. Pour "la plus grosse", si c'est effectivement courant sur WP, c'est quand même la première fois à mon souvenir que cela vise directement la façon de travailler des admins entre eux.

Pour le 3e point, tout à fait d'accord: c'est pour ça que j'aborde peu le cas Aliesin, car il a clairement des torts en terme de posture et attitude (qu'il semble au moins reconnaître en partie). Cependant, ses critiques étant argumentées, on ne pouvait pas non plus l'éjecter d'un revers de balai.

DS a dit…

Point 3 : risque de "consacre(r) le sacrifice du contenu encyclopédique à la sacro-sainte ambiance"

Est ce vraiment un sacrifice? J'ai une vision de wikipedia qui ne semble pas être partagée du tout (je n'en entends jamais parler) : wikipédia est une encyclopédie ET une communauté. Pour être précis, la communauté est d'un certain point de vue les fondations de l'encyclopédie : sans la première, la seconde est au mieux fragile.

Donc si des attaques vraiment néfastes sur cette communauté surviennent, n'est ce pas l'équivalent (mais certes plus difficilement mesurable) d'un vandalisme? La qualité d'un wikipédien ne se mesure t elle pas autant sur sa capacité à construire la communauté qu'a construire l'encyclopédie?

Par "attaques', je parle bien de véritables comportements néfastes, non constructifs, pas de simples commentaires désagréables mais ponctuels. Je n'ai pas envie que wikipedia soit une dictature de "tout le monde il doit être beau et gentil, tant pis pour les articles".

De mon point de vue, Aliesin s'attaquait de façon non constructive à des problèmes réels, et beaucoup des votants pour le bannissement l'ont écarté pour protéger la communauté, quitte à perdre de la qualité côté encyclopédie.

Désolé, j'ai écrit un pâté. Tant pis, je vais à la plage pour en faire d'autres...

Rama a dit…

La définition de Wikipédia est « projet d'encyclopédie libre ». C'est une définition très précise à laquelle on ne peut rien ajouter ou retrancher sans la dénaturer.

Wikipédia n'est pas une communauté. La communauté (si tant est qu'elle existe...) n'est qu'un agrégat d'utilisateurs, lesquels sont purement des instruments pour la rédaction d'articles. La communauté n'est qu'un effet de bord de la rédaction d'articles, et en aucun cas une fin en soi.

Le mode d'interaction sur Wikipédia (écrit informel sur Internet) fait qu'une critique peut facilement être vue un affront visant la personne plutôt qu'une suggestion visant le contenu. Une conversation face à face communiquerait des informations non verbales (expression du visage, ton de la voix) qui sont absentes à l'écrit; et un écrit plus formel contraindrait à un langage soutenu et à des formules de politesse. les choses étant ce qu'elles sont, le discours manque souvent de précautions et les frictions sont fréquentes. On reçoit ainsi les critiques un peu comme on avale de travers: une entrée va vers deux tuyaux, un bon et un mauvais, et il n'est pas facile d'être certain que ça va bien passer. Il est certain que la critique devrait passer bien autant que possible, et donc être particulièrement polie et nuancée.

Toutefois, il y a une grave dérive à voir la communauté comme une fin en soi. C'est particulièrement évident quand on lit des propos qui tendent à interdire la critique parce qu' intrinsèquement insultante pour les rédacteurs.
Sur Wikipédia un article médiocre vaut mieux que rien, un bon vaut encore mieux, mais le but final doit être l'excellence. Cela a mathématiquement pour conséquence qu'à terme seule une infime minorité de contributeurs devrait être capable de contribuer constructivement à un article. C'est la négation de la communauté et de la liberté d'expression, et c'est très bien ainsi.

Le manque de délicatesse, en créant des frictions et en dégoûtant des contributeurs, ralentit l'amélioration des articles. Mais redéfinir Wikipédia comme une communauté revient à renoncer à améliorer les articles et donc à annihiler tout le projet.

Wikipédia n'est pas une communauté: des amis, j'en ai dans la vraie vie, je ne suis pas sur Wikipédia pour m'en faire. En revanche, je vais sur Wikipédia pour lire des articles qui m'apprennent des choses, c'est-à-dire des articles que je n'aurais pas pu écrire moi-même, parce que je n'aurais pas été assez bon. Pour ça, je ne veux pas d'une communauté sympa gentille où on s'auto-congratule pour des fadaises. Je veux un projet d'encyclopédie libre.

