mardi 26 août 2008

Dali et Magritte sont dans un bateau...

On l'a vu précédemment, d'un seul problème on est arrivés à trois arbitrages distincts - chacun avec son approche unique de ce que peut-être le surréalisme:
  1. EL qui lance un méga-arbitrage contre 18 administrateurs, sur la seule base qu'ils aient approuvé la proposition de ban de Moez (actée par celui-ci). Si la proposition avait été rejetée, les aurait-il attaqués de la même façon?
  2. Moez, qui inaugure une nouvelle pratique du bannissement (et pas du blocage) par vote à la majorité simple assigne Poppy, qui a osé réduire ledit ban - une pratique pourtant régulièrement et largement pratiquée en l'absence d'approbation quasi-générale1 vis-à-vis d'une décision administrative (comme ici pour ne citer qu'un exemple vieux de trois jours; et on ne parlera pas des demandes de restauration, où de sinistres individus réclament ouvertement qu'un admin révoque la suppression opérée par un autre admin).
  3. Un troisième cas qui oppose Alvaro à Aliesin, pour la forme je suppose, vu que le Comité d'Arbitrage (CAr) n'a jamais renié un fait accompli2 et que de toute façon s'il y a désormais une question dont la réponse réunit tout le monde, c'est bien "Aliesin a-t-il foutu la pagaille?" D'ailleurs même ce dernier semble accepter d'emblée une sanction du CAr.
Une rapide vue d'ensemble nous donnerait donc ceci:

Salvador Dali, La persistence de la mémoire (1931)3

Sauf que voilà, le Comité se voit donner ici la chance de sortir de l'inutilité dans laquelle sa propre lenteur à statuer le plongeait lentement, puisqu'il se retrouve dans la position d'arbitre final pour chacune des questions que les trois arbitrages soulèvent, à savoir:
  1. Les admins peuvent-ils décider seuls d'un bannissement en l'absence de dégradation du contenu encyclopédique (et donc se passer de la légitimité du CAr pour justifier une telle action)?
  2. Un tel bannissement peut-il être décidé à la majorité simple? (et/ou existe-t-il encore une notion de minorité de blocage?)
  3. Décourager sciemment des contributeurs par une critique dure mais justifiée (au sens qu'une critique injustifiée serait basée sur un argumentaire non-neutre) mérite-t-il une sanction maximale?
Prochain billet: pourquoi la réponse à chacune de ces question est non. Pourquoi le CAr dira oui. Pourquoi tout ça n'a aucune importance à moyen terme.

Mise à jour, visiblement on me lit (ou EL a eu une épiphanie) vu que le méga-arbitrage visé plus haut a été annulé et remplacé par un autre aux dimensions plus raisonnables.



1: Consensus est un gros mot, et en plus il ne veut strictement rien dire.
2: Je le sais bien, j'ai épluché tous les arbitrages.
3: Note aux non-comprenants: c'est un tableau.. surréaliste.

6 commentaires:

gribeco a dit…

L'histoire du "vote à la majorité simple" m'a donné l'idée de faire un rappel sur le BA de ce qu'est une médiane et comment on la calcule.

Nous avons adopté le principe d'un calcul de blocage par médiane il y a un mois.

pwet-pwet a dit…

La question est de trouver un compromis entre la majorité et la minorité. La médiane dans ce cas ne répond pas à cette nécessité, cf. la question de la minorité de blocage. Voir ce qu'en disait par exemple Kropotkine113 ici : "Sur Wikipédia a priori on ne vote pas, on ne fonctionne pas à la majorité binaire, on fonctionne au consensus. De plus il suffit d'un seul admin pour débloquer quelqu'un. À mon sens 49 % (ou même beaucoup moins) d'admins opposés à un blocage auraient toute légitimité pour débloquer".

Gede, qui n'est pas du tout intervenu dans le cas Aliesin, parlait de son côté d'une minorité de blocage à 25%. Cela me fait dire qu'une minorité d'un tiers opposée à un blocage (a fortiori à un bannissement) a le droit que son point de vue soit pris en compte et qu'à partir de là un compromis soit recherché.

Plutôt que de mettre en œuvre une action lourde après à peine un jour de discussion, en foutant un bordel pas possible au passage, le lancement d'un CAr était le seul compromis envisageable -avec éventuellement un blocage temporaire .

Popo le Chien a dit…

@Gribeco: Comme quoi la discussion est désormais officiellement pour les losers.

@Pwet-Pwet: J'ai trouvé ton post sur la page d'arbitrage contre Aliesin totalement à propos, même si je ne suis pas d'accord avec tout. On essaie de réduire le problème des admins à celui d'Aliesin. Sauf qu'Aliesin pourrait être Yves, Jay Zuchry, ADM ou je ne sais qui d'autre: c'est un problème de fond qui mérite recadrage.

Auseklis a dit…

Le comité d'arbitrage décidera certainement de considérer ces requêtes comme non-recevables.

Le problème d'Aliesin, c'est qu'il s'est attaqué à la pertinence du label AdQ. Et donc à ce qui donne du crédit à Wikipédia.

Étant donné que ses méthodes ont été peu orthodoxes, on l'a viré. Je ne vais pas juger de l'utilité ou de la légitimité du blocage mais entrevoir les conséquences de cette affaire.

Toute critique interne de WP sera probablement auto-censurée tout un temps. On va alors assister à deux phénomènes :

1 ) toute critique sur le fond d'un article de qualité sera impossible et par effet domino, toute critique sur le fond des propositions d'articles de qualité deviendra impossible. On va donc assister à une croissance exponentielle de l'arrogance des proposants AdQ et à un effondrement de la qualité des AdQ.

2) le peu de spécialistes qui restent sur wikipédia va quitter le projet par dépit face au manque de qualité, face au peu de cas accordé à leurs compétences.

La lutte qui oppose les "principes fondateurs" aux "principes communautaires" (dictature de la majorité) va se solder par la défaite des premiers. La faute au fonctionnement de Wikipédia qui se base non pas dans le mythe du bon sauvage mais dans celui du brave wikipédien.

La critique initiale d'Aliesin pose la question d'une grande réforme de Wikipédia afin de garantir la qualité et l'efficacité du projet à moyen et à long terme. La tournure des évènements indiquent que c'est mal barré : impossibilité de critiquer WP en interne, immobilisme et apathie face aux problèmes, etc...

humanisme-citoyen a dit…

"Le problème d'Aliesin, c'est qu'il s'est attaqué à la pertinence du label AdQ. Et donc à ce qui donne du crédit à Wikipédia."

Ce qui donne(rait) du crédit à WP, c'est la validation du contenu, pas le label AdQ.

Popo le Chien a dit…

Valider le contenu, c'est le figer, ce qui est contre le principe même de WP (à moins de revalider tous les ans, mais là il faut avoir les moyens humains pour le faire).

Il ne faut pas voir les AdQ comme une certification, mais comme une carotte pour encourager la rédaction.