Popo le Chien a dit…

Pareil que Rama, et sans changer une virgule (manque peut-être un "comme" en début de 3e paragraphe).

pwet-pwet a dit…

Perso, une asso où on me dit "on n'est pas là pour déconner", je la quitte direct...

Popo le Chien a dit…

Genre un club d'échecs ou de scrabble?

Pwet-pwet a dit…

Toi, t'as jamais mis les pieds dans un club de scrabble.

Serein a dit…

C'est sûr que (j'imagine) aucun de nous n'est arrivé sur WP en se disant "chouette je vais me faire une bonne bande de potes".

Il n'empêche que travailler en bonne intelligence, bonne humeur, etc. aide quand même...

Alors ne pas tout sacrifier à la communauté oui, mais la dédaigner totalement, je pense que ça serait une erreur quand même. Il y a besoin de gens qui se sentent "bien" sur WP, pour qu'ils s'investissent dans le fonctionnement global du bazar et soient stimulés pour écrire des articles régulièrement et sur le long terme.

Je dirais que WP est un projet d'encyclopédie porté par des contributeurs dont certains forment (ou pas) communauté. Donc d'abord l'encyclopédie, mais ne pas oublier tout ce qui la soutient.

Rama a dit…

@Serein: mon propos est que les principes de Wikipédia répondent à la nature de la masse des contributeurs.

* En l'absence d'incitations, les gens ont-ils tendance à tisser des liens entre eux ? Assurément.

* Ont-ils tendance à faire encore plus d'effort pour rendre un bon article excellent, accepter les critiques, prendre conscience de leurs limites, s'abstenir d'écrire comme des journalistes de magazine de rock ? Certainement pas.


La « communauté » devrait peut-être être prise en considération si Wikipédia était peuplée entièrement d'experts consciencieux à l'écriture sobre et précise, dont le seul défaut serait un manque de coordination et de sociabilité. Mais je n'ai pas l'impression que ce soit une bonne desciption de l'ensemble des contributeurs.

Je pense que les compromis qui favorisent la « Communauté » vis-à-vis des articles sont nuisibles ; cela ne m'a pas empêché de me faire d'excellents amis à travers Wikipédia -- et je veux dire de vrais amis, pas des copains. En revanche, les appels au Wikilove me semblent d'une part contribuer à entretenir une ambiance de village d'Astérix (disputes continuelles, médiocres et outrées sur des vétilles qui font perdre de vue la finalité du projet... en quoi on peut arguer qu'ils sont de tout façon contre-productifs), et d'autre part ne m'ont jamais semblé être à la base d'une article génial au point que je pourrais aller le montrer à Alithia en lui disant « voyez, Wikipédia ça marche ». Quand j'ai voulu faire ça, j'ai pris des articles de math au sujet suffisemment aride pour repousser les cuistres naturellement, c'est-à-dire où la dynamique naturelle allait privilégier l'émulation entre experts et l'amélioration de l'article sans autre considération ni compromis.

Wikipédia fr: manque d'une dynamique de fond qui incite les utilisateurs à se comporter en véritables encyclopédistes, plutôt qu'en bloggeurs. Il y a beaucoup (étonnamment beaucoup) d'éléments de valeur qui écrivent naturellement comme de vrais encyclopédistes ; le problème, c'est de former les autres à la rigueur et à la discipline. Je n'ai pas l'impression qu'on essaye, si même qu'il serait possible de commencer à essayer.

Poppy a dit…

Rama : j'approuve des deux messages au mot et à la virgule près (comme dirait Popo).

J'ai EXACTEMENT la même vision et je me permets de reprendre un passage essentiel :

"Wikipédia fr: manque d'une dynamique de fond qui incite les utilisateurs à se comporter en véritables encyclopédistes, plutôt qu'en bloggeurs."

Absence d'émulation entre les différents contributeurs pour la création d'articles encyclopédiques ("article parfait").

A part quelques rares projets, j'ai l'impression que beaucoup de contributeurs écrivant de très bons articles ont l'impression de ramer seuls (voir le message de Clicsouris sur le Bistro il y a quelques jours).

Serein a dit…

@Rama et Poppy : je pense qu'en fait je suis biaisée par l'excellente ambiance du "projet jansénisme" et plus globalement des pojets historiques que je fréquente (XVIIe siècle, Révolution française).

Nous avons l'habitude de pas mal discuter, de plaisanter, de nous relire mutuellement, de nous entraider. C'est allé jusqu'à des transmissions de bouquins par courrier, voire même par un achat d'une revue quasi-introuvable en commun entre un contributeur et moi.

Et (je l'ai largement vu au moment du wikiconcours du printemps 2008) c'est cette collaboration qui nous a très fortement motivés pour l'écriture d'article dont je pense qu'ils sont de qualité correcte.

Après, il faudrait sans doute que je redescende sur terre pour accepter que ça ne soit pas le cas partout sur WP... Mais dans mon esprit, c'est là l'idéal d'une "communauté" de contributeurs : avoir d'autant plus de motivation pour écrire qu'on sait ne pas être seul et qu'on sait qu'on sera aidé et supporté.

Mais j'ai toujours été un peu idéaliste sur les bords... ;-)

Poppy a dit…

@Serein :

et donc le point fondamental est d'indentifier les actions à mener afin de créer les conditions nécessaires à cette émulation ?

Je pense que tout d'abord, il y a un effet de nombre. Si je prends le projet Astronomie, le nombre d'astronomes contribuant régulièrement et "fortement" ne doit pas dépasser deux ou trois (Alain_r et ?). Le nombre de contributeurs régulier ne doit pas dépasser cinq (en encore je ne suis pas sûr). En pratique, l'amélioration des articles n'avance pas (en tout cas, pas au rythme des découvertes ou pas à un rythme suffisant pour rattraper le retard). Dans l'idéal, il faudrait au moins 10 astronomes contribuant régulièrement à la production d'excellents articles et 10 ou 15 autres contributeurs pour les assister (traductions, typos, mise en forme). L'astronomie est pourtant un domaine dans lequel le nombre d'enseignants/chercheurs francophones est assez grand (La Société française d'Astronomie http://www.sf2a.asso.fr/ compte 500 membres). Je suis surpris que nous n'arrivions pas à en attirer plus (c'est un public qui devrait a priori voir d'un bon oeil le projet, mais ce n'est pas le cas/cela ne les incite pas à contribuer pour autant). Il existe de plus de très nombreux astronomes amateurs passionnés, mais nous ne les retrouvons pas sur wikipédia. Faut-il contacter les sociétés astronomes professionnelles et amateurs pour inviter leurs membres à contribuer ? A quel point, les astronomes professionnels sont rebutés par le "système" wikipédia, ses règles et ses conflits qui ne correspondent pas à ce qu'ils recherchent.

Une autre question est de savoir l'attitude à adopter face aux contributeurs qui passent du temps sur wikipédia mais ne font pas grand chose d'"utile" (dans l'objectif de créer des articles de très bon niveau) : par exemple, corriger les typos sur des articles en mauvais état me paraît inutile car le texte devra de toute façon être complètement revu; il en va de même pour l'ajout de modèles/catégories. Quand j'essaye d'amener un article à un label, je m'assure d'ajouter toutes les catégories/modèles nécessaires ("je n'ai pas besoin que quelqu'un passe avant"); que dire des contributeurs qui passent leur vie sur les pages administratives : supposons que je consacre 2H/jour à wikipédia. Si pour suivre les débats (initiés par un contributeur A ne faisant que ça), il faut que j'y consacre 1H, c'est autant de temps en moins pour l'espace encyclopédique; grosso modo, le contributeur A aura fait perdre 1H de contributions encyclopédiques à wikipédia.

Comment inciter ces contributeurs à ajouter du contenu aux articles au lieu de se perdre à droite à gauche dans le travail/les discussions communautaire(s) (c'est valable pour un grand nombre d'entre nous, moi le premier) ? Quelle est la proportion de contributeurs actuels qui serait capable d'ajouter du contenu et qui ne le font pas (elle est selon moins élevée) ? En d'autres termes, comment rendre le système plus efficace, sachant que les contributeurs sont volontaires et prennent sur leur temps de loisir.

Poppy a dit…

et j'aimerais bien que la communauté française fasse un petit audit des wikipédias anglophones, mais surtout allemandes et espagnoles pour identifier les raisons pour lesquelles ils ont une proportion si élevée d'articles labélisés (ou e très bons articles) comparativement à la wikipédia francophone.

Ca pourrait nous fournir quelques idées.

Rama a dit…

@ Serein : le jansénisme probablement un bon exemple de sujet similaire aux math. Pour y contribuer, ne serait-ce que pour savoir que le sujet existe, il faut une culture qui suppose aussi un minimum de discipline. Que des gens cultivés traitant d'un sujet viennent à s'apprécier n'a rien d'étonnant.

En revanche, prôner le Wikilove comme solution miracle pour les articles problématiques n'a aucun sens. Et ces gens ne pourraient de toute manière pas s'apprécier en l'état. La rigueur et la discipline les amèneraient peut-être à s'apprécier, et en tout cas à faire rapidement converger l'article vers un état acceptable. Par exemple, j'ai contribué dès 2004 sur en: sur des sujets comme la guerre en Irak, sur lesquels les gens étaient à couteaux tirés, mais où cela avait pour conséquence de faire avancer l'article (les deux « camps » demandant férocement des sources, seules les informations sérieuses étaient gardées. Cela étant dit, il est possible que le plus grand nombre et la plus grande diversité des constributeurs sur en: favorise l'émergence de cet état plus que sur fr:. ).

En résumé, le but est un article excellent, le moyen est la rigueur, et un symptôme possible (et certainement agréable) de cette rigueur est l'harmonie entre contributeurs.

DS a dit…

Je me rends compte que j'ai utilisé un terme dont le sens n'était pas clair : par 'communauté', je ne parlais pas un club ou groupe d'amis, mais d'un regroupement de personne, dans le sens le plus simple.

Ce groupe n'est en effet pas un but en soi, mais c'est un état de fait, un outil qui s'est constitué de lui même, conséquence du partage d'un but par plusieurs personnes. Ce groupe (puisque 'communauté' fait trop 'bande de copains') existe bien. D'ailleurs, les "manque de dynamique", "absence d'émulation entre les différents contributeurs", "contributeurs écrivant de très bons articles ont l'impression de ramer seuls" sont bien des preuves du besoin d'un groupe: il n'y a ni dynamique, ni émulation, ni considération possible pour une personne seule face à un travail.

Le wikilove est en effet assez bisounours, mais refuser l'idée que des comportements puissent vraiment plomber la rédaction d'articles en décourageant les autres (le groupe), comme le manque de politesse, d'égard, de considération pour des tâches différentes me parait assez aveugle. Le manque de ressources sur la rédaction d'articles de qualité (pas au sens label AdQ, juste au sens de correct) est sans doute en partie du à une certaine ambiance asphixiante, qui empêche les contributeurs présents d'être à l'aise dans la rédaction ou des futurs bon contributeurs de s'engager un peu plus.

Partant de ce point de vue, je ne trouve pas sacrificiel pour le contenu encyclopédique d'exclure quelqu'un ayant un rapport (travail encyclopédique)/(dégat ambiance) inférieur à 1. Le gros soucis dans cette vision, c'est évidemment de juger de ce ratio, exercice nécessitant de longues discussions irritantes et chronophages. On en revient toujours au même problème du temps perdu, en fait.

humanisme-citoyen a dit…

"Verra-t-on réinstituer le bon vieux système du pilori désysopage communautaire"

Les pages de vote/discussion sur le désysopage peuvent-elles être proposées en SI/PàS, et la décision prise eput-elle faire l'objet d'un arbitrage ? Sur le dernier point, on répondra que non car le CAr traite des litiges *individuels*: si j'ai bien compris, cela signifie que pour échapper au CAr, il suffit d'être deux pour prendre une décision, ce qui fait oublier qu'une collégialité est composée d'individus.

Rama a dit…

@DS: tout le monde est d'accord que trop c'est trop, dans un sens ou dans l'autre, et la question est de savoir où on met les frontières.

Moi, je m'étrangle quand j'entends dénoncer une « vision élitiste » de Wikipédia. Si une encyclopédie n'est pas écrite par une élite, ça n'est pas une encyclopédie, c'est le blog du café du commerce